Google+ Badge

dimanche 30 septembre 2018

DU RESPECT SUR LA FONCTION PRÉSIDENTIELLE ! IL N' Y A PAS COMME UN PROBLÈME ?

 

Editoriaux - 30 septembre 2018

Macron à Saint-Martin : entre selfies vulgaires et conseils paternalistes, tout sonne faux …

Quand vous devenez professeur et que vous allez donc avoir face à vous des jeunes lycéens qui n’ont parfois que quelques années de moins que vous, on vous donne toujours de judicieux conseils : savoir se tenir à distance, ne pas laisser la familiarité s’installer, éviter que la jeunesse que vous partagez avec vos élèves ne nuise à votre travail, votre fonction, votre image. 

Ce n’est pas toujours facile, mais, professeur aujourd’hui expérimenté, je suis toujours admiratif de la réussite de nos jeunes collègues.

Et puis, le temps passant, il y a un autre facteur qui vous confère cette juste position par rapport aux élèves : vous devenez parents et vous regardez et comprenez vos élèves différemment. 

À la fois plus proches, plus compréhensifs et plus justement exigeants, et donc plus à même de leur donner le conseil ou la réprimande d’un père ou d’une mère. 
Ils le sentent, ils aiment cela, parfois aussi parce que, malheureusement trop souvent, le père ou la mère, pour des tas de raison et à des degrés divers, sont défaillants à la maison.

Ainsi se construit une identité de professeur.

Mais pour un président de la République ? Et a fortiori pour un jeune président de la République ? Que les sondages décrivent comme arrogant et loin du peuple ? Qui donne les conseils ? Sibeth, la responsable de la com’ ? 

Ou Brigitte Macron ? Pas forcément la mieux placée pour donner des conseils de distance par rapport à ses jeunes élèves, me direz-vous…

La réponse nous a une nouvelle fois été donnée par la visite d’Emmanuel Macron à Saint-Martin, dans une séquence dont il semble raffoler. 

Parti en bras de chemise à la rencontre de la population, il dialogue avec une famille et se retrouve à faire des selfies vulgaires avec des jeunes torses nus, un peu copain-canaille, puis sermonne l’un d’eux, un ancien braqueur : « Les bêtises, c’est fini, hein? Ta mère mérite mieux que ça ! », avec moult embrassades. Macron jouant le rôle du père…

La séquence laisse perplexe et met en fait mal à l’aise. On a l’impression que notre Président ne trouve jamais le ton juste.

Elle en rappelle d’autres, celle de la fête de la musique de l’Élysée notamment, des clichés avec Alexandre Benalla, où la proximité du jeune Président en chemise blanche avec des personnes issues de la diversité est systématiquement recherchée. 

C’est un plan de com’ assumé. Admettons.
Mais visiblement personne n’a indiqué à notre jeune Président comment se tenir. Et, finalement, tout sonne faux, aussi bien son côté « pote de djeuns » que ses conseils paternalistes. 

Car notre Président a tout de même passé 40 ans, un âge où le copinage avec ses élèves ou ses concitoyens adolescents n’est plus possible.

 Et le problème, c’est qu’à quarante ans, il n’a jamais été père, jamais été confronté à ses propres enfants qui pourraient avoir l’âge de ces jeunes. 

Alors, ses conseils paternalistes sonnent faux. Aussi bien pour les vrais pères que nous sommes que pour les jeunes à qui il les prodigue car son jeunisme de l’instant d’avant ou d’après les décrédibilise. Il n’y a pas d’ « en même temps » possible en ce domaine.

 Contrairement à ce que veut nous faire croire sa com’. Il n’est ni jeune ni père et il veut jouer aux deux…

Oui, ce Président sonne faux.

Frédéric Sirgant

Professeur d'Histoire

Source:    http://www.bvoltaire.fr/macron-a-saint-martin

 

ET aussi

Après Saint-Martin, arrêtez le carnage ! Il faut destituer Macron au plus vite !

Publié le 30 septembre 2018 - par









Non mais c’est quoi, ce bordel !

Le chef de l’État, à Saint-Martin, enlacé par un mec torse nu, avec le pantalon au bas du slip, et qui fait un doigt d’honneur, en plus !

Valeurs actuelles nous montre d’autres clichés, encore plus catastrophiques !
https://www.valeursactuelles.com/politique/les-desastreuses-photos-de-macron-qui-ruinent-la-fonction-presidentielle-99397

Christine Tasin nous avait déjà expliqué, en 18 photos, pourquoi les Français jugeaient Macron inquiétant.
http://resistancerepublicaine.eu/2018/08/26/18-photos-de-macron-qui-expliquent-pourquoi-les-francais-le-jugent-inquietant/


On est dans la lignée de la catastrophique Fête de la Musique, à l’Élysée !


Et dire que c’est le même Macron qui donnait des leçons sur le respect de la fonction présidentielle à un jeune étudiant, certes un peu familier, mais quand on voit ce qu’on découvre…

Et puis, on a eu l’affaire Benalla…


En plus, nous avons élu un président qui, à chaque fois qu’il va à l’étranger, insulte son pays, ses habitants et son Histoire (Onu, Algérie…) en se conduisant en gamin capricieux immature.

Mais en plus, nous avons un président qui paraît incapable de résister au charme de l’exotisme masculin ! Cela ne peut plus durer !

Il en va de l’image de la France dans le monde. Ras le bol qu’on se fasse foutre de nous à chaque fois que Macron voyage à l’étranger.

Il faut donc le destituer au plus vite car cela ne peut plus durer.

C’est prévu par la Constitution « en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ».


On est en plein dedans. Rien donc ne s’y oppose… DESTITUTION !

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/fonctionnement/president-republique/role/quoi-consiste-procedure-destitution.html


Paul Le Poulpe    https://ripostelaique.com/


LE BLOC NOTES DE JEAN-CLAUDE ROLINAT !

dimanche, 30 septembre 2018


MINEURS ETRANGERS : LA GRANDES ESCROQUERIE MACRONIENNE !


5b03ff25488c7b08568b4568.jpg
Le bloc-notes de Jean-Claude Rolinat

D’un bout à l’autre du continent africain, du fond de la brousse au plus isolé des douars, via Internet, le téléphone portable, la télévision ou la radio, - le tam-tam c’est d’un autre âge ! -, « on » se passe le mot, « on » se le dit, « on » se cotise pour envoyer l’un des siens vers des cieux supposés meilleurs : la France accueille « les mineurs isolés » !

L’inique loi « asile et immigration », avec son volet des plus laxiste mijoté par Gérard Collomb et la majorité LREM, prévoit, pour les « mineurs isolés » éligibles au droit d’asile, le droit au regroupement familial. 
Oui, vous avez bien lu, un grand gaillard ayant largement dépassé ses 18 ans bénéficiant, grâce aux largesses de la « Gueuse », du droit d’asile, pourra faire venir en France ses parents et sa fratrie. 

Quand on sait qu’au Niger une femme a, en moyenne, huit enfants (!), fait pourtant dénoncé par Macron lui-même  en novembre 2017, à Ouagadougou, (Burkina-Faso), il y a de quoi se faire du souci.

Du souci, d’autant que tous ces gens pourront bénéficier, à notre détriment, de largesses insondables. Déjà, pour les candidats au droit d’asile, gratuité des soins grâce à l’AME, l’aide médicale d’Etat, l’AFASAE, l’aide sociale à l’enfance, l’ADA, l’allocation pour demandeur d’asile, l’aide juridictionnelle, la prise en charge de l’hébergement… 

À deux  tirs  d’arbalète de mon domicile, une très grosses poignée de « jeunes noirs isolés » est hébergée dans les locaux de l’ancienne gendarmerie, avant qu’ils ne soient accueillis dans des HLM rénovées. 

Du mobilier a déjà été acheté à cet effet. 

Le bailleur s’est félicité de pouvoir louer des appartements en toute sécurité, sûr qu’il est d’être crédité de ses loyers, les pouvoirs publics les payant ! 

Conséquence, quelques « jeunes blanches isolées » ont été se loger ailleurs, tandis que d’autres candidats  au logement ont été priés de passer leur chemin….

En Seine et Marne par exemple

Le département de Seine et Marne par exemple, « mon » département, a réglé plus de 30 millions d’euros pour entretenir ces jeunes gens « isolés », principalement des Africains venant de pays qui ne sont pas tous en guerre :   60 % de Guinéens et d’Ivoiriens. 

Les Maliens, nombreux, préférant sans doute  laisser les soldats français combattre à leur place ! 
Jean-Louis Thiérot, Président intérimaire du Conseil départemental, avait déclaré au Figaro, en avril dernier, que « faute de documents d’identité fiables, dans un secteur où les falsifications de documents sont monnaie courante, l’évaluation de minorité est un jeu de piste des plus aléatoires. 

On estime qu’entre 50 et 80% des demandeurs sont en fait des majeurs ». 

Et d’ajouter « qu’en l’absence du droit de recourir à l’âge osseux par examen radiologique sans l’accord de l’intéressé (!), l’évaluation faite par les départements ou les juges en cas de contestation aboutit à des jurisprudences contradictoires »….

Voilà où nous en sommes : un pays paralysé par sa propre législation, harcelé par la guérilla constante des associations « caritatives » qui ne sont, en fait, que les « collabos » de l’immigration illégale. 

Une prime offerte à la clandestinité, un encouragement donné aux passeurs qui jettent sur les flots méditerranéens de plus en plus d’embarcations chargées d’Africains, impatients de bénéficier des énormes avantages offerts par le maillon faible de la résistance européenne qu’est devenue la France. 

Une France quelque peu isolée face à l’intransigeance nécessaire du Groupe de Visegrad et après la victoire de la coalition  Ligue/Cinq Etoiles en Italie. 
Sans oublier le timide raidissement de l’Allemagne, sous la pression conjointe de l’AFD et de la CSU.


Que faudrait-il faire ?
Obliger tous ces demandeurs d’asile suspectés de frauder l’Etat français, à subir un test d’âge osseux ; créer un fichier biométrique des personnes déclarées majeures afin d’éviter des tests multiples ; expulser immédiatement  le requérant ayant fraudé l’Etat français ; supprimer la possibilité du regroupement familial pour un mineur isolé bénéficiant du droit d’asile.


Construire, bien sûr, les prisons et les centres de rétention fermés qui manquent cruellement à la pratique d’une bonne politique migratoire.

Cet accueil automatique des étrangers se présentant comme « mineurs isolés », est un véritable SCANDALE. Que font nos députés, nos sénateurs ?


Ceux de l’actuelle majorité sont tous avec le petit doigt sur la couture du pantalon et, dans leur immense majorité, acquis aux thèses laxistes en matière d’immigration. 

Quant à l’opposition de la droite parlementaire, elle est impuissante par la faiblesse de ses effectifs, et par sa lâcheté quand elle est au pouvoir. 

Ne parlons pas de la poignée d’élus du Rassemblement national, ils font sans doute ce qu'ils peuvent, mais ils ne comptent pas vraiment.

La plus efficace des solutions  serait, conjointement avec les pays de la rive nord méditerranéenne et en coopération avec la Libye, de « nettoyer » militairement les nids de passeurs, nouveaux négriers, qui s’engraissent sur le dos des candidats à l’exil.

 Mais, avec un Macron à Paris et un Sanchez à Madrid, nous n’en prenons pas le chemin. Et pourtant, Mattéo Salvini ne pourra pas finir le boulot tout seul.


NDLR : Jean-Claude Rolinat vient de publier aux Editions Dualpha un nouveau livre : La bombe africaine et ses fragmentations cliquez ici


18:39 Publié dans Le bloc-notes de Jean-Claude Rolinat



ET AUSSI


samedi, 29 septembre 2018

DIMANCHE 14 OCTOBRE 2018 : TOUS À RUNGIS (94) POUR LA 12e JOURNÉE DE SYNTHÈSE NATIONALE

12 JNI R HELIE.jpg
NE LAISSONS PAS MOURIR LA FRANCE !


Chaque jour qui passe confirme nos pires craintes, Macron et sa clique ne sont que les petits serviteurs du mondialisme. 

Ils ne sont que les exécutants serviles de la finance arrogante chargés de liquider ce qui s’appelle encore « la France »…

Leurs objectifs : la destruction des nations et des civilisations et l’édification d’un vaste espace aux dimensions planétaires dans lequel les humains ne seraient plus que des consommateurs interchangeables juste bons à enrichir les multinationales. Ils veulent un monde uniformisé, sans identités et privé de libertés.

 Un monde issu du grand brassage des populations déracinées.

 Un monde dans lequel les Soros et autres Attali seraient les maîtres à penser incontestés… 

Un monde dans lequel la Goldman Sachs et les autres institutions financières apatrides feraient la pluie et le beau temps…

Eh bien, il se trouve que ce monde-là, nous n’en voulons pas. Un peu partout en Europe et ailleurs les peuples se réveillent. 
En Hongrie, en Autriche, en Flandre bien sûr, mais aussi en Italie, en Allemagne, en Grèce et même en Suède, la riposte populaire s’organise et s’amplifie. 

De manifestations en élections, les mouvements de résistances nationales et identitaires commencent à faire trembler la trahison.

Aujourd’hui, deux conceptions de l’Europe s’affrontent : celle de la soumission, incarnée par Macron, la Merkel et leurs semblables d’un côté et, de l’autre, celle des Droites nationales, sociales, populaires et identitaires qui n’entendent pas laisser l’hégémonie mondialiste asservir les peuples.


La France ne doit pas rester en dehors de cette nouvelle croisade salvatrice. Avec les autres peuples d’Europe nous devons entamer la reconquête de notre continent menacé. Les forces nationales et identitaires doivent se rassembler, nous avons perdu trop de temps. 

 Assez d’égarements, assez d’aveuglement, reprenons en mains notre destin, ne laissons pas mourir la France !


C’est dans cet esprit que nous organisons notre 12eJournée nationaliste et identitaire à Rungis le dimanche 14 octobre 2018. Nous comptons sur votre présence à tous…

Roland Hélie
Directeur de Synthèse nationale
EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ ICI

PRENEZ DÈS MAINTENANT
VOTRE BILLET CLIQUEZ LÀ

07:54 Publié dans 12 - La 12e Journée nationale et identitaire |



PS::  POUR LE DIMANCHE 14 OCTOBRE NOUS AVONS 3 PERSONNES À PRENDRE sur RENNES !  Voir le co-voiturage venant d' autres Départements Bretons !


Contact : Jean-Marie Lebraud     

06 09 53 93 84
 

NICOLAS HULOT HABILLÉ POUR L' HIVER ! ÇA COMMENCE A CE SAVOIR !

Sujet : tr: Fwd: : Hulot rhabillé pour l'hiver...




 L’analyse de Mr Claude Allègre est claire.



 Vous n’êtes en rien un fils du peuple, vous êtes issu de la bourgeoisie, ce  qui explique, à défaut de les excuser, vos manières de parvenu.


Votre père, Philippe Hulot a exploité une mine d’or au Vénézuela avant de diriger une importante fabrique de confiserie à Paris  puis un commerce de plantes médicinales à Nice.

Du côté de votre mère vous descendez de Georges Moulun, un industriel qui fera fortune dans la construction des premiers barrages hydro-électriques français, mais qui fit faillite après la crise de 1929.

Grâce à l’émission « Ushuaïa », vous devenez une célébrité : vous aimez vous faire mousser, et nous avons droit, chaque semaine, à vos exploits  sur-médiatisés: Zébulon en parachute, Tintin en deltaplane, Superman en montgolfière, James Bond en ULM…etc…etc…

En 1996, la « Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l'homme » est reconnue d’utilité publique. Depuis, les sponsors n'ont cessé de se multiplier. 

Vos « partenaires fondateurs » sont EDF, l'Oréal, TF1 et Véolia. 

TF1 possède la marque « Ushuaïa » dont vous recevez, sans travailler, de confortables royalties.


En 2002, vous épousez dans le Lubéron - sorte de parc national pour bobos de la « gauche-caviar » - Florence Lasserre, fille d’un militant écologiste, rencontrée à Chamonix.


En 2006, vous lancez le mensuel « Ushuaïa Magazine » qui fera un bide.

 En 2009, vous produisez un film « le syndrome du Titanic » qui fera un flop.


En 2011, certain d’une confortable victoire, vous candidatez aux primaires écologistes et vous prenez…une mémorable claque devant Eva Joly, un petit pot-à-tabac norvégien affublé des lunettes rondes de Jacques Duclos.

Rancunier, vous ne pardonnerez jamais ce camouflet aux écolos.


Par la suite, vous avouez avoir voté pour Jean-Luc Mélenchon, au premier tour, le trouvant « plus pédagogue » qu'Eva Joly. 


Au second tour votre choix se porte sur François Hollande. Un choix assez logique pour un écologiste-pastèque : vert à l’extérieur et rose à l’intérieur.

 Le 6 décembre 2012, juste renvoi d’ascenseur, Hollande vous nomme « envoyé spécial pour la protection de la planète ». C’est à ce titre que l ’on vous retrouve dans la délégation qui l’accompagne au Vatican en janvier
en  2014.

Claude Allègre, ancien ministre, vous a bien jugé car il écrivait en 2009 :

« Hulot est un imbécile qui envoie les gens rouler à vélo et lui, fait ses affaires en hélicoptère… »
> > > > Et il ajoutait un peu plus tard dans son livre «L’imposture climatique »  être « effrayé par (votre) méconnaissance de simples données de base scientifiques et par (votre) inculture littéraire et historique ».

Allègre est un scientifique, et, contrairement à vous, il sait de quoi il parle.

 En décembre 2015, on vous retrouve autour de la « COP 21 » où vous partagez la vedette avec Laurent Fabius et Ségolène Royal, la "folle dingue" du Poitou : un beau trio de pieds nickelés !

En janvier 2016, vous n'écartez pas la possibilité de vous présenter à l'élection présidentielle de 2017, mais… sans passer par une primaire : démocrate en peau de lapin, vous n’avez pas encore digéré votre gifle face à Eva Joly.


 Et puis, finalement, vous vous déballonnez.

Avant les élections, on vous verra pérorer sur les plateaux télé en déclarant, entre autres, avoir refusé d’être ministre de l’écologie de Chirac, de Sarkozy, de Hollande.

Vous dites également n’avoir aucune confiance en Macron .

 Au premier tour vous choisissez de voter pour « Bilal » Hamon, candidat du PS.


Pourquoi ce brusque retournement de veste?


Mais vos attributions ministérielles flattent votre ego: le climat, la pollution de l'air, l'énergie et les transports.


On vous donne également « la protection et la valorisation de la nature et de la biodiversité » et la conduite des négociations européennes et internationales sur le climat.

Vous déclarez que vous mettrez votre démission dans la balance si l’on venait à construire une piste pour aéroplanes à ND des Landes

 En juillet 2017, vous lancez une vaste fumisterie appelée «plan climat» dans lequel la France s'engage à arrêter toute production énergétique à partir du charbon d'ici 2022 et, à supprimer les voitures roulant à  l'essence d'ici 2040.

Votre patrimoine, a été rendu public en décembre. Vous êtes, parmi les millionnaires de ce gouvernement, en seconde position avec un patrimoine évalué à plus de 7,2 millions d'EUR. quatre résidences bien placées, mais surtout vous déclarez posséder… neuf véhicules à moteur : un bateau de 200 CV, une moto, six voitures, et un scooter électrique .

Et vous osez inciter les Français à rouler à vélo !

Vous ne manquez pas de souffle !... et de "culot" Nicolas



Hervé L G:   Merci pour le rappel ! 

MÉDIAS: GOOGLE MÉCÈNE POUR LES PLUS RICHES !

Le média communiste L’Humanité financé par Google !

Le média communiste L’Humanité financé par Google !

C’est une information qui devrait achever de convaincre les défenseurs de l’idéologie meurtrière communiste que leur combat est absolument indéfendable. 


Les personnes se déclarant communistes aujourd’hui – malgré les dizaines de millions de morts, malgré les crimes abominables du régime soviétique ou maoïste, malgré la démonstration empirique de l’absurdité économique de la thèse de départ, etc. – sont en effet sponsorisés par… Google  !


Et être directement financé par la plus grande entreprise capitaliste au monde ne semble pas émouvoir ceux qui brandissent leur petit poing fermé en fronçant leurs sourcils révolutionnaire durant L’Internationale.


Google – pour tenter de faire oublier « l’optimisation fiscale » à grande échelle qui lui permet de ne pas payer d’impôts en Europe ? – s’est doté d’une danseuse. 

Le fonds Google AIPG pour l’innovation numérique de la presse. 

Déjà bénéficiaire du fonds en 2016, L’Humanité va de nouveau en profiter en 2018/2019.


Google, mécène pour les plus riches


Nous vous présentions en février 2018 une étude sur les subventions publiques et privées à la presse. 


Pour Google les chiffres principaux étaient les suivants :
« Du côté du privé, Google est le généreux mécène. Menacé de redressements fiscaux en 2012, Google a crée en 2013 un fonds d’aide au développement de la presse écrite en France afin de « soutenir le journalisme de qualité » (sic).

 Ce fonds doté de 60Md’€ (une paille par rapport aux impôts exigibles si Google relevait du droit commun de taxation des entreprises) couvrait la période 2013/2015 et a été prolongé en 2016. 


Les chiffres sont disponibles pour cette dernière année, arrondis en K€ :
Groupe Arnault :        900K€
Groupe Drahi :           670K€
Groupe Le Monde :   620K€ (sans compter……..260K€ pour les Inrocks de Matthieu Pigasse)
Groupe Safa :              520K€
Groupe Lagardère :   440K€

Ces chiffres n’incluent pas ce qu’a dépensé Google pour créer le Decodex du Monde, la somme demeurant secrète. 

Un nouveau fonds Google, européen cette fois, dit DNI doit succéder au fonds destiné à la France. »


L’Humanité en perdition, sauvée par l’État
Le long chemin de croix du quotidien du parti communiste suit la descente aux enfers du parti. 

Chaque année les subventions de l’État ou l’appel aux lecteurs comblent le trou financier. Parfois l’État donne un vigoureux coup de pouce comme en 2014 où il procède à un abandon de créances de 4M€, le journal ne pouvant rembourser.


Et Google à la rescousse

En 2016 (source Lettre A) le fonds Google avait financé deux projets numériques du journal communiste. Le premier Cerise prenait la forme d’un réseau social. 


Le second Partage social club (PSC) se présentait comme une plate forme de partage de vidéos et d’informations. Ni l’un ni l’autre n’ont connu le succès escompté.

En 2018 Google remet au pot sous la forme d’une aide pour la réalisation d’Humagora, le futur support digital du journal. 

La responsabilité en a été confiée à Valère Staraselski qui n’a aucune expérience en la matière mais présente l’avantage d’avoir été le directeur de la culture de la Caisse centrale d’activités sociales (CCAS) du comité d’entreprise EDF. 

La CCAS a servi de tiroir caisse pendant de nombreuses années au PCF et à la CGT, l’ami Valère saura se montrer loyal.

Humagora se présenterait sous la forme d’un site de débats style FigaroVox. Google remettra la main à la poche (comme sans doute l’État).

Il semblerait qu’aucun projet d’aide de Google ne soit prévu pour aider un quotidien du bord opposé, le national catholique Présent lui aussi en difficulté.

Cherchez en la raison.


CE SONT LES BLANCS QUI ONT ABOLI L' ESCLAVAGE ! JUSTE UN RAPPEL !

 
 
 
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 septembre 2018 
 

En octobre 2017, Charlotte d’Ornellas affirmait sur TV Libertés (1) que « les Blancs ont évidemment participé à l’esclavage mais ils sont les seuls à l’avoir aboli. »




Je me devais de compléter la phrase d’Ornellas par ce rappel : ce sont certes les Blancs qui ont aboli l’esclavage, mais ce sont les musulmans qui le perpétuent aujourd’hui, et les esclaves sont toujours des noirs d’Afrique.

  • C’est un roi de France, Louis X, qui abolit l’esclavage dans l’hexagone via l’édit du 3 juillet 1315, mais c’est un autre roi, Louis XIV, qui autorise en 1671 le commerce triangulaire, permettant aux ports de Bordeaux, Nantes et La Rochelle de pratiquer le commerce d’esclave à destination des colonies.
  •  
  • Lors du congrès de Vienne, le 8 février 1815, le commerce des esclaves, c’est-à-dire l’achat, le transport et la revente d’êtres humains, est en théorie aboli en Angleterre, France, Autriche, Prusse, Portugal, Russie, Espagne, Suède sous la pression de l’Angleterre anti-esclavagiste.
  •  
  •  
  • Le 4 mars 1848, le décret Schœlcher prévoit une série de douze décrets qui émancipent les esclaves. Près de 248 500 esclaves sont libérés dans les colonies françaises.
  •  
  • le 18 décembre 1865 aux Etats-Unis, la victoire de la Guerre civile, qui fût précisément destinée à abolir l’esclavage, permet d’adopter, contre la volonté des Démocrates esclavagistes battus, le 13ème amendement de la Constitution qui stipule : « Ni esclavage, ni aucune forme de servitude involontaire ne pourront exister aux États-Unis, ni en aucun lieu soumis à leur juridiction ».
Cet amendement complète la proclamation d’émancipation des esclaves faite par Abraham Lincoln en 1862.

Projetons-nous plusieurs siècles plus tard…

  • Le 15 Avril 2010, Human Rights Watch publie un rapport sur l’esclavage des enfants dans les écoles coraniques du Sénégal, dont le réseau appartient aux frères musulmans.
Au moins 50.000 enfants de 4 à 12 ans (2), 50.000 petits esclaves, sont envoyés chaque jour de la semaine, sept jours par semaine, de force, mendier dans les rues de Dakar, de Thiès, Mbour ou Saint Louis, pendant 8 à 10 heures d’affilée.


Ils subissent des violences physiques et psychologiques, et vivent dans la terreur.


En retour, les maîtres de ces écoles coraniques, imams ou simples professeurs de la loi coranique, ne leur donnent ni nourriture, ni logement décent, ni soins médicaux, alors qu’ils disposent des ressources confortables, fournies par les enfants eux-mêmes.

 Les hauts responsables religieux de l’Islam, les imams, les frères musulmans, consentants et complices, restent totalement silencieux.
  • 3 mars 2010. L’ONG Anti Slavery international (6) publie des photos d’enfants esclaves de 10 ans courant dans de prestigieuses courses de Chameau à Abu Dhabi.
  •  
  • Produit de la mendicité forcée dans quatre écoles coraniques typiques :
    • Thiès : environ 4000 dollars par an.
    • Saint Louis : quelques tonnes de riz, et environ 11.000 dollars
    • Dakar : environ 60.000 dollars, du riz et du sucre
    • Guédiawaye : environ 116.000 dollars, du riz et du sucre.
    •  
  • Le 8 août 2007 (3), le Parlement mauritanien reconnaît implicitement l’échec de la loi de 1980 qui interdit l’esclavage, et admet l’existence d’esclaves en Mauritanie. Il adopte une nouvelle loi qui punit l’esclavage de dix ans d’emprisonnement.
  •  
  • En 2009, Kevin Bales, président de « Free the Slaves » (libérez les esclaves), estimait que la Mauritanie a toujours la plus forte proportion d’esclaves au monde, où des musulmans maures noirs (Haratines) sont les esclaves de musulmans maures blancs (Bidhans).
  •  
  • En mars 2012, Jo Ellen Powell, l’ambassadeur des Etats-Unis en Mauritanie déclarait à CNN (5) : « l’esclavage est bien réel en Mauritanie aujourd’hui ». L’ambassadeur décrit la situation comme « inacceptable et écœurante », et indique que l’Ambassade des Etats-Unis travaille activement pour mettre fin à l’esclavage dans la nation saharienne
  •  
  • .L’usage d’enfants, dans les courses de chameaux organisées pour distraire les pétro-milliardaires, sera interdit en 2005, après la découverte de réseaux de traite d’enfants, que les entraîneurs des pays du Golfe achètent par centaines, au prix de 3 dollars l’enfant, à leurs parents ou à des mendiants, qui les vendent dans des marchés aux esclaves d’Inde, de Sri Lanka et de Pakistan, ou les font kidnapper, puis importer en tant que serviteurs, du sud de l’Asie et d’Afrique.
  •  
  • Le 25 avril 2007, le gouvernement du Bangladesh a reçu un chèque de 1.4 million de dollars des Emirats pour distribuer aux enfants jockeys qui souffrent des séquelles physiques ou psychologiques.


Et à 8h45, le 1er juillet 2008, le monde apprend que la famille « propriétaire » de l’Emirat d’Abou Dhabi est esclavagiste.

En plein cœur de l’Europe, à l’hôtel Conrad de Bruxelles, la police découvre que la veuve de l’émir Muhammed Khalid Al Nahyan, et ses quatre filles sont servies par 14 esclaves.


Et ce sont encore les Blancs qui ont libéré ces esclaves, chère Charlotte d’Ornellas.
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.


(1) https://www.lexpress.fr/actualite/medias/charlotte-d-ornellas-valeur-reac-de-la-rentree_2036896.html
(2) http://www.hrw.org/en/reports/2010/04/15/backs-children-0
(3) http://www.courrierinternational.com/article/2009/11/19/l-esclavage-a-la-peau-dure
(4) http://www.monde-diplomatique.fr/1998/11/DADDAH/11266

(5) http://thecnnfreedomproject.blogs.cnn.com/2012/03/17/us-ambassador/
(6) http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/8548295.stm

JEAN-MARIE LE PEN HOSPITALISÉ ! MAIS TOUJOURS UN AGENDA CHARGÉ .....



 

Jean-Marie Le Pen hospitalisé : pourquoi les médecins sont préoccupés


Jean-Marie Le Pen hospitalisé : pourquoi les médecins sont préoccupés Jean-Marie Le Pen est souffrant. Rien de grave, assure son entourage, mais les médecins qui suivent son état de santé ont malgré tout jugé "nécessaire" son hospitalisation.


[Mis à jour le 26 septembre 2018 à 14h13] Jean-Marie Le Pen a dû quitter son domicile, mardi soir, à cause de son état de santé, trop précaire pour qu'il puisse rester dans sa demeure de la région parisienne. L'ancien président du FN souffre d'une "fièvre persistante", qui l'affaiblit.

"L'entourage médical de Jean-Marie Le Pen a estimé nécessaire une hospitalisation afin de prévenir toute complication", a indiqué son cabinet dans un court communiqué.

Son conseiller spécial, Lorrain de Saint Affrique, a fait savoir à l'AFP que les jours du "Menhir" n'étaient pas en danger. Au contraire, même : si l'on en croit cet intime, Jean-Marie Le Pen "est d'humeur positive".

Au Parisien, il ajoute même que le nonagénaire a "une bonne voix, tonitruante, comme à son habitude".


Reste que l'état de santé de Jean-Marie Le Pen ne lui permet pas d'être aussi libre de ses mouvements qu'il le souhaiterait. Depuis quelques mois, il multiplie les passages à l'hôpital. Il y était resté plusieurs semaines au mois de juin dernier, pour une attaque bactérienne aux poumons qui l'avait considérablement fatigué. L'ancien leader de l'extrême droite avait dû fêter ses 90 ans sur son lit d'hôpital. En avril, quelques semaines auparavant, Jean-Marie Le Pen avait dû être hospitalisé plusieurs jours pour une grippe mal soignée.

Le cabinet de Jean-Marie Le Pen a fait savoir que le patriarche de la famille Le Pen était contraint de "reporter la plupart de ses engagements dans les prochains jours".

La semaine dernière, il était apparu alerte, bien que manifestement épuisé, dans son "carnet de bord", dans lequel il commente les grands faits d'actualité. Parlant d'une voix claire, mais plus lente qu'à l'accoutumée, il évoquait avec une satisfaction non dissimulée l'approche des élections européennes : "Tout va être positif pour le Rassemblement national, c'est la raison pour laquelle je lui prévois un très grand succès", disait-il.

Loin de penser à la mort, Le Pen a des projets

Jean-Marie Le Pen, dont la santé n'est pas au beau fixe, n'en oublie pas ses projets personnels, loin désormais de la scène publique.

Mi-juillet, Au Figaro, ses proches s'accordaient à dire que le quintuple candidat à l'élection présidentielle avait fait le deuil de son rôle d'acteur de la vie politique.

 "Tant qu'il lui restera un souffle, il dira ce qu'il pense et continuera d'être un esprit libre.

 Mais l'aspect politicien, c'est du passé", admettait Carl Lang, son ancien bras droit.

 Une "mort politique" que Jean-Marie Le Pen a du mal à concéder, lui que la mort, la vraie, n'effraie pas apparemment.

"Je n'ai que 90 ans. La question importe peu pour ces choses-là. Quand on aime, on a toujours 20 ans. Je n'ai d'ailleurs jamais pensé à mon âge jusqu'à mes 90 ans", lâchait-il au quotidien.

Et d'ajouter, convaincu : "Je ne me sens pas différent sur le plan de la pensée, de la connaissance, peut-être même de la capacité d'expression, que les années précédentes".

Jean-Marie Le Pen, qui manifestait alors une vigueur nouvelle, indiquait avoir un agenda rempli pour la fin de l'année. Le second tome de ses mémoires est attendu après le succès du premier et il assure que l'ouvrage sera dans les librairies dans quelques mois.


Le fondateur du Front national compte également créer une fondation, regroupant les archives de son parti.

Une idée approuvée par Marine Le Pen, avec qui les relations se sont apaisées.

Source https://www.linternaute.com/actualite/politique/1463707

 

 

mercredi, 26 septembre 2018

L'état de santé de Jean-Marie Le Pen

0210_22.jpg
Un communiqué de Lorrain de Saint-Affrique :
A tous : Les nouvelles de la santé du président sont bonnes ce soir. 

On ne parle plus de récidive de l'attaque bactérienne d'il y a quelques mois, il a besoin de repos et son moral est excellent. 
Il sait le très grand nombre de messages de soutien qui arrivent de tous côtés et il en est très touché.

 Il quittera l'hôpital en temps utile, il est un patient patient.

 




AFFAIRE SEZNEC ! 55 ANS DE COMBAT ! SOUTIEN À DENIS SEZNEC ......


le jeudi 4 octobre à 20h00 est organisée par les magistrats du palais de justice du tribunal de Lorient, la nuit de la justice.

Dans ce cadre, il a été choisi une affaire criminelle, devinez laquelle :  " L Affaire SEZNEC "

Les magistrats et les juges vont refaire le procès de Quimper qui envoya Guillaume SEZNEC 24 ans au bagne.(quelle force de caractère pour survivre et revenir de l'enfer).

Ce procès sera reconstitué à l'identique avec les outils et les moyens techniques de nos jours ( a d n, empreintes etc etc  )

Des jurés seront tirés au sort pas les magistrats et délibéreront à savoir si Guillaume SEZNEC est toujours coupable ou innocent.

A la fin du procès, il sera possible aux spectateurs de poser des questions aux Magistrats ( je pense que Denis SEZNEC en aura quelques unes)

Dés 17h30, dans le hall, il y aura des stands de la police et de la gendarmerie criminelle, un stand est dédié à notre affaire...

Denis SEZNEC sera avec moi  afin d'assister à cette reconstitution, l'innocence votée pourrait lui donner des idées et marquerait certainement les esprits pour une future révision.

L'innocence de Guillaume est une évidence pour nous tous, pour la Justice rien n'est moins sûr, sera t elle toujours arc-boutée dans ces certitudes, nous le saurons à ce moment là.


Le vendredi 5 octobre à 19h30, au lycée du Gros chêne  rue de Bretagne à Pontivy,

Denis tiendra une conférence sur le Bagne de Guyane et sur la vie de son grand-père dans ce lieu de misère.

Dans un second temps, il reviendra sur l'affaire qui lui tient à cœur et répondra aux questions que vous voudrez bien lui poser.

Christophe JANICZACH interviendra également, afin de nous montrer certainement coïncidence très très troublante avec une autre affaire ( le crime de la grande palud ) qui aurait permis à Quemeneur de monter toute une machination autour de sa disparition vers le Canada..

"Lors des visites domiciliaires à la villa "Kerabri" (ndlr Villa de Pierre Quéméneur à Landerneau), on découvre peu de choses : 17 cahiers contenant des doubles de correspondances, 4 lettres relatives à la vente de la propriété de Plourivo, une profession de foi et une photographie d'un sieur Valoris, une série de cartes postales concernant une affaire judiciaire célèbre à Landerneau, le crime de la Grande-Palud. Pierre Quéméneur gardait 42 cartes postales sur cette affaire embrouillée, sans qu'on sache pourquoi. 


Aucune question n'a jamais été posée sur cette affaire ténébreuse qui touchait le milieu des notables landernéens.    ( merci à Liliane L... )

Je compte sur votre présence pour soutenir Denis dans son combat qui dure depuis 55 ans.

A bientôt

Contact :    Thierry ( 06.63.20.72.94 )

DANS UNE FRANCE ISLAMISÉE ........



 
L’islam de France sera-t-il turc ?

 
Dans son dernier rapport, l’Institut Montaigne jugeait possible la création d’un « islam de France ». 


« Impossible » ne serait pas français, assure-t-on.

 Il n’empêche que, pour le moment, ça n’en prend guère le chemin.

Voilà plus d’un demi-siècle que la France abrite une importante minorité musulmane. 


Dans la reconstruction de l’après-guerre et la politique de grands travaux des Trente Glorieuses, la question ne se pose pas. 

Ces « travailleurs immigrés », tel qu’on dit alors, sont censés rentrer chez eux dès l’âge de la retraite. 

Avec la politique de regroupement familial, instaurée par le gouvernement de Valéry Giscard d’Estaing, certains finissent par se rendre compte que le provisoire commence à prendre des airs de définitif.

Du coup, l’État préfère sous-traiter le dossier avec les pays étrangers. 


C’est ce que l’on appellera l’islam des consuls. 

Les musulmans algériens sont donc pris en charge par l’Algérie, les Marocains par le Maroc, les Turcs par la Turquie, tandis que les fidèles d’Afrique noire le sont par leurs capitales respectives.

La France pense jouer gagnant, se délestant ainsi de problèmes auxquels les énarques n’ont pas été formés. 


Les États musulmans concernés y voient l’occasion de développer leur influence, quitte à exporter, ici, leurs propres conflits : les habitants du Xe arrondissement parisien savent bien qu’entre musulmans kurdes et turcs, la bonne humeur n’est que rarement au rendez-vous.

De leur côté, les Saoudiens développent le salafisme en nos contrées. Pas seulement par amour du prophète, mais surtout pour renforcer une légitimité ne coulant pas toujours de source : la famille régnante est, certes, protectrice des lieux saints, mais il lui faut aussi se faire pardonner sa corruption endémique et son suivisme vis-à-vis des USA, quand ce n’est pas d’Israël.

Le Qatar a également sa carte à jouer afin de contrer les appétits de l’hégémonique voisin saoudien et décide alors de financer les Frères musulmans, Tariq Ramadan en étant la tête de gondole. 


Mais Doha devant faire face au blocus économique de Riyad et au cataclysme causé par Tariq Ramadan, durablement carbonisé auprès de nos compatriotes musulmans, a dû depuis en rabattre. Autant dire que la voie est désormais grande ouverte pour Ankara. Et que la Turquie, ne manque pas de cartes maîtresses dans son jeu.

Tout d’abord, la minorité turque en France ne souffre pas de la mauvaise réputation de ses coreligionnaires maghrébins ou africains et de sa surreprésentation en matière de délinquance. De plus, l’islam turc, traditionnellement empreint de soufisme, inquiète moins que le wahhabisme arabe. 


Mieux : alors que la majeure partie des pays arabo-musulmans, dictatures plus ou moins assujetties à l’Occident, se trouve en proie aux convulsions qu’on sait, la Turquie a été épargnée par les révolutions, quelles soient ou non de jasmin. Et, quoi qu’on en dise, ce pays demeure une démocratie à l’économie performante, une nation de grande culture de longue date plébiscitée par les touristes. 

Bref, à défaut de faire forcément envie, la Turquie ne fait pas peur.

Tout se met donc en place pour que l’islam turc affirme sa prééminence en France. Phénomène, par ailleurs, facilité par la politique étrangère du président Erdoğan qui, délaissant son vieux tropisme pro-israélien, se présente aujourd’hui comme l’un des principaux soutiens du Hamas en Palestine. 


Voilà qui permet, au passage, de faire baisser de quelques crans l’ancestrale méfiance des musulmans d’origine maghrébine par rapport à ces Turcs qui furent, eux aussi, des colonisateurs, bien avant les Français.

Nos pouvoirs publics semblent peu à peu se rendre compte de la montée en puissance du phénomène. Il serait temps. Après, quelles réponses y apporter ? 


Ces mêmes pouvoirs n’en sont pas encore là, sachant que ce n’est pas le rituel appel à la prière républicaine et à ses valeurs qui pourra faire pièce à un État et à une foi raisonnant sur le temps long et tenant l’individualisme hédoniste pour signe ultime d’une civilisation en phase de pourrissement terminal.

 Ce en quoi ils n’ont peut-être pas fondamentalement tort ; mais là, c’est une autre histoire.


Merci Thierry S. 


ET AUSSI




« Pendez les Blancs » : quand un rappeur raciste met à mort un Blanc dans un clip insoutenable

26 Septembre 2018, 19:43pm
Publié par Thomas Joly
Dans son titre « PLB », le rappeur Nick Conrad tient des propos jugés « racistes » contre les blancs. Plusieurs élus réclament des poursuites à son encontre.


Dans la vidéo diffusée sur Youtube, Nick Conrad appelle à « crâmer, torturer et mettre une balle dans la tête des Blancs » à grand renfort d’images choquantes.


Le rappeur aux allures de Tupac (vestimentairement parlant) se décrit comme un « artiste noir, parisien fier et raffiné » dans un entretien au site Aucoindela34eme.

Il y fait la promotion de son album Saphir noir et explique : « L’ensemble des deux mots reflète ma musique et ce que je suis intérieurement. Dans cet album j’envoie un message d’unité et d’identité noire. L’homme noir à des capacités intellectuelles et physiques comme n’importe quel être humain. Nous sommes tous des êtres extraordinaires. »

Dans cet album, Nick Conrad avait fait un featuring avec une chanteuse… blanche. 

Il s’agit d’Isa Koper, repérée dans The Voice en 2016.


Le clip… « Est ce qu’il court vite le Blanc ? »

Ils lui donnent ensuite deux secondes pour sauver sa vie, atteindre la sortie et prouver ainsi qu’il y a « de la magie dans l’ADN blanc ». « Est ce qu’il court vite le Blanc ? », demandent-ils en riant, avant de citer les champions noirs Michael Jordan, Usain Bolt ou Kylian Mbappé.


Leur victime s’exécute, mais des coups de feu retentissent. « Cours pour sauver ta vie, cours pour sauver ta couleur de peau », l’avaient prévenu ses ravisseurs, qui finissent, à la sortie du parking, par tirer une balle dans le dos de l’homme blanc, qui rampe au sol pour s’échapper.


C’est alors que la chanson raciste débute.


 Extraits : « Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps, divertir les enfants noirs de tous âges petits et grands, fouettez-les forts faites le franchement. » 

Le reste est à l’avenant.


Un chanson distribuée dans le commerce

Et ce refrain entre deux paroles nauséeuses : « Pendez-les tous, pendez les Blancs. » Les images montrent alors le chanteur armé déambuler librement dans les rues. Puis, le rappeur explose la mâchoire de sa victime sur le trottoir, référence probable au film American History X.


S’en suivent des citations attribuées à l’activiste américain Malcom X (« Le prix pour faire que les autres respectent vos droits humains est la mort », « Le prix de la liberté est la mort ») et de nouveaux appels à « cramer », « torturer » et mettre « une balle dans la tête » des Blancs.


Le clip, qui comporte des allusions aux origines africaines du rappeur, se conclut par de nouvelles paroles haineuses et des images de l’homme blanc pendu à un arbre. 

Visionné plus de 4.000 fois sur YouTube et distribué par Apple, Amazon et Spotify notamment, il n’a été supprimé que ce mercredi par la plateforme d’hébergement « car elle ne respectait pas le règlement de YouTube concernant les contenus incitant à la haine ».


De son côté, l’organisation de lutte contre le racisme anti-blanc (OLRA) a annoncé sur Twitter qu’elle allait « signaler ce clip aujourd’hui au Parquet » 

« L’appel au meurtre raciste du clip de Nick Conrad est abject et d’une violence inouïe.

 La liberté de création, ce n’est pas la liberté d’appeler à pendre des Blancs à raison de la couleur de leur peau », a aussi réagi la LICRA, qui a décidé de saisir la justice.





ALEXANDRE BENALLA : LU, VU ET ENTENDU ! TRIBUNE LIBRE !


Alexandre Benalla©, marque déposée ?

Alexandre Benalla©, marque déposée ?

Si Alexandre Benalla n’est pas un exemple d’assimilation réussie, autant se pendre. 

Déjà, il troque son prénom mahométan contre un autre, issu du calendrier grégorien. 

C’est Éric Zemmour qui doit être content : l’intégration républicaine est en marche.


Toujours dans cette semblable veine, Alexandre Benalla prend sur ses RTT pour torgnoler des gauchistes vaguement antifas. Qui dit mieux ? 

Même chez Marine Le Pen, on passe son tour. Alexandre Benalla, ou l’immigration heureuse ? Il y a de ça.

Nos lecteurs issus de la droite conservatrice, toujours prompts à stigmatiser les gréviculteurs alcooliques de la CGT et ces feignasses de fonctionnaires, devraient encore plus apprécier le sens inné de l’entrepreneuriat développé par cet aimable trublion, sachant qu’il vient de lancer sa petite boutique à lui : Benalla©.


Évidemment, Benalla© ne serait pas Alexandre si Alexandre n’était Benalla©, sachant que la marque a été déposée à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle) par l’avocat Géraldine Lesieur, et ce, peut-être à l’insu du plein gré du corps défendant du principal intéressé. 

La Justice française, en laquelle Benalla© Alexandre fait évidemment toute confiance – c’est celle de son pays –, devrait prochainement statuer sur l’affaire.

En attendant, quels secteurs d’activité la marque Benalla© est-elle censée couvrir ? Rien que du très normal et du tout-venant. Des armes à feu ?
 Pratique pour les selfies et avantageux pour les filles qui vont généralement avec. 

Des produits allant des explosifs jusqu’aux gardes d’enfants ? Les explosifs, on ne voit pas trop, mais il convient d’anticiper les prochaines tendances du marché. 
En revanche, le service de nounous, c’est génial pour que les parents puissent enfin sortir le soir. 

Soirée théâtre ? Pas de soucis. Tonton Benalla© veille. Et en cas de problèmes, ça va claquer dru.


Pour en revenir à ce louable souci d’assimilation citoyenne, on notera qu’en déposant son patronyme, le bel Alexandre ne fait jamais que suivre un exemple venant de haut, celui de l’Élysée ; là où l’on vend tasses à café, stylos et autres babioles frappées aux armes de la résidence présidentielle. 

Une petite idée pour Alexandre Benalla© ? 
Fournir le Château en casseroles gravées à ses initiales. 

Un tel produit devrait s’arracher, surtout auprès de la magistrature. En attendant, notre homme devance les désirs présidentiels les plus secrets.    
Trouver du boulot ? C’est si simple. Il suffit de traverser la rue, même celle du faubourg Saint-Honoré.   La preuve par Benalla©.

Et les médias de s’étonner de cette initiative consistant aussi à résorber les chiffres du chômage. On ne comprend pas très bien le bien-fondé de cette interrogation, sachant que d’autres exemples à donner à la jeunesse ont déjà précédé notre humaniste militant. 

Nabilla, par exemple, qui, à défaut de chercher Mirza, a enfin trouvé son shampooing. 

Et la notoriété allant avec : elle a défilé pour Jean-Paul Gaultier ; comme Zahia, autre phare du redressement intellectuel et moral français, chez Karl Lagerfeld. 

Les USA étaient autrefois la terre de tous les possibles. 

La France est en train, Dieu merci, de rattraper, en la matière, le très surestimé oncle d’Amérique.


C’est donc avec impatience que nous attendons un prochain happening, avec Alexandre Benalla©sur le catwalk. 

Le regard hautain propre au démocrate indigné, maquillé comme une voiture volée, la matraque à la ceinture, prête à frapper les ennemis, réels ou putatifs, d’Emmanuel Macron, son Manu à lui rien qu’à lui, le casque de CRS à paillettes, le flingue à la pogne et sa tête de « Nonnête homme » en bandoulière. La République en marche, somme toute.



Source:   Nicolas Gauthier – Boulevard voltaire

L' AQUARIUS , UN NOUVEAU BATEAU NÉGRIER ???




Aquarius : un trouble à l’ordre public avéré, une escroquerie confirmée

Publié le 28 septembre 2018 - par
Une nouvelle fois l’Aquarius, privé de pavillon et rejeté de tous les ports du nord de la Méditerranée, est reparti dans ses errances maritimes (Malte, l’Espagne, la France…) malgré les mises en garde et les pressions exercées par les gouvernements européens.


Le fantasme de l’Exodus
Totalement en infraction avec le droit maritime, il est allé défier les autorités libyennes avec lesquelles il s’est permis d’engager une confrontation directe en mer. 

Malgré les menaces de la marine libyenne, il est passé outre et est allé relever une nouvelle cargaison de « matière humaine » qu’il a fini par déposer à Malte après avoir exercé un chantage à la culpabilité et erré plusieurs jours en attendant une autorisation de toucher terre.

C’est donc bien l’image de l’Exodus, navire errant de la fin de la Seconde Guerre mondiale que les forcenés de l’Aquarius tentent de faire revivre pour émouvoir les populations européennes et tenter d’affaiblir leurs défenses, jouant sur le sentiment et sur la culpabilité. 

Il s’agit là d’une escroquerie morale infecte et d’un chantage odieux à l’émotion et à la mémoire que les peuples européens ne supportent plus et que nous condamnons avec la plus grande fermeté.

Il est honteux de jouer ainsi sur les sentiments humains les plus nobles pour accomplir un trafic humain commandité par de parfaits cyniques.

Faux naufragés, véritable naufrageur

Car, l’Aquarius n’a rien à voir avec l’Exodus. Il s’agit au contraire d’un navire négrier qui organise la traite pour le compte de la mondialisation marchande. 

Ce bateau apatride ne fait que transporter  « la matière humaine indifférenciée » qu’exigent ses commanditaires. 

Il est le pourvoyeur de ces nouveaux consommateurs exigés par la mondialisation marchande, destinés à survivre grâce aux transferts sociaux et au dépouillement de la classe moyenne de souche et, pour quelques-uns seulement, à devenir les esclaves sous-payés livrés aux trafiquants de main-d’œuvre.
Il faut savoir qu’un naufrage est la perte totale ou partielle d’un navire par accident. Or, il n’y a là rien d’accidentel. Bien au contraire, tout est méthodiquement organisé. 

Depuis la fabrication (1) en Chine de ces canots qui n’ont aucune autre application maritime jusqu’aux rondes de l’Aquarius cordonnées avec les passeurs à terre et maintenant avec des avions chargés du repérage en mer.

Rien d’accidentel dans le formidable appel d’air que crée l’Aquarius auprès des populations africaines qui n’hésitent pas à se ruiner pour envoyer un membre de la famille comme tête de pont en Europe, pour ensuite ouvrir le droit au regroupement familial. 

Rien d’accidentel dans ces faux naufrages par mer d’huile, mis en scène pour les rendre opposables en droit maritime. 

L’Aquarius n’est pas un navire de secours en mer, mais bien un véritable naufrageur, un criminel, qui pousse des milliers de malheureux à se jeter à l’eau au péril de leur vie, convaincus d’être recueillis et conduits vers « l’Eldorado européen ».(2)

33 000 migrants morts par la faute des négriers
Tel est le coût collatéral monstrueux de la « crise des migrants » et de la traite organisée par les tenants de la marchandisation mondialisée. Car tout cela est bel et bien organisé, raisonné, maîtrisé. 

Depuis les guerres qui ont détruit les pays de départ, depuis la guerre de Libye qui a fait sauter le verrou au nord de l’Afrique et créé un formidable entonnoir vers lequel se précipitent les malheureux du monde entier.

Tout est calculé, raisonné, maîtrisé, y compris les campagnes de communication et le chantage aux sentiments exercé sur les populations européennes. Personne n’a oublié le photomontage du cadavre du petit Alan Kurdi sur une plage turque.


33 000 morts, tel est le bilan direct de ce trafic.

 Sans compter les centaines, milliers (millions ?) de morts de toutes les guerres qui ont été déclenchées à la genèse de ce processus.
https://www.lemonde.fr/europe/article/2017/11/12/un-journal-allemand-etablit-une-liste-de-33-293-migrants-morts-en-essayant-de-rejoindre-l-europe_5213876_3214.html

Un bateau-pirate pour une véritable escroquerie à la charité générant des profits vertigineux

Pour l’Aquarius, prestataire de services de ce trafic monstrueux, les bénéfices pour les 27 premiers mois d’activité se sont élevés à 1 642 000 €, tandis que les excédents de trésorerie s’élevaient à environ 1 700 000 €.

L’Aquarius est une escroquerie financière, une formidable pompe à fric, une escroquerie au « charity business », les chiffres publiés par SOS Méditerranée le prouvent.


Aujourd’hui, après s’être enfin vu supprimer les pavillons de Gibraltar puis du Panama pour infraction au droit maritime, l’Aquarius est un bateau-pirate qui navigue et assure du transport de passagers en tout illégalité.

Le faux-culisme du gouvernement français

Pourtant, malgré ce rejet qu’il ne peut plus ignorer, le gouvernement français, en déconfiture totale, continue de se tortiller et de pratiquer un faux-culisme ridicule. 

À la fois pour et contre : « en même temps »  contre le débarquement mais pour l’accueil partagé, il rejette la responsabilité sur ses voisins mais finit toujours par prendre l’essentiel des cargaisons.
Les peuples ne sont plus dupes. 
La réalité comme la finalité de ce trafic humain n’échappent plus à personne. Partout, les opinions publiques ont massivement basculé ; au point que les gouvernements les plus favorables commencent à se raviser sous la pression populaire.

 La « crise migratoire » volontairement déclenchée et l’invasion de nos pays qu’elle a engendrée seront au centre des prochaines élections européennes qui s’annoncent comme une catastrophe pour la ligne Merkel/Macron et comme un triomphe pour la ligne Salvini/Orban.

C’est pour le moment caché à l’opinion publique, mais la frontière avec l’Espagne (le Perthus et Irun) est la nouvelle porte d’entrée vers la France, car tout finit toujours par converger vers le mieux-disant. 
Toujours entre « bille et bande », Macron reste le principal continuateur européen de la machination ourdie par ses commanditaires de Davos. 

Pourtant, le faux-culisme de nature chez Macron ne fait plus recette en Europe. 
La France est isolée, elle reste le déversoir ultime du trafic, contre la volonté de son peuple.
Un trouble à l’ordre public avéré
Escroc moral à la mémoire et aux sentiments les plus nobles, maître-chanteur à la compassion, négrier participant à un trafic humain illicite, véritable naufrageur, contributeur masqué de la mort de milliers de personnes en mer, profiteur insane, pirate naviguant sans pavillon, 

l’Aquarius transgresse toutes les lois humaines, toutes les lois de la morale, toutes les loi maritimes. 

L’Aquarius et l’association SOS Méditerranée qui l’affrète sont en infraction gravissime au regard de multiples lois. 
À ce titre, ils créent un véritable trouble à l’ordre public qui ne peut plus être toléré dans un État de droit.
Emportés par une dérive quasi sectaire, en opposition frontale avec le reste du monde, les dirigeants de SOS Méditerranée se sont lancés à corps perdu dans une escalade de défis vis-à-vis des États européens, des autorités libyennes, des peuple européens. 

L’État français ne doit plus le tolérer (3).

Des risques graves de débordements


Le droit international doit être rétabli d’urgence. Afin que cesse ce trouble à l’ordre public, l’Aquarius doit être immédiatement arraisonné et désarmé et les dirigeants de l’association SOS Méditerranée traduits devant les tribunaux.

La population est excédée par le laxisme et le double langage des pouvoirs publics. 
Si l’État français ne fait pas le nécessaire, s’il ne rétablit pas immédiatement et de manière clairement compréhensible l’ordre public face à ces troubles caractérisés, il s’expose au risque de débordements dont il n’est pas certain qu’ils soient profitables à son image. 

D’ores et déjà, la rumeur court de préparatifs d’actions spectaculaires.```



Ce pouvoir extrêmement fragilisé ne peut plus se permettre de s’exposer à une confrontation dont il peut être assuré qu’elle sera très largement médiatisée et rudement sanctionnée par l’opinion.


Richard Roudier   https://ripostelaique.com/aquarius



(1) On se souvient de la mise en cause d’un consul de France en Turquie dans ce trafic.

(2) Il est à noter que le témoin du journal « Le Monde » embarqué pour faire la promotion de l’opération indique que le canot qui « était en train de couler » continue à flotter…

(3) Autre méfait, l’Aquarius pollue l’environnement en rejetant à la mer les moteurs des canots démontés.


ET AUSSI

Vintimille. 41 clandestins entassés dans une camionnette : 8 passeurs condamnés

Huit passeurs étrangers ont été retenus coupables du délit d’incitation à l’immigration clandestine et du trafic d’êtres humains. 

Ils ont été condamnés à purger des peines de prison comprises entre 2 ans et demi et 4 ans.

 Ils avaient tenté de faire entrer en France de nombreux migrants clandestins de Vintimille. 

Outre la condamnation des passeurs, les étrangers ont aussi été sanctionnés par une amende qui va jusqu’à 500.000 euros qu’ils ne paieront probablement à l’Etat, puisqu’il a été démontré au cours du procès qu’ils étaient insolvables.
 
Voici les noms des passeurs condamnés avec entre parenthèses les peines demandées pour chacun, par le procureur, en première instance : Esmatollah Jafari – 4 ans et 4 mois (8 ans et 8 mois), Frederik Bixi – 4 ans et 4 mois (8 ans et 8 mois), Redon Shametaj – 4 ans (8 ans), Emra Tahna Mohamad – 4 ans (7 ans et 8 mois), Gazmin Ismailaj – 3 ans et 8 mois (6 ans et 8 mois), Edmond Bylibi Bayala – 3 ans et 8 mois (6 ans et 6 mois), Neri Shametaj – 3 ans et 8 mois (4 ans), Alidini Misin – 2 ans et 6 mois (4 ans). 
Tous sont albanais sauf Emra Tahna Mohamad (afghan) et Edmond Bylibi Bayala (burkinabé).

Les sanctions ont été réduites de moitié, ainsi que l’amende, par rapport aux demandes en première instance, mais les avocats défenseurs des passeurs ont déjà annoncé leur intention de faire appel dès que le juge aura publié les motifs des peines.


Les étrangers avaient été jugés après une vaste opération contre le trafic international de migrants en janvier 2017 entre Vintimille et Milan. 

Au total, 34 ordonnances de garde préventive furent émises : les accusations portées contre les suspects reposaient sur l’organisation de voyages de la Sicile à la frontière française en passant par Milan, la base logistique. 

Les migrants, pour tenter de se rendre en France, devaient payer entre 500 et 1000 euros le voyage.


Au total, six voyages ont été réalisés entre décembre 2016 et janvier 2017. 

Les prévenus sont accusés d’avoir entassés 41 migrants clandestins, pendant l’un de ces voyages, dans une camionnette fermée de l’extérieur avec une serrure. 

Actuellement, seulement deux des trafiquants sont en prison. Les autres sont tout bonnement en liberté, et un dernier est en fuite.
Traduction : Hélène Lechat

Source : Il Primato Nazionale (24 septembre )
Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

is à jour le 28 septembre 2018 Auteur par PierrotCatégories immigration / islamisation, Religion Aquarius : vers un pavillon du Vatican pour ? Trouvé sur Valeurs Actuelles : Dans quelques jours, l’Aquarius ne pourra plus naviguer. Le Panama a annoncé samedi 22 septembre qu’il comptait retirer son pavillon au navire pour « non-respect (…) des procédures juridiques internationales ». Les ONG SOS Méditerranée et MSF, qui gèrent le navire, ont donc demandé « un acte politique » à l’Union européenne ou à un État membre afin de trouver une solution au pavillon de l’Aquarius. La clef viendrait du Vatican. Selon Frédéric Penard, directeur des opérations de SOS Méditerranée, qui a été interrogé sur la possibilité pour l’Aquarius de recevoir un pavillon du Vatican lors d’une conférence de presse, jeudi 27 septembre, à Rome, l’offre serait « bien accueillie ». « Nous n’avons pas directement contacté le Vatican. Il existe un registre d’immatriculation maritime au Vatican qui, selon moi, n’a pas été utilisé depuis plus d’un siècle », a-t-il déclaré rapporte LCI. Greg Burke, le porte-parole du Vatican, a déclaré ne pas avoir « dans l’immédiat » de commentaire à faire, mais Frédéric Penard a d’ores et déjà assuré que Sos Méditerranée « accepterait volontiers une proposition du Vatican, car [l’ONG a] besoin d’un pavillon pour que l’Aquarius poursuive sa mission en Méditerranée ». Depuis le début de la crise des migrants en Europe, le pape François a toujours défendu « l’ouverture », « la tolérance » et « l’accueil des migrants isolés et vulnérables », dénonçant les pays qui optent pour le « la division et l’affrontement » en préférant fermer leurs frontières.
Retrouvez cet article et l'info alternative sur : http://www.contre-info.com

is à jour le 28 septembre 2018 Auteur par PierrotCatégories immigration / islamisation, Religion Aquarius : vers un pavillon du Vatican pour ? Trouvé sur Valeurs Actuelles : Dans quelques jours, l’Aquarius ne pourra plus naviguer. Le Panama a annoncé samedi 22 septembre qu’il comptait retirer son pavillon au navire pour « non-respect (…) des procédures juridiques internationales ». Les ONG SOS Méditerranée et MSF, qui gèrent le navire, ont donc demandé « un acte politique » à l’Union européenne ou à un État membre afin de trouver une solution au pavillon de l’Aquarius. La clef viendrait du Vatican. Selon Frédéric Penard, directeur des opérations de SOS Méditerranée, qui a été interrogé sur la possibilité pour l’Aquarius de recevoir un pavillon du Vatican lors d’une conférence de presse, jeudi 27 septembre, à Rome, l’offre serait « bien accueillie ». « Nous n’avons pas directement contacté le Vatican. Il existe un registre d’immatriculation maritime au Vatican qui, selon moi, n’a pas été utilisé depuis plus d’un siècle », a-t-il déclaré rapporte LCI. Greg Burke, le porte-parole du Vatican, a déclaré ne pas avoir « dans l’immédiat » de commentaire à faire, mais Frédéric Penard a d’ores et déjà assuré que Sos Méditerranée « accepterait volontiers une proposition du Vatican, car [l’ONG a] besoin d’un pavillon pour que l’Aquarius poursuive sa mission en Méditerranée ». Depuis le début de la crise des migrants en Europe, le pape François a toujours défendu « l’ouverture », « la tolérance » et « l’accueil des migrants isolés et vulnérables », dénonçant les pays qui optent pour le « la division et l’affrontement » en préférant fermer leurs frontières.
Retrouvez cet article et l'info alternative sur : http://www.contre-info.com



ET AUSSI


   C'est bizarre ça...

  - Emmanuel Macron, le président français, n’a pas d’enfant                              -

La chancelière allemande Angela Merkel n’a pas d’enfant.
 - Le Premier ministre britannique Theresa May n’a pas d’enfant.
 - Le Premier ministre italien Paolo Gentiloni n’a pas d’enfant.
 - Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte n’a pas d’enfant.
 - Le Premier ministre suédois Stefan Löfven n’a pas d’enfant.
 - Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel n’a pas d’enfant.
 - Le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon n’a pas d’enfant.
 - Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker n’a pas d’enfant.
   Donc l'avenir de l'Europe est confiée à des gens qui n'ont pas d'enfant !
 Ils ont donc une vision à COURT TERME.     


                                                      Ils se foutent COMPLÈTEMENT de l'avenir de nos enfants. 


 C’est donc plus indolore d’accepter l’invasion migratoire.


Merci Hervé L G