dimanche 24 février 2019

VIVRE ENSEMBLE DANS LE 93, LES RACAILLES EN RIGOLENT ENCORE !


Castaner dans le 93 : les racailles en rigolent encore…

Publié le 23 février 2019 - par



Il m’a bien fallu un bon quart d’heure pour venir à bout du fou-rire qui m’a dévastée en lisant le résumé de la visite de Christophe Castaner dans le département 93 (prononcer neuf-trois) terreau du vivre- ensemble exclusivement à la mode islamique… c’est à dire que si vous n’appréciez pas, mieux vaut demander d’urgence un devis aux Déménageurs Bretons, ou autres… avant q’ « on » ne vous laisse le choix entre « les cartons de déménagements ou le cercueil » !



Oui je sais, ce n’est absolument pas « politiquement correct », mais justement c’est fait exprès, parce que ce qui vient de se passer pendant la visite de Castapoker en Seine-Saint-Denis, en dehors de ridiculiser l’hurluberlu qui est censé organiser la sécurité sur tout le territoire de la France, c’est une nouvelle preuve de l’existence de zones totalement perdues pour la République (ou ce qu’il en reste).



Quand je pense que j’ai osé, à plusieurs reprises, railler l’allure souffreteuse du gringalet Gérard Collomb, son prédécesseur… j’ai presque honte… (j’ai dit presque !) parce que je réalise qu’étant en apparence mieux loti physiquement, il n’est pas plus productif côté résultats… sauf si l’unique objectif que lui a fixé le freluquet de l’Élysée c’est de blesser, mortellement ou non, mais en tous cas gravement, le plus de monstrueux Gilets jaunes ayant déjà réussi à plomber l’économie de la France… tellement florissante il y a encore trois mois !



Alors apprendre que pendant sa visite dans ce merveilleux département (qui m’a vue naître, mais où je n’ai plus remis les pieds depuis plus de vingt ans !), un certain nombre de hauts faits des autochtones, s’ils me scandalisent, me font néanmoins apprécier la nullité soulignée de celui qui ne fait pas plus peur aux racailles que Collomb… c’est dire le ridicule du bonhomme.



Au départ cela semble du sérieux si l’on en croit Le Parisien…



De jour comme de nuit, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a arpenté ce vendredi Aubervilliers, Pantin et Saint-Denis. D’abord en effectuant une tournée nocturne dans les trois commissariats, puis en enchaînant avec une visite sur la dalle de la Villette à Aubervilliers, classée, avec les Quatre-Chemins, quartier de reconquête républicaine (QRR)
Le préfet Durand s’est chargé de brosser un état des lieux du secteur : « Un quartier qui présente une très forte délinquance, très jeune, constituée de mineurs étrangers et dominé par le trafic de stupéfiants




Pourtant, parmi ceux que lui et les siens ont la fâcheuse habitude de conspuer, mépriser, insulter… il en est un qui se frise franchement les moustaches (imaginaires) ; ce qui vaut des commentaires savoureux à la suite de son tweet :





Car pendant ce temps, il se passait également des événements dont les journaleux ne semblent pas avoir eu connaissance…



Bilan d’une déplorable visite, où les racailles locales s’en sont donné à cœur-joie pour démontrer qu’un représentant de la Haute autorité ne les impressionnait pas le moins du monde, habitués qu’ils sont à faire ce qui leur plaît sans aucune remontrance… mais je fais confiance à l’armée des courtisans « macroniens » pour trouver les arguments aptes à le transformer en réussite :


– 20 voitures brûlées

– un lynchage : un homme roué de coups par une dizaine d’autres…

– un autre étranglé… pour 900 euros

– un autre agressé au couteau et barre de fer

– un restaurateur s’est fait dépouiller de sa recette (6 000 euros).


 

On aurait pu croire que môssieur Castaner se rendait dans le 93 pour enfin y mettre de l’ordre, en commençant par exemple par expulser à coups de pieds dans leur hémisphère sud, les imams qui prêchent la haine, et décider de la fermeture des mosquées salafistes… comme le suggère Nicolas Bay :





Mais pas du tout… il n’était vraisemblablement venu que pour observer le savoir-faire local, et prendre des notes pouvant lui servir dans sa mission suivante : faire une démonstration au tableau à des enfants de 8 à 12 ans, leur expliquant quels endroits du corps les policiers ont le droit de viser avec un lanceur de balles de défense (LBD)





Joueur de poker, j’imagine que Castaner doit aimer les défis… ça tombe bien j’en ai un à lui proposer, qui ne manquera pas de ravir les patriotes :

Casta, t’es pas cap de retourner dans le 93, sans ton armée habituelle de gardes du corps… et sans te planquer sous une burqua STP !




Ensuite tu pourrais nous faire une démonstration au tableau… des différentes démonstrations d’amour que t’auront prodiguées les gentils pratiquants de la religion que tu prétends d’amour et de bonheur, bouffon !




Par  Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire