mardi 12 février 2019

SOIRÉE HOMMAGE À JEAN MABIRE !

Revue éléments


Jean Mabire parmi nous ! Soirée Hommage



Chers lecteurs,

Il y a 92 ans, naissait Jean Mabire. Il était notre Don Quichotte de la Manche, la Normandie si chère à son coeur de viking. 


Il avait juré de ne jamais devenir conformiste, lui le grand éveilleur de la jeunesse, chantre de l’Europe aux cent drapeaux.

Marin, journaliste, fou de voyages et d’enracinement, il nous laisse une oeuvre d’historien viril et fraternel, une plongée dans les tempêtes du XXe siècle.


Ses « Que lire ? » en neuf volumes sont beaucoup mieux que le « Lagarde et Michard » : c’est la littérature en liberté. 


Ce que Maît'Jean fut d’un bout à l’autre de sa vie.

« Lève-toi et marche », lançait-il aux peuples européens. Il a été entendu.


Vendredi 15 février, sous la houlette d’Olivier François et de la rédaction d’Eléments, La Nouvelle Librairie rendra hommage à Jean Mabire.   Venez nombreux !




Vendredi 15 février - entre 18h et 20h30`


La Nouvelle Librairie
11 rue de Médicis
75006 Paris

La Nouvelle Librairie est plus que jamais fidèle à sa vocation : faire vivre les grands auteurs et les paroles dissidentes d’hier, aujourd’hui et demain.




 ET AUSSI





Dédicaces du mois de Février


Chers amis,

• La Nouvelle Librairie recevra Olivier Rey en dédicace à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage "Leurre et malheur du transhumanisme" aux éditions Desclée de Brouwer. Signature rencontre avec l'auteur le mercredi 13 février de 18 à 20 heures.

http://3q3p4.img.ca.d.sendibm2.com/nv61w8esje.jpg


"Si c'est au nom d'un futur toujours meilleur que le monde a été transformé en un chantier permanent, nous sommes arrivés à un stade où le rapport entre les bénéfices du « développement » et ses nuisances s'avère de plus en plus défavorable. La perte de confiance dans le progrès doit alors être compensée par une inflation de ce qu'il est censé apporter : plus le monde va mal et menace de s'écrouler, plus il faut abreuver les populations de promesses exorbitantes.
Tel est le rôle du transhumanisme - et peu importe que ce qu'il annonce ne soit pas destiné à se réaliser. Lui accorder trop d'importance, c'est donc se laisser captiver par un leurre. Faudrait-il refuser d'y prêter attention ? Cela n'est pas si simple. Le transhumanisme nous trompe parce qu'il joue en nous sur des ressorts puissants. Se donner une chance de désamorcer la fascination qu'il exerce et le malheur qu'il propage, réclame de mettre au jour ce qui nous rend si vulnérables à ses illusions."

Olivier Rey est chercheur au CNRS, membre de l'Institut d'histoire et de philosophie des sciences et des techniques. Il a enseigné les mathématiques à l'École polytechnique et enseigne aujourd'hui la philosophie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a publié plusieurs ouvrages dont Une folle solitude. Le fantasme de l'homme auto-construit (2006), Après la chute (2014) et Une question de taille (2014).

• Vendredi 15 février, sous la houlette d’Olivier François et de la rédaction d’Eléments, La Nouvelle Librairie rendra hommage à Jean Mabire. Venez nombreux !

http://3q3p4.img.ca.d.sendibm2.com/nv6uc8esje.jpg


Il y a 92 ans, naissait Jean Mabire. Il était notre Don Quichotte de la Manche, la Normandie si chère à son coeur de viking. Il avait juré de ne jamais devenir conformiste, lui le grand éveilleur de la jeunesse, chantre de l’Europe aux cent drapeaux.
Marin, journaliste, fou de voyages et d’enracinement, il nous laisse une oeuvre d’historien viril et fraternel, une plongée dans les tempêtes du XXe siècle.
Ses « Que lire ? » en neuf volumes sont beaucoup mieux que le « Lagarde et Michard » : c’est la littérature en liberté. Ce que Maît'Jean fut d’un bout à l’autre de sa vie.
« Lève-toi et marche », lançait-il aux peuples européens. Il a été entendu.

• Christian de Moliner dédicacera le mardi 19 février son roman "La Guerre de France" aux éditions Pierre-Guillaume de Roux. La soirée, animée par Paul-François Paoli, aura lieu de 18 à 20 heures.




 
La guerre civile fait rage en France entre islamistes et nationalistes, au rythme d’attentats quotidiens et sanglants. Le gouvernement est totalement impuissant. A l’initiative des Russes pro-nationalistes et des Saoudiens pro-islamistes, une conférence de paix s’ouvre à Chisinau, la capitale de la Moldavie. Il s’agit de créer une zone interdite aux fidèles du Prophète tout en accordant l’autonomie aux enclaves musulmanes. L’Élysée, soutenu par les Américains, s’oppose, cependant, à ce plan de partage. Mauréan, homme de l’ombre, entre alors en contact avec Djamila Loufi, étudiante à Science Po, qui se destine au journalisme. Un terrible secret pèse sur ses origines : sa mère, avant de mettre fin à ses jours quatre ans auparavant, a eu le temps de lui confesser qu’elle était le fruit d’un viol. Mauréan lui apprend que l’homme n’est autre que François Bavay, le charismatique mais sanguinaire leader des nationalistes. Et lui propose de le tuer.
 Djamila acceptera-t-elle cette mission ? Un thriller mené à cent à l’heure.
 Agrégé de l’université, professeur de chaire supérieure, enseignant en classe préparatoire, Christian de Moliner est chroniqueur à Causeur et Figaro vox.

 • Xavier Eman dédicacera son roman "Terminus pour le Hussard" aux éditions Auda Isarn. Signature-rencontre autour d'un verre de 18 à 20 heures le mercredi 20 février.


 
En prenant le train Grandville-Paris, un soir pluvieux de retour de week-end, Julien Ardant, alias le Hussard, n’imaginait pas qu’il allait plonger dans une nouvelle enquête qui le mènerait des quartiers miteux du nord de la capitale jusqu’aux confins de l’Andalousie.
Des blondes nymphomanes qu’on assassine, des associations humanitaires pro-migrants, des hordes subsahariennes, des fonctionnaires indélicats et des Ibères à la gâchette facile… Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?
Entre hypocrisie, manipulation et exploitation, le Hussard va découvrir les arcanes d’un monde cynique et interlope dont il ignorait jusqu’à l’existence.
Et si c’était avec les bons sentiments qu’on élaborait les plus grands crimes ?
 Journaliste indépendant, Xavier Eman, 40 ans, est rédacteur en chef de la revue littéraire Livr’Arbitres et du site internet d’informations Paris Vox. Chroniqueur au magazine Eléments, il a publié Une fin du monde sans importance aux éditions Krisis.

• Matthieu Baumier dédicacera son dernier essai "Voyage au bout des ruines libérales-libertaires" aux éditions Pierre-Guillaume de Roux. Signature-rencontre le jeudi 21 février autour d'un verre de 18 à20h

http://3q3p4.img.ca.d.sendibm2.com/nv7ms8esje.jpg8 à 20 heures.


 
« La “Mondialisation”, c’est en effet cela : la victoire, ou plutôt la croyance en la victoire du monde maritime contre le monde terrestre, de la mer contre la terre. De la société “ouverte” et “liquide”, comme une poignée de main macronienne, sur le réel enraciné. Les hommes liquides s’appellent entre eux “élites mondialisées”, comme pour avouer innocemment le caractère sectaire de leur conception du monde – cette même conception qu’il s’est agi de nous imposer. Mais... chers amis, nous n’en voulons pas de votre conception du monde, que pensiez-vous ? Nous sommes le Peuple, voilà tout. Ceux qui ne sont rien, de votre point de vue. »
Un pamphlet qui ne mâche pas ses mots. Où l’on découvre le gouffre abyssal entre les idéaux tout faits, venus d’en haut et la réalité à terre, "notre " réalité de plus en plus pauvre, isolée, moribonde.

Matthieu Baumier est l’auteur de plusieurs essais, dont La Démocratie totalitaire (Presses de la Renaissance / Plon), de romans comme Le Manuscrit Louise B. (Les Belles Lettres) ou Les Apôtres du néant (Flammarion) et d’ouvrages de poésie. Il a contribué à diverses revues intellectuelles et politiques (Immédiatement ; La Soeur de l’ange ; La Nef ; L’Atelier du roman ; La Revue des Deux Mondes ;Recours au poème ; L’Incorrect...).

A bientôt,

La  Nouvelle Librairie

http://3q3p4.img.ca.d.sendibm2.com/nv8f88esje.jpg

La Nouvelle Librairie
11, rue de Médicis
75006 PARIS


Métro Odéon (Lignes 4 et 10)
Arret Luxembourg (RER B)
 



François Bousquet
Rédacteur en chef de la revue Éléments
Directeur de la Nouvelle Librairie
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire