Google+ Badge

jeudi 10 janvier 2019

RIC ET GILETS JAUNES EN BRETAGNE ........

Gilets jaunes. Maxime Nicolle remplace Jacline Mouraud

Avec Maxime Nicolle, on n’est pas déçu. Il veut modifier la Constitution, tout en préparant « deux ou trois petites surprises » au Gouvernement. 
Qu’en pense Jacline Mouraud qui a abandonné son gilet jaune pour créer son parti, « Les Émergents » ?

Il parait qu’Emmanuel Macron n’apprécie pas ce qu’il appelle le « cinéma » des Gilets jaunes.
 « Ils poursuivent leur mutation, a-t-il affirmé le 31 décembre au matin. On est passé du carburant au pouvoir d’achat. 
Et, maintenant, ils voudraient faire de la France une vaste ZAD » (Le Canard enchaîné, 2 janvier 2019).

Les gens de la « France d’en bas » ne sont jamais contents de leur sort

Malheureusement pour le Président, les gens de la « France d’en bas » ne sont jamais contents de leur sort ! Aujourd’hui leur première revendication s’appelle « référendum d’initiative citoyenne » (RIC) ; ils y tiennent. 

Et les citoyens de la République française ont l’air d’appuyer cette demande : 80% des Français  seraient favorables pour proposer une loi ; 72% pour en abroger une ; 63% pour mettre fin au mandat d’un élu (sondage Harris Interactive, RTL, mercredi 2 janvier 2019). 

Les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ne sont jamais allés aussi loin !

On annonce un grand « débat national » dans les prochains mois ; 80% des personnes interrogées souhaitent que le référendum d’initiative citoyenne soit adopté à son issue (Ifop, Journal du dimanche, 6 janvier 2019). 

Et la même enquête nous apprend que 82% des Français sont favorables à la réduction d’un tiers du nombre des parlementaires ; 80% à la prise en compte du vote blanc dans les résultats des élections ; 77% au rétablissement de l’ISF ( impôt de solidarité sur la fortune) ; 74% à l’introduction d’une dose de proportionnelle pour l’élection des députés.


A côté de cela, les revendications des zadistes de NDDL apparaissent minables : ils ne réclamaient qu’un bout de terre pour y faire de l’élevage et du maraîchage afin de vivre en dehors de la société de consommation.

Modifier carrément la Constitution

Les Gilets jaunes, eux, veulent carrément modifier la Constitution. 

C’est ce qu’explique l’un de leurs leaders des Côtes-d’Armor, Maxime Nicolle, alias Fly Rider, qui veut « introduire un référendum d’initiative citoyenne, permettant aux habitants de proposer ou abroger une loi, de donner leur avis sur des questions importantes » (Ouest-France, vendredi 14 décembre 2018). 

Depuis, Maxime Nicolle a précisé sa pensée : « Si on a plein de revendications, l’État va nous en prendre une ou deux et on l’aura profond. 
Par contre, si on demande tous la même chose, que chacun puisse donner sa voix avec un référendum d’initiative citoyenne, comment ils font pour dire non ? » (Libération, jeudi 3 janvier 2019).

« Janvier va être un mois bien sympathique »

Mais « Fly Rider » ne perd pas de vue l’action. Dans ses Facebook live, il invite ses amis à « garder le moral » : « Janvier va être un mois bien sympathique. Vous aurez deux ou trois petites surprises. Le Gouvernement aussi, je lui passe le message » (JDD, 30 décembre 2018).

 Emmanuel Macron aura donc droit à du « cinéma » prochainement. 

Souhaitons que les Gilets jaunes lui réservent de bons films, pas des navets.

En attendant, nous souhaitons bien du plaisir à Sophie Errante (LREM), député de Vertou (Loire-Atlantique), qui a été désignée chef de file thématique pour la réforme de l’État dans le « grand débat national » (Journal du dimanche, 6 janvier 2019).

Par B. Morvan
  [cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine