Google+ Badge

lundi 7 janvier 2019

LE DÉCLIN DE LA FRANCE EST PLUS QUE PROBABLE !

 

De la fiscalité abusive naissent des moutons enragés

Quelques centimes de taxes supplémentaires en octobre ont fait déborder le réservoir des automobilistes et enclencher la rébellion des gilets jaunes. 

Ce mouvement disparate, essaimé sur l’ensemble de la France, reflète très exactement la majorité de la population dans les tranches d’âge, les niveaux culturels, sociaux, économiques ou financiers, à l’exception notable des citadins diplômés, écolos-bobos friqués et votant à gôche.

Cette diversité fait sa force, additionnée à une capacité de réaction rapide via les réseaux sociaux et excluant toute forme de hiérarchie.

La vingtaine de « figures » qui ont été interrogées abondamment par les médias traditionnels ces dernières semaines ont déclaré en permanence être « apolitiques » et rejeter les élus et les structures issues de la République.

Par contre, leurs discours et revendications sentaient bon un parfum de gauchisme.


Cette France « d’en bas », cette majorité silencieuse depuis des décennies, symbolise le béret, la baguette, le saucisson, le vin rouge les clopes et le gas-oil.

Curieusement sur les ronds-points, les péages d’autoroute et autour des centres commerciaux bloqués, on ne voyait aucune « chance pour la France », aucun « d’jeune » ni de black. 

A croire que ceux-là étaient satisfaits et non concernés par les maux qui touchent les Gaulois au quotidien.

 

NON A LA TRANSITION ENERGETIQUE

Quand un état taxe à 66% le prix des carburants au prétexte de l’écologie et du « sauvetage de la Planète », c’est prendre les automobilistes pour des arriérés mentaux.

Il faut combattre les talibans verts et les gouvernements européens qui culpabilisent leurs populations comme d’affreux pollueurs, alors même que l’Europe a réduit ses émissions de CO 2 et de gaz à effet de serre de 30% entre 1990 et 2010.


La France ne représente aujourd’hui que 2% du total mondial de la pollution au CO 2 !!!
Il faut le dire et le répéter partout et toujours : les paquebots de croisières, les cargos porte-conteneurs et les éruptions volcaniques sont la cause de la majeure partie de la pollution par le CO2, l’émission de gaz sulfureux et la diffusion de particules fines. Ce que rejette votre diesel est infime et non-recevable.


Un gros paquebot de croisière comme « L’empire des mers », brûle 150 tonnes de fuel lourd et pollue autant qu’1 million de voitures, chaque jour. 

Les énormes porte-conteneurs qui amènent le made in China en Europe et sont la cause de la fermeture de nos usines polluent encore bien plus, de même que les milliers d’avions qui sillonnent le ciel de l’Hexagone tous les jours.

 Bizarrement le kérozène,  lui, est détaxé.

Personne ne dénonce également les millions de tonnes de gaz sulfureux, de CO 2 et de particules fines qui sont crachés tous les ans dans l’atmosphère par la trentaine de volcans en éruption (sans compter la quinzaine supplémentaire en activité), comme le Stromboli et l’Etna en Italie, le Popocatépetl au Mexique, le Erta Ale en Ethiopie, Le Nyiragongo en RDC, le Krakatoa en Indonésie, le Reventador en Equateur ou le Kilauea à Hawaï, par exemple.


De cela, les Duflot, de Rugy, Mamère, Cohn-Bendit et autres Hulot ne parlent pas. Silence et bouche cousue. Pour les ayatollahs de l’écologie et les ONG de la transition énergétiques, SEUL L’HOMME BLANC serait responsable de la destruction de la Planète. Pas un mot sur les Asiatiques, les pétromonarques ou les Africains.

Quelle arrogance et quel orgueil de croire que ces donneurs de leçons pourraient influencer la Nature !

J’ADORE LA CORRIDA, J’AIME LE FOIE GRAS, JE SOUTIENS LA CHASSE A COURRE ET JE ROULE AU DIESEL

N’en déplaise aux Eurocrates de Bruxelles, aux laquais du Nouvel Ordre Mondial, aux charlatans du métissage généralisé et aux gourous de la Nouvelle Religion Droits-de-l’Hommiste, je constate qu’un nombre de peuples européens de plus en plus nombreux aujourd’hui ouvrent les yeux et osent agir contre les fadaises, les utopies et la propagande dont le Système nous abreuve depuis bientôt 75 ans. 

Les macronariens ont voulu les salir et les calomnier en les accusant de destructions et de pillages, alors même que les responsables en étaient l’ultra-gauche et la racaille des banlieues, individus bien connus des services de police.  C’est cela la réalité.

Les gilets jaunes sont l’expression d’une exaspération accumulée depuis quatre décennies. Les gouvernements devraient prendre garde que cette exaspération ne conduise à un désespoir qui ouvrirait les portes à des insurrections ou des révoltes plus dangereuses.

Sans aucun doute, les élections du 26 mai 2019 vont être le dernier avertissement adressé à des élites politiques peu soucieuses de la souveraineté, de l’identité et des intérêts des peuples qu’ils ont l’obligation de défendre.

Que l’An Nouveau puisse nous apporter la Force et la Joie indispensables au combat que nous menons.
Par Pieter Kerstens



 

ET AUSSI



MACRON  L' ANTI-FRANCE .....


 
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 7 janvier 2019 

Ce qu’il y a de curieux dans l’imaginaire LREM, c’est qu’ils croient pouvoir gouverner contre le peuple.

Lénine, dans « L’état et la révolution » (1917), a fait une critique efficace du parlementarisme LREM :
« Karl Marx a déclaré en 1871 : « Au lieu de décider tous les trois ou six ans quel membre de la classe dirigeante (LREM) « devait représenter et fouler aux pieds le peuple » au Parlement, le suffrage universel (doit) servir au peuple. » 

« Cette critique du parlementarisme est (justifiée) aujourd’hui, du fait de la domination (des) socialistes et de l’opportunisme (des) parlementaires (LREM), (ces) social-traîtres (LREM) au peuple. »

Macron a cru un temps que le petit peuple de ceux qui ne sont rien, c’est un chien qui n’aboie pas.
Mais la révolte des « Gilets Jaunes » a changé la donne. 

Et aujourd’hui, Macron a pris peur de tous ceux qui ne sont rien et qu’il méprise en les traitant de « foule haineuse ». 
Les médiocres social-opportunistes Castaner et Griveaux sont incapables de comprendre quoi que ce soit au mouvement des « Gilets Jaunes ».

Pour Griveaux, les « Gilets Jaunes » « qui restent mobilisés forment « un mouvement d’agitateurs » qui a pris une tournure « insurrectionnelle ».

 Ce sont ceux qui veulent l’insurrection et « renverser le gouvernement » et qui ne veulent pas participer (aux mensonges de Macron à propos du) Grand Débat National. »

Nous avons la preuve que l’intelligence subtile LREM décide de tout pour n’arriver à rien comme avec les mensonges des taxes « pour nous sauver du réchauffement climatique ». 

Mais LREM est dépourvue des ressources de l’intelligence subtile pour gérer la France et le bien public en bon père de famille. 

Qui peut croire, parce que le danger GOF-LGBT socialiste aurait disparu avec Hollande, que nous ne sommes pas conduits à envisager sérieusement le pire avec Macron, parce que le pire que Hollande serait inimaginable ?

En fait, nous avons cessé d’imaginer notre avenir sous le jour effroyable de Hollande au moment où nous avons eu un besoin impérieux et urgent de voter Macron sous l’influence des médias des milliardaires !

Ce coup là, du fait de la propagande anti-MLP, nous n’avions pas la moindre chance de l’éviter.

La bonne nouvelle, ou du moins la nouvelle qui est logiquement espérée, est que Macron nous fait peut-être la faveur inattendue de nous guider vers la Droite Nationale où nous pourrions trouver le salut.

Les gens qui sont les plus anti-Macron n’ont plus peur car ce sont ceux qui en savent le plus sur la corruption des mœurs à l’Élysée depuis l’affaire Macron-Benalla, « et plus on creuse et plus cette affaire pue ».

Avec Macron, Castaner et Griveaux, les menaces de l’anti-France font fureur dans tous les médias collabos. 

La préférence étrangère et la propagande pro-migrants font partie du risque d’avoir voté Macron.

L’horloge du destin de la France sonne l’heure de la fin prématurée du mandat de Macron de l’Anti-France.

 C’est Macron de l’Anti-France qui a fait peser des menaces très considérables sur l’identité nationale, qui a divisé l’ensemble du pays et mis en péril l’avenir du peuple des vrais Français.


 C’est Macron de l’Anti-France qui a participé activement à la planification de l’invasion des migrants de l’UE de Merkel.

Le déclin de la France est plus que probable, si nous n’éliminons pas complètement les LREM aux élections européennes.

 C’est la principale raison d’aller voter pour la survie du peuple des vrais Français.

Les élections européennes sont tout simplement la chance pour la France, pour la clairvoyance et la sagesse, mais cette chance ne durera pas éternellement. 

Il faut penser qu’à tout moment, du fait de la révolte des « Gilets Jaunes », les Français peuvent délibérément mettre fin à l’histoire Macron-LREM, ce qui serait la manifestation du réveil du peuple des vrais Français. 

La révolte des « Gilets Jaunes » semble occuper, dans la conscience des Français, une place de choix, malgré les intimidations des Macron, Castaner et Griveaux.

Les électeurs, qui ne sont pas familiarisés avec les manipulations des Macron, Castaner et Griveaux, peuvent être abusés par la propagande des médias collabos de gauche comme sur toutes les télés vulgaires, BFM-Macron, C-News et LCI. Le plus souvent, la plupart des gens ne réfléchissent pas. Ils ne font pas l’effort de se renseigner sérieusement et ils ne veulent rien savoir de la menace que Macron fait peser sur le pays.

Mais pourquoi sommes-nous si stupides, si soumis à la propagande LREM et à ce point plongés dans le déni ? 

Malgré cela, la révolte des « Gilets Jaunes » peut faire basculer le monde de Macron par une révolte populaire violente qui échapperait à tout contrôle, ou de manière raisonnée par des élections anticipées.

Quoi qu’il en soit, la fin du monde de Macron entraînera aussitôt la France vers un vrai changement de politique, avec la fin de la dictature LREM socialiste et du racket fiscal immigrationniste de Macron.

Mais par le passé, avec « le changement c’est maintenant », il y a eu des moments au cours desquels la perspective d’un changement a été usurpée par des politiciens véreux et corrompus. 


C’est ce qui a motivé des millions de personnes à fuir les élections pour éviter d’être abusés par des politiciens malhonnêtes.
C’est pourquoi la révolte des « Gilets Jaunes » est déjà la perspective d’un changement remarquable sans que Macron ait voulu qu’il se produise. 

Ce n’est pas une coïncidence, car la France vit une époque où le peuple n’est plus représenté par les bourgeois socialistes de la mondialisation LREM. 

La destruction voulue par Macron de la culture populaire traditionnelle de la France profonde, dans sa guerre de l’Anti-France, aura des conséquences désastreuses que nous devons absolument contenir et combattre dès aujourd’hui.


Bien sûr, ce ne sont pas les vœux pieux qui pourront sauver le monde de la catastrophe Macron.
Depuis longtemps, nous avons eu la malchance de devoir subir des politiciens arrogants, médiocres, incompétents et parfois alcooliques, comme c’est le cas avec la commission européenne. 

Mais nous avons aussi contribué à cette malchance en votant Macron. 

Le volontarisme des « Gilets Jaunes » et la vraie culture populaire du mouvement devront former un cercle vertueux venant renforcer l’audience des « Gilets Jaunes ».


Difficile d’imaginer que la campagne pour les européennes ne soit pas influencée par la révolte des « Gilets Jaunes » placés par Macron sous la domination de l’UE immigrationniste de Merkel. 

C’est pourquoi la révolte populaire pourra rencontrer un certain succès, même partiel, contre l’UE immigrationniste de Merkel.

Si la révolte des « Gilets Jaunes » est tout ce dont les gens disposent pour se convaincre de voter pour les européennes, c’est déjà un argument très considérable et qui peut se révéler décisif. 

L’exemple le plus saisissant a été la spoliation des votes nationaux par les fraternités GOF-UMPS-LGBT aux élections de 2015, en région Nord avec le frère Bertrand et en région PACA avec l’opportuniste et très fâcheux Estrosi.

Personne ne doute qu’un enfant, qui a vu Estrosi complètement dépassé dans le débat télévisé avec Marion, n’ait jamais oublié ce spectacle affligeant d’un politicien à la ramasse. 

Dans un parti politique dit de gouvernement de type UMPS, la compétence n’est pas indispensable pour la promotion d’un candidat, même en faisant perdre des électeurs à son parti. 

C’est pourquoi l’incompétent qui reste dans le parti continuera de sévir toujours maladroitement en politique, en agissant dans le mauvais sens, et ainsi de suite… 

Le principe de Peter a montré qu’un incompétent peut être nommé au comité qui choisit le candidat, même s’il manque de jugement pour choisir le bon candidat, car il a toutes les chances de soutenir un candidat incompétent comme lui.
Il choisira le candidat, non pour sa sagesse ou ses qualités de législateur, mais pour sa faculté présumée d’attirer les votes au parti. 
 Il n’y a là aucune garantie de compétence politique. 

On comprend pourquoi le choix se porte généralement sur le candidat qui n’est pas le plus apte à penser juste, à décider raisonnablement et à défendre au mieux le bien public. 

Naturellement, celui qui a passé du rôle de candidat à celui de Maire, ou de Président de Région, est élu seulement pour pouvoir y manifester pleinement son niveau d’incompétence.

Ceci montre la distance immense qui sépare un politicien LREM de la réalité de la vie des gens. Par conséquent, comment éviter l’impact calamiteux du mandat de Macron, quand les gens sont convaincus qu’ils seront tôt ou tard ruinés, condamnés à succomber, intoxiqués par les taxes et impôts anti-CO2 de Macron et incapables de survivre. 

C’est pourquoi on attend une proposition de loi prévoyant la fin du racket fiscal LREM.

Fait notable, la révolte des « Gilets Jaunes » a fait évoluer la perception des gens pour une meilleure compréhension du racket fiscal anti-CO2, ce procédé justifiant l’immonde guerre fiscale de Macron contre le peuple.

 La révolte des « Gilets Jaunes » a fait prendre conscience aux Français de la nécessité, pour un pays au bord du gouffre, de faire marche arrière. Trump a envisagé l’élimination quasi totale des taxes inutiles.
Ce que Macron ne comprend pas : « Ne pensez pas que la révolte des « Gilets Jaunes » n’a rien à voir avec tout ça, bien au contraire ! » C’est pourquoi, il est de très mauvais augure de voir qu’il ne reste à Macron, Castaner et Griveaux que du mépris et des insultes, ce que les Français n’ont jamais vu aussi clairement.

Mais aujourd’hui, il est possible que la révolte des « Gilets Jaunes », certes involontairement, nous aide à découvrir, sans artifice compassionnel, la réalité du mépris du peuple des Macron, Castaner et Griveaux.
Macron est à lui tout seul un argument de campagne de l’opposition pour les élections européennes.
Il a ouvert, à lui tout seul, le Grand Débat sur l’absence de compétence et d’autorité présidentielle ! 

Cela a motivé les « Gilets Jaunes » pour tenter de replacer les taxes et impôts au centre des discussions pour les élections européennes. 

L’enjeu des élections européennes, pour le mouvement des « Gilets Jaunes », est de ne pas s’attendre à voir Macron capable de tirer la moindre leçon politique des manifestations de 2018.

C’est pourquoi les Français, qui ont ces leçons des « Gilets Jaunes » sous les yeux tous les jours, tirent les leçons dès aujourd’hui du mépris du peuple des Macron, Castaner et Griveaux pour faire d’autres choix lors des élections européennes de 2019. 

Les Français ne sont pas les seuls à penser de la sorte.

 En effet, le mouvement des « Gilets Jaunes » a essaimé dans de nombreux pays contre les politiciens corrompus.



Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.