Google+ Badge

samedi 5 janvier 2019

IMMIGRATION : " MINEURS ISOLÉS ? " ON NE VOUS DIT PAS TOUT !

 

Mérignac : trois « mineurs isolés » agressent chez lui un homme de 90 ans

Publié le 4 janvier 2019 - par

On ne vous dit pas tout !

L’Espagne, on le sait, est devenue la porte ouverte au passage de tous les migrants clandestins au départ des ports de Melilla et Ceuta, par mer ou par terre ou qu’ils arrivent, transportés par les navires des ONG complices, dans les ports d’accueil méditerranéens.

On peut même se demander pourquoi certains se cachent, puisque ce n’est pas nécessaire.

Après avoir découvert un mineur guinéen dissimulé dans une valise, puis un adulte caché sous le tableau de bord d’une voiture, c’est au tour de deux mineurs d’origine subsaharienne d’avoir tenté de pénétrer, dissimulés, eux, dans la mousse de deux matelas transportés sur le toit d’une fourgonnette.

La Guardia civil espagnole n’aurait certainement pas eu l’idée de fouiller ces deux matelas, en les découpant, si le conducteur de la fourgonnette n’avait pas tenté de s’enfuir dès le début de ce contrôle de routine.
Les images filmées de cette découverte sont spectaculaires.

Le nombre impressionnant de migrants clandestins arrivés dans la péninsule ibérique en 2018 a doublé celui de 2017 et il est probable que 2019 verra ce nombre progresser encore, puisque c’est la politique voulue par les socialistes et le parti d’extrême gauche Podemos.


France – Aulnoy (Seine et Marne) – Le 19 novembre dernier, sur la départementale 402, il était environ 17 h et une femme âgée de 46 ans, conduisant une R19, rentrait chez elle à Trilport, après avoir consulté un médecin à Coulommiers, lorsque sa voiture a été percutée de plein fouet, de face, par une Volkswagen Golf qui, à la sortie d’un virage, s’était déportée complètement sur l’autre voie.
Après avoir effectué plusieurs tonneaux, la R19 a fini par s’immobiliser à une cinquantaine de mètres, heurtant un arbre.

La conductrice est décédée sur place.
En situation irrégulière en France et avec 2,32 gr. d’alcool dans le sang, ce criminel vient d’être condamné, ce 27 décembre, à quatre années de prison.
4 ans de prison pour avoir tué une mère de deux fils, enlevé une épouse à son mari et une fille à ses parents, est-ce suffisamment payé ?


Mérignac (33) – Âgé de 90 ans, il a été agressé violemment à son domicile, allée du pont-de-Madame, vers 3 h du matin dans la nuit de dimanche à lundi.
Trois jeunes « mineurs non accompagnés » et en situation irrégulière sont entrés par effraction dans son logement alors que le retraité nonagénaire dormait paisiblement sous assistance respiratoire.
Menacé à l’aide d’une hachette puis ligoté ; les trois jeunes racailles ont fouillé le logement de fond en comble à la recherche d’espèces, de bijoux et d’objets de valeur.

Arrêtés par une patrouille de police qui passait par là, alors qu’ils quittaient les lieux, les trois voyous, paraît-il âgés de 16 ans, ont refusé de donner leurs empreintes digitales et de se soumettre à la prise de photos d’identité (j’ignorais qu’il fallait leur demander leur autorisation, et vous, vous le saviez ?).

Ils ont été placés en détention provisoire dans les maisons d’arrêt de Pau, Gradignan et Limoges.
Peut-être seront-ils expulsés ?


Caluire et Cuire (69) – Samedi dernier, un SDF d’origine tunisienne et en situation irrégulière a tenté d’embrasser de force une jeune femme puis, une trentaine de minutes plus tard, touché les seins d’une autre jeune fille.
Alcoolisé, il a pu être interpellé alors qu’il tentait de quitter les lieux de ses agressions en prenant un bus.
Sera-t-il expulsé avant qu’il ne commette, peut-être, un viol véritable ?


Lille (Nord) – Mercredi 26 décembre, en plein centre-ville et près du métro, un couple homosexuel a été agressé parce « qu’ils se tenaient par le bras ».
Farès Araoudiou, âgé de 34 ans, et son ami Safir, ont été tout d’abord insultés puis frappés.
Farès, habitant Montpellier, avait rejoint son ami pour les fêtes de Noël. Selon ses affirmations il n’a pas pu déposer plainte au commissariat central de Lille car on ne lui pas ouvert la porte et déclaré que sa plainte n’était pas recevable faute de certificat médical et, qu’après tout, « ils n’avaient qu’à ne pas se tenir par le bras ».
Souffrant d’une clavicule et de deux côtes fêlées, Farès a pu déposer plainte de retour à Montpellier, samedi.
Fort heureusement pour eux, cela s’est passé en France car dans certains pays de religion musulmane ils risquaient la peine de mort !


Angers (49) – Interpellé ce 28 décembre en possession de 50 g de haschich et 50 g de cocaïne dans son bagage, ainsi qu’une balance de précision, deux téléphones portables, plusieurs pièces d’identité et plus de 500 euros en espèces, cet individu, âgé de 39 ans, demeurant dans la région parisienne, rejoignait sa petite amie à Angers.
En situation irrégulière et déjà expulsé une première fois du territoire français de ce même mois de février.
Alors qu’il est prouvé qu’il s’agit bien d’un trafiquant de drogue, il n’a été condamné qu’à 8 mois de prison.
Est-ce que sa petite amie a été également entendue ? On n’en sait rien, ni d’ailleurs son identité et ses origines.
Sera-t-il expulsé une nouvelle fois… avant qu’il ne puisse revenir dans notre France tellement accueillante ?


Belgique – Lebekke – Âgé de 26 ans, il a été sauvagement agressé, sans aucun raison apparente, en fin de semaine dernière par une bande de voyous.
Projeté contre une vitrine puis jeté au sol, ils se sont acharnés sur lui, le rouant de coups.
Hospitalisé entre la vie et la mort, souffrant d’une hémorragie cérébrale et d’une fracture du nez.


Par  Manuel Gomez     https://ripostelaique.com/merignac