Google+ Badge

jeudi 3 janvier 2019

IMMIGRATION ET " VIVRE ENSEMBLE " ÇA SE COMPLIQUE !


 

Vendée : un foyer pour mineurs étrangers saccagé

Ce jeudi midi, une vingtaine d'individus a saccagé un foyer pour mineurs étrangers, à La Roche-sur-Yon.



Le foyer pour mineurs étrangers non accompagnés est situé boulevard d'Angleterre à La Roche-sur-Yon.
Le foyer pour mineurs étrangers non accompagnés est situé boulevard d’Angleterre à La Roche-sur-Yon. (©Le Journal du Pays Yonnais)
A La Roche-sur-Yon (Vendée), le foyer pour mineurs étrangers non accompagnés du boulevard d’Angleterre a été saccagé, ce jeudi 3 janvier.

Selon les premiers éléments, une vingtaine de mineurs étrangers se serait révoltée, vers midi. Un mécontentement, semble-t-il, né de la qualité de la nourriture.

De gros dégâts

Les fauteurs de trouble s’en sont pris au mobilier de la cuisine et de la salle de repos. 
Les chaises et les tables ont valsé, des coups ont été donnés dans les portes et les cloisons.
 La nourriture a été jetée à terre. 
La vaisselle n’a pas, non plus, résisté au vent de révolte.

La police est intervenue à 12 h 15.
« Nos hommes se sont retrouvés face à des individus impossibles à raisonner. Il n’y a pas eu d’affrontements physiques.

Mais la situation était extrêmement compliquée », indique le commissaire Dufour.
Après plusieurs heures de palabres, les mineurs étrangers sont remontés dans leur chambre.


Le gestionnaire du foyer va porter plainte

Ce foyer pour mineurs étrangers non accompagnés est géré par l’association Agropolis, qui dépend du groupe des Etablières. 

Ce dernier accueille depuis 2015 des mineurs étrangers. 

Le foyer se trouvait auparavant au niveau de l’école. Il a déménagé en juillet 2018 dans la résidence pour actifs Cécile-Sauvage, située boulevard d’Angleterre.


La rébellion qui a eu lieu ce jeudi « est une situation qui nous dépasse. 

C’est la première fois que l’on constate des débordements », confie Morgan Kermarrec, directeur des Etablières. 

Mais pas la première fois que ces mineurs font part d’un problème lié à la nourriture, comme nous l’explique le directeur :
Les jeunes nous avaient déjà fait part de leur réticence sur les plats présentés. Ils réclamaient notamment plus de riz.

Nous avions alors augmenté les rations, mais nous avons une responsabilité imposée par l’Ase (aide sociale a l’enfance qui dépend du Département) qui est d’apporter des repas équilibrés.

Nous avons également proposé une commission pour déterminer les attentes des jeunes, mais un seul s’y est présenté. 

La commission n’ayant pas abouti, serait donc arrivé ce débordement. 

Toutefois, les Etablières ont décidé de porter plainte contre une association de défense de migrants, car une de leurs militantes était présente sur site au moment de la rébellion. 

Et la direction soupçonne cette dernière d’avoir incité les jeunes à se révolter .


 Source:  https://actu.fr/pays-de-la-loire/roche-sur-yon_85191/


ET AUSSI


Migrants bloqués au large de Malte : la France prête à les accueillir

Par
Auteur
/ Jeudi 3 janvier 2019 à 15:36
14
Photo d'illustration. Photo © Olmo Calvo/AP/SIPA.


Sauvetage. 49 migrants sont bloqués depuis plusieurs jours en mer au large de Malte. “ Dans le cadre d’un effort collectif de répartition ” entre États européens, la France se dit prête à en accueillir. 


L’année 2018 avait été marquée par l’Aquarius et ses migrants à bord. 

Cette année encore, ces derniers risquent de faire l’actualité. Quelques 49 migrants ont été sauvés de la noyade il y a  uelques jours au large de Malte. 

Depuis, ils sont répartis sur le Sea-Watch-3 et le Professor-Albrecht-Penck, deux navires affrétés par des ONG allemandes. Alors qu’ils doivent affronter une mer particulièrement violente, selon l’entourage d’Emmanuel Macron, ce dernier serait prêt à en accueillir « dans le cadre d’un effort collectif de répartition » entre États européens, rapporte Le Monde. 


Les deux ONG qui ont pris en charge ces migrants n’ont pour l’heure pas eu de réponse ni de Malte, ni de l’Italie, ni de l’Espagne quant à l'accueil de ces migrants. Néanmoins, la Valette, la capitale de l'archipel, vient d’autoriser les bateaux à s’arbitrer dans les eaux maltaises pour éviter la nouvelle tempête qui arrive. 

De leur côté, l’Allemagne et les Pays-Bas sont ouverts à un accueil si l’effort est partagé avec les autres pays européens. 

Ainsi, l’annonce de la France devrait permettre de trouver une solution.

Sur le même sujet
 

Pas 49, mais 298 migrants

Mais finalement, ce ne serait pas 49 migrants, mais 298 qui devraient être accueillis en Europe. En effet, la Commission européenne tenterait de répartir les 249 autres migrants sauvés fin 2018 par les garde-côtes maltais. « La Commission s’occupe de trouver un nombre de pays suffisant et de fixer le nombre de personnes à répartir », explique Paris.

Depuis la fermeture des ports italiens, c’est Malte qui se retrouve en première ligne pour accueillir les migrants qui arrivent notamment de Libye. 

Selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), 1 182 migrants sont arrivés sur l’archipel du centre de la Méditerranée en 2018 pour 460 000 habitants.


Source: https://www.valeursactuelles.com/monde/migrants-