Google+ Badge

samedi 3 novembre 2018

VIVRE ENSEMBLE ET SURTOUT PAS D' AMALGAME !

2 novembre 2018



Un homme de 38 ans, Karim*, accusé d’avoir proféré des menaces de mort contre une assistante sociale. 
Taille modeste, petit gabarit. Cheveux crépus. Il n’a pas d’avocat.
 Déjà condamné pour des faits identiques, l’an passé, à l’encontre de policiers.

La présidente lit les faits (avec la même jubilation) :

« Vous vous êtes présenté, devant votre assistante sociale, avec votre épouse, vous teniez à ce que celle-ci bénéficie du RSA.
 Mais pour avoir le RSA, il faut signer un contrat d’insertion, et là, on a du mal à comprendre pourquoi, vous avez décidé que votre épouse ne signerait pas ce contrat.

L’assistante sociale vous a expliqué que si elle ne signait pas, le RSA serait suspendu. 
Et là, vous êtes entré dans une très grande colère […] 
Vous avez jeté votre gobelet de café contre le mur.
 Vous avez dit : ‘Je ne veux pas être traité par une gamine !’

On a cherché à vous apaiser. 
Dans un premier temps, vous vous êtes excusé. 
 Mais vous ne vous êtes pas calmé du tout. Vous avez déclaré : ‘Si elle me supprime le RSA, je la suivrai jusqu’à chez elle, je la buterai ! Je suis fils de moudjahidine.' »

(…)