Google+ Badge

vendredi 2 novembre 2018

RADICALISATION ISLAMIQUE ET INFILTRATION .......

31 octobre 2018



C’est une simple question posée dans les colonnes de Valeurs actuelles, qui vient relancer un débat jusque-là traité de manière assez confidentielle : « Riss, le directeur de Charlie Hebdo, a-t-il été protégé par un policier radicalisé ? » 
 Il semblerait, en effet, qu’à l’issue d’un contrôle de routine de la part de l’administration policière, l’agent chargé de la protection rapprochée du journaliste ait été écarté en raison « d’un avis défavorable à la reconduction de son habilitation de la part de la Direction générale de la sécurité intérieure ».

En d’autres termes, les services de renseignement ont considéré que ce fonctionnaire, qui avait apparemment consulté des sites islamistes sur Internet, présentait un danger potentiel pour la sécurité de la personnalité qu’il était censé protéger. 

Si l’on ne peut que se réjouir d’une telle mesure, on ne peut, toutefois, que s’interroger sur la réalité et la portée d’un phénomène qui toucherait, désormais, l’ensemble des forces de l’ordre et, au-delà, notre administration et nos armées.

Il y a deux ans déjà, une note interne à la préfecture de police de Paris attirait l’attention de l’ensemble de la hiérarchie policière et des responsables politiques sur le comportement de certains policiers.

C’est ainsi qu’il était fait état, dans ce document confidentiel, de gardiens de la paix écoutant des versets du Coran alors qu’ils se trouvaient en service, de policières sortant des vestiaires, après leur vacation, couvertes d’un « hidjab », ou encore d’adjoints de sécurité repérés pour fréquenter des associations abritant des musulmans radicalisés, ou postant sur les réseaux sociaux des messages franchement antisémites.

Mais l’institution policière n’est pas la seule concernée. 
C’est ce qu’un autre rapport, émanant de la commission de la défense de l’Assemblée nationale, révélait à la même période, et de manière très circonstanciée, en dénonçant la présence de plusieurs dizaines de militaires radicalisés dans les rangs de l’armée française. 
 Ces éléments étaient d’ailleurs corroborés par quelques cas de désertion de soldats français ayant rejoint les forces armées de l’État islamique.

Enfin, d’une façon plus générale mais moins précise, tant il est compliqué de surveiller les individus dans un État démocratique, plusieurs notes d’attention faisaient état de comportements problématiques au sein de diverses administrations de notre pays.

La problématique soulevée, une nouvelle fois, par la découverte, auprès d’une personnalité potentiellement menacée, d’un fonctionnaire de police à tout le moins suspect relance donc un débat de fond sur l’état de la contamination qui est susceptible de toucher, aujourd’hui, l’ensemble de notre société.

En effet, si, depuis quelques années, des procédures de détection ont été mises en place en préalable à tout recrutement dans les services sensibles (police, gendarmerie, armée, administration pénitentiaire…), celles-ci ont cependant leurs limites, tant les accès aux données personnelles ont été rendus compliqués par les restrictions législatives successives.

Par ailleurs, le phénomène de dissimulation ne peut absolument pas être exclu de la part d’individus qui sont convaincus, aujourd’hui, de mener un vrai combat contre nos démocraties. 

C’est donc bien à un phénomène majeur que sont confrontés nos services de renseignement et de sécurité. […]



SOURCE    http://www.citoyens-et-francais.fr/2018/10/la-radicalisation-islamiste-


ET AUSSI



Malgré leur djihad judiciaire, les collabos mondialistes seront balayés

Publié le 28 octobre 2018 - par

Gérard Boyadjian travaille sur un documentaire qu’il intitulera « Le djihad judiciaire »


La justice est de plus en plus le bras armé de l’invasion migratoire et de l’islamisation de notre pays, contre les peuples.

 Certes, il demeure des magistrats intègres, capables de rendre des décisions qui font honneur à cette juridiction, même si elles risquent de nuire à leur carrière. Mais ils sont devenus l’exception.


Christine Tasin expliquait les circonstances qui lui ont valu sa dernière condamnation inique.
https://ripostelaique.com/christine-tasin-condamnee-a-4000-euros-a-verser-a-lassociation-islamiste-aube-du-savoir.html


L’article et la vidéo en question :
http://resistancerepublicaine.eu/2015/05/16/le-congres-des-musulmans-dauvergne-a-bien-eu-lieu-nous-y-etions-reportage/


Les articles écrits en comptes rendus de l’audience :
http://resistancerepublicaine.eu/2018/07/12/proces-laube-du-savoir-et-son-avocat-malmenes-par-le-tandem-cassen-tasin/
http://resistancerepublicaine.eu/2018/07/12/christophe-accardo-avocat-du-ccif-ne-veut-pas-defendre-les-fachos-ni-les-pedophiles-ah-ah-ah/


Alors que, de notoriété publique, l’association Aube du Savoir participe à l’islamisation de notre pays, invite des conférenciers islamistes et enferme les musulmans dans un repli communautariste, Christine devra donc leur acquitter 2 000 euros de dommages et intérêts, et 2 000 euros de frais de justice. Et encore, elle a réussi à démonter au moins dix autres chefs d’accusation. 

Autrement dit, ces juges – qui ont relaxé Pierre Cassen pour la 7e fois – ont décidé de condamner une résistante et de donner raison à des islamistes en s’appuyant sur le droit. 


Dans un autre registre, le maire d’Arzano, Anne Bory, bobo immigrationniste qui ne cache pas ses sympathies pour l’accueil de l’autre, impose à sa population des clandestins dont les habitants ne veulent pas dans l’ancienne gendarmerie. 


Martine Chapouton, présente à la réunion publique, informe nos lecteurs, dans un article très sobre.


Ce maire ose déposer plainte pour menaces et, comme l’État est vent debout, dans ces dossiers, contre les peuples, il se trouve un substitut du procureur de la République pour sommer notre directeur de publication, qui vit en Israël, de balancer tout ce qu’il sait sur Martine et sur deux commentateurs, Dunois et Jean Tenrien. 

 Sinon, 3 750 euros d’amende !

Que dire des tribunaux administratifs qui, toujours à sens unique, désavouent, au nom de leur idéologie, des décisions de conseils municipaux qui s’opposent aux menus de substitution réclamés par des musulmans qui estiment que la viande de porc est discriminatoire ?

 À Beaucaire, c’est le maire, Julien Sanchez, qui a été victime de ce coup de force judiciaire. 

À noter que le maire maintient l’application de sa décision, malgré ce jugement inique.
http://www.leparisien.fr/societe/menus-sans-porc-a-la-cantine-le-maire-rn-de-beaucaire-maintient-leur-suppression-malgre-la-justice-09-10-2018-7914519.php


À Chalon-sur-Saône, c’est le même scénario, le maire, Gilles Platret, voyant sa décision condamnée par le tribunal administratif, encore lui !
https://www.lemonde.fr/societe/article/2017/08/28/chalon-sur-saone-la-justice-annule-la-fin-des-menus-sans-porc-dans-les-cantines_5177551_3224.html


C’est même maintenant carrément la France qui se voit condamner par un comité Théodule de l’Onu, suite à l’adoption de la loi contre la burqa, appelée voile intégral, qui date de 2010.
https://www.marianne.net/debattons/tribunes/condamnation-de-la-loi-sur-la-burqa-la-france-doit-reagir-face-aux-experts-de-l


Connaissant le lèche-babouches Macron, va-t-il annuler cette loi ? De la part d’un président qui démilitarise le centenaire du 11 novembre, tout est à craindre. Mais dans toutes ces décisions infâmes, c’est sans doute la condamnation d’Élisabeth Wolff par la Cour européenne des droits de l’homme qui est la pire.
http://resistancerepublicaine.eu/2018/10/27/terrible-decision-de-la-cedh-elisabeth-wolff-condamnee-pour-avoir-dit-que-mahomet-etait-un-pedophile/


Nous connaissons cette femme courageuse, autrichienne, qui était intervenue aux Assises internationales contre l’islamisation de nos pays, le 18 décembre 2010.

 Son crime : dans une conférence, elle avait informé son auditoire (comme le font régulièrement nos intervenants) que Mahomet, alors âgé de 53 ans, avait épousé Aïcha qui n’avait que 6 ans et avait consommé le mariage quand elle avait neuf ans. 

Elle avait précisé que cela s’appelle de la pédophilie dans notre civilisation. 

Pour sa plus grande malchance, il y avait dans la salle une journaliste de gauche, qui fera son devoir de collabo et dénoncera Élisabeth à la justice. 

Condamnée dans son pays, elle ira donc jusque devant la CEDH, qui vient de confirmer les premières condamnations pour « dénigrement des doctrines religieuses » et « préservation de la paix religieuse ».

Que cela soit en France ou dans nombre de pays occidentaux, les musulmans ont trouvé la combine. Ils imposent un véritable djihad judiciaire à tous ceux qui osent alerter leurs compatriotes sur la réalité de leur offensive et ils ont des juges qui sont leurs meilleurs alliés. 

Ces juges sont les héritiers de ceux qui, en 1940, condamnaient les résistants, les mêmes qui faisaient fusiller les collabos en 1945 ! Et je n’ai cité que six exemples alors que j’en aurais des dizaines d’autres à votre disposition.



 

Djihad judiciaire, ce sera le titre du prochain documentaire du cinéaste Gérard Boyadjian, que nous attendons avec impatience, surtout quand on écoute ces extraits.




Mais pour les islamo-collabos, c’est le chant du cygne qui commence. À chaque élection, ils se prennent une nouvelle pilule et les populistes, qu’ils appellent « extrême droite » de manière manipulatrice, progressent.
Ce soir, Bolsonaro, malgré une campagne hystérique de toute la caste, va être élu président du Brésil (j’ai écrit cet édito à midi).

Ce soir, la criminelle Angela Merkel et ses amis vont prendre une nouvelle déculottée dans les élections régionales, en Hesse.

Malgré le climat de guerre civile qu’instituent les démocrates américains, Donald Trump va gagner les élections de mi-mandat aux États-Unis.

En Italie, le bras de fer engagé par l’UE contre le gouvernement est un des derniers soubresauts de cette institution déliquescente qui sera balayée aux prochaines élections européennes.

Et chez nous, Macron, entre sa trahison de la mémoire du 11 novembre qui s’annonce et les augmentations scandaleuses du prix de l’essence qui exaspèrent des millions de compatriotes, va souffrir et va payer cher pour l’ensemble de son œuvre, pour ses insultes à la France et son mépris répété pour nos compatriotes.

La gauche collabo, devenue la putain de l’islam, va payer cher ses trahisons, en France et partout dans le monde.

Histoire de finir cet édito par un grand éclat  rire, je vous suggère ce formidable sketch de Sandrine, sur Paris Première, au sujet des derniers exploits de Mélenchon…


Source:  https://ripostelaique.com