Google+ Badge

mardi 6 novembre 2018

17 NOVEMBRE : GILETS JAUNES SUR LE TABLEAU DE BORD ! ET MAINTENANT SUR LES RADARS ???

Coignard - Taxe sur les carburants : le soupçon lancinant de l'impôt déguisé

L'argument de l'automobiliste « vache à lait » fiscale, hier encore limité à quelques grincheux fous du volant, prend de l'ampleur. 

Non sans quelques raisons !

 

Modifié le - Publié le | Le Point.fr
Passe d'armes sur les prix des carburants entre l'automobilise Jacline Mouraud et la ministre Emmanuelle Wargon

Passe d'armes sur les prix des carburants entre l'automobilise Jacline Mouraud et la ministre Emmanuelle Wargon
 
« Mais qu'est-ce que vous faites du pognon ? » demande avec insistance Jacline Mouraud, une automobiliste en colère, à Emmanuel Macron, dans une vidéo devenue virale sur Internet.

 Elle énumère les radars, le contrôle technique, la hausse du prix des carburants, les nouvelles cartes grises comme autant de moyens pour un pouvoir désargenté de remplir ses caisses. 

Ce n'est pas dit comme cela, mais c'est l'idée générale.



ET AUSSI

Ras-le-bol citoyen : les gilets jaunes fleurissent sur les radars

6 Novembre 2018, 07:17am
Publié par Thomas Joly





La date de la mobilisation nationale du 17 novembre contre la hausse du prix des carburants se rapproche. 

Les gilets jaunes, symboles de l'adhésion au mouvement, sont de plus en plus nombreux sur les tableaux de bord mais pas seulement.



En effet, depuis quelques jours, ces gilets jaunes fleurissent également sur les radars fixes. Qu'ils soient simplement posés, maintenus avec des pierres ou scotchés, ces premières actions risquent de n'être qu'un début...


Sur chaque radar, on peut lire une petite plaque rappelant les sanctions en cas de dégradation de la cabine avec notamment une amende pouvant aller jusqu'à 45.000€ qui peut être accompagné d'une peine d’emprisonnement.



 En mars dernier, le tribunal de Mont de Marsan a ainsi relaxé un homme accusé d'avoir apposé un sac poubelle sur une cabine radar.

 Pour la juge, « si l'on s'en tient à une interprétation stricte de la loi, vous n'avez ni dégradé, ni eu l'intention de le faire. 
Le tribunal vous relaxe ».



Lorsque les radars sont recouverts d'objets divers mais sans réelle dégradation, il suffit juste de les enlever pour que le radar retrouve toutes ses fonctionnalités. 

Cela ne nécessite pas forcement le passage d'un technicien puisqu'une simple patrouille de forces de l'ordre peut effectuer le travail.