Google+ Badge

mercredi 7 mars 2018

LU : LA CHRONIQUE No 3 DE " Réseaux Libre " !


Réseau Libre donne la parole à ses Lecteurs pour décrire ce que sera, à leurs yeux, la France en 2023. C’est à dire « demain »! 
Si vous désirez participer, envoyez-nous vos textes. Un vote sera ensuite organisé pour déterminer qui selon nos lecteurs a donné la plus pertinente description de notre pays dans 5 ans. 

Les Auteurs des textes ne seront divulgués qu’après le vote.




Chronique № 3
 

Hypothèse de l’Auteur: Macron va au terme de son mandat. 

1) La France se sera sensiblement clochardisée et le smic entamera sa lente agonie. Ce sera un peu comme en Allemagne : 
Le nombre des emplois précaires aura augmenté de 30 à 40 %. Plein de gens auront plusieurs petits boulots pour survivre, et beaucoup n’auront que des très faibles revenus, inférieurs à 1000 euros/mois.

2) La SNCF sera privatisée et ses employés seront plus précaires et moins bien payés que maintenant.

3) L’électricité coûtera un bras, au moins 35 % de plus qu’aujourd’hui, hypothèse basse. Plein de gens s’en priveront à des degrés divers. Notre équipement électronucléaire en aura pris un vieux coup et n’assurera que moins de 60 % de notre production électrique.

4) La précarité va d’une part augmenter le prix des assurances auto, et d’autre part plein de gens seront en infraction et rouleront sans assurance, sans permis dans des autos dont au moins 25 % ne seront pas en règle avec le contrôle technique.

5) La voiture électrique n’aura pas mordu sérieusement sauf peut-être dans des mégapoles comme Paris, Lyon ou Marseille. Le diesel continuera d’exister et se concentrera sur la partie la plus pauvre de la population d’un côté et, de l’autre, sur la partie la plus riche qui peut s’offrir de beaux 4/4 en se foutant pas mal du prix des carburants.

Les restrictions de M. Hulot sur le droit de se déplacer auront fait naître et prospérer une multitude d’auto-entrepreneurs qui trafiqueront de vieilles autos dans de petits garages, ou même des bricoleurs du dimanche qui vivoteront dans de petits ateliers privés non déclarés avec du black à la petite semaine. Il y en aura assez pour que ce soit incontrôlable.

6) Les fonctionnaires auront perdu leur statut de la fonction publique. Donc, ils seront recrutés comme par les entreprises privées, avec les règles de droit commun. ce qui les soumettra aux aléas de la conjoncture : Les personnels enseignants ainsi que les personnels administratifs seront toujours adaptés aux effectifs des élèves, des étudiants, et de la populatioin dont dépend telle ou telle administration ; donc les postes seront toujours calculés au plus juste, et s’il faut en dimnuer le nombre les peprsonnels pourrront éventuellement se voir remercier ou précariser avec des postes à temps partiel ou moins intéressants.
 En contrepartie, ils auront droit au chômage et aux indemnités de licenciement économique. On vient d’en avoir un avant-goût avec les fermetures drastiques de classes en zone rurale qui viennent d’être décidées.

7) La population immigrée sera encore plus nombreuse qu’aujourd’hui et plus organisée. Les musulmans aurnont gagné leur ‘’islam de France’’ et seront, en échange, devenus une force électorale puissante qui va obliger la gauche, pour ne pas sombrer corps et biens, à les courtiser sérieusement.

8) Les médias seront hypecontrôlés, l’information sera strictement encadrée, une télévision idéologiquement unique s’ajoutera à notre presse actuelle idéologiquement unique. 
Les gens s’y habitueront et n’éprouveront aucune envie que cela change. On verra la fin de toute liberté sur internet et des solutions seront trouvées pour priver les français de la soupape de sécurité des sites localisés hors de France. 
La population française de souche sera émiettée un maximum donc n’aura aucun moyen de s’opposer à l’évolution que je dépeins.
L’apprentissage de l’arabe va se généraliser peu à peu dans les écoles de la ‘’république’’’ française. Au début il n’y aura pas obligation mais après quelque temps, cela deviendra obligatoire.

9) Les enseignements dispensés en Lycée, collège et universités seront réduits à des matières peu scientifiques, dont les débouchés seront extrêmement étroits.

10) Nous aurons encore moins d’industries qu’aujourd’hui. Les centres de décision importantes seront pour la plupart délocalisés aux USA, certains seulement à Londres. Une classe aisée aura élu domicile dans des centres ville sécurisés et vivra dans le luxe et le confort, en sécurité car les forces de police la protègeront en priorité. La langue des affaires pour cette classe sera défnitivement l’anglais. La langue française sera de moins en moins bien enseignée et continuera sa dérive vers le statut de langue morte.

11) Les agriculteurs seront une fois de plus secoués, mais le pouvoir ne les laissera pas tous mourir .Toutefois, la concentration des propriétés va se poursuivre et on assistera de plus en plus au rachat des terres à vil prix par des non-agriculteurs, français ou étrangers, sans discrimination. Un peu comme ce qui s’est fait en Palestine dans les années 1918-1947.

 
En conclusion, la vie sera plus dure, plus terne, plus triste mais les gens ne s’en apercevront pas et finiront par aimer leur nouvelle geôle. Ils seront distraits par les nouvelles moeurs sexuelles ‘’sociétales’’, l’homosexualité sera banalisée, personne ne sen préoccupera plus, l’école se sera chargée de formater les enfants afin qu’ils adhèrent pleinement à ces nouvelles moeurs, la pédophilie aura réduit son champ d’action, parce que le consentement des files sera ramené à 13 ans (il sera vraisemblablement levé à partir des premières règles) et le consentement des garçons sera de fait égal à douze ans. 
Personne ne protestera contre ça ; l’Eglise catholique se sera adaptée. 

 Les impôts n’auront pas baissé mais personne ne s’en plaindra, ce sera comme en Suède, une fatalité sans joie mais subie par tous dans une acceptation tacite vécue comme inévitable.

Macron se représentera et il sera réélu vec une participation faible mais une majorité suffisante pour ne poser de problèmes métaphysiques à personne. 

Le parti ‘’Les républicains‘’ n’aura pas terminé sa reconstruction car il sera longtemps miné par ses ennemis de l’intérieur. 
Il subsistera un Front National étique, de moins en moins populaire, déchiré entre marnistes et marionistes, qui ne fera plus peur à pesonne et n‘attirera que des perdants de la mondialisation. 

La France aura donc un destin tout tracé : Devenir un Hong-Kong géant, donc un peu une sorte de bordel/Las Vegas du monde occidental européen, et une part notable de ses revenus sera due au tourisme sexuel qui y trouvera un nouveau paradis à grande échelle. 

Internet pemettra de contourner toutes les lois anti-prostitution qui sévissent contre cette dérive.


 source:   https://reseaulibre.org/site/2018/03/07


 VITE !!!