Google+ Badge

lundi 10 juillet 2017

VACCINATION : TRIBUNE LIBRE , POINT DE VUE ET CONSTAT !


Merci à tous ceux -fidèles Correspondants de notre Réseau Saint Thomas, ou simples Destinataires occasionnels de nos courriels- qui ont répondu à mon message collectif (envoyé en «cci» pour préserver l’anonymat de chacun) à propos des dangers de cette nouvelle obligation vaccinale étatique anormalement élargie, dans le but de tenter de ramener nos Dirigeants à la Raison, avec sagesse, perspicacité et -somme toute- respect de la liberté parentale, mesure et tolérance en faveur de tous les Citoyens, sans faire prendre de risques inutiles et superflus à nos chers enfants, tout en envisageant de les protéger aussi spécifiquement qu’efficacement et à bon escient.



J’ai pu constater que très nombreux étaient ceux qui avaient signé ces Pétitions, non pas dans le but de rejeter le Principe Pastorien Protecteur de la Vaccination (pour la plupart d’entre eux), mais pour maintenir une couverture protectrice aussi éclairée que raisonnable, en défendant les pratiques qui ont leurs preuves, tout en condamnant les excès quantitatifs et qualitatifs avec leurs nuisances possibles, causées entre autres par l’adjonction de substances susceptibles d’être nocives pour l’organisme (aluminium ou autres) lors de la fabrication. 

Beaucoup ont exprimé aussi leur curiosité interrogative et inquiétude vis-à-vis de procès en cours, comme par exemple celui du MENINGITEC qui se déroule à Clermont Ferrand en ce moment même (PJ 1) et dont ils attendent le résultat avec une certaine impatience.



Oui, dans ce cas précis, je sais bien qu’il existe de nouveaux cas de méningite, notamment chez des enfants, des adolescents ou de jeunes adultes non protégés par la vaccination. Il me paraît important de demander à la nouvelle Ministre de la Santé Agnès BUZYN  de revoir sa copie quant au nombre de vaccins préconisés, sans alourdir ainsi aveuglément la barque vaccinale obligatoire pour toute la population du territoire national.

 Il est primordiale ‘-Serment d’Hippocrate oblige : «Primum no nocere»- de tenir compte des risques réels de l’environnement des individus concernés, tout en imposant aux Laboratoires de revoir leur mode de fabrication, afin de le rendre plus rigoureux et réellement épuré de toutes substances potentiellement nocives, en vue de produire des vaccins adaptés aux besoins réels, épidémiologiquement et médicalement constatés (sans polémique politicienne aussi stérile que dangereuse : voir ci-dessous).



Ce n’est pas d’une « clause d'exemption pour les parents farouchement opposés à la vaccination» (occupant inutilement les cabinets médicaux libéraux à cet effet), dont nous avons besoin pour reprendre les récents propos ministériels quelque peu balbutiants à ce sujet, mais d’une garantie d’innocuité et d’une recommandation réellement adaptée aux risques épidémiologiques existants réellment dans notre pays.



Enfin, je suis reconnaissant également à ceux qui ont critiqué le titre de mon dernier courriel : «Suite de Sous le choc : trop polémique à mon gré…» ; ce qui me donne l’occasion de m’en expliquer. En effet, la pression médiatique et des réseaux sociaux monte anormalement et dangereusement actuellement pour condamner cette nouvelle obligation vaccinale annoncée par le Premier Ministre lors de son discours de Politique Générale le 4 juillet à l’Assemblée Nationale avec vote positif et absentions irresponables de certains élus du Parlement (PJ 2).



Mes qualificatifs personnels de «trop polémique à mon gré» ne visent qu’à retrouver la sérénité nécessaire à l’objectivité d’un débat dépassionné, dépolitisé et «décapitalisé» financièrement (si j’ose dire), en me référant uniquement aux arguments biologiques et médicaux précédemment rappelés et à mes précisions suivantes : 

« J’en veux pour preuve qu’il n’a pas été tenu compte des nombreux messages envoyés à nos Dirigeants (toutes tendances confondues) avec diverses pétitions à ce propos, pas plus que des avis autorisés comme ceux du Pr honoraire Henri JOYEUX  
cf. https://professeur-joyeux.com/lettre-president-de-republique-emmanuel-macron-ministre-detat-n-icolas-hulot-a-ministre-de-sante-agnes-buzyn-resistance-aux-11-vaccins-obligatoires-obligation-v/ 
et bien d’autres Spécialistes, ni -en particulier- du Communiqué de Presse du Collège National des Généralistes Enseignants (CNGE Montreuil, le 27 juin 2017) au sein duquel il est stipulé expressément : « l’obligation vaccinale est une réponse simpliste et inadaptée. 

Il n’y a aucun élément scientifique pour attester que cette mesure aboutisse à une meilleure protection notamment pour les enfants. Il est à craindre que son caractère autoritaire renforce la défiance et la suspicion d’une partie croissante de la population. 
Elle risque d’exposer les médecins généralistes et d’autres professionnels à des demandes nombreuses et non fondées d’exemption, voire de soi-disant contre-indications ».



Tout le reste n’est que littérature, d’autant plus que leurs auteurs sont souvent des inconnus qui s’expriment sous un «nom de plume», comme « Jean-Marc DUPUIS » dont les orientations -sous couvert, entre autres, de «Santé, Nature, Innovation» cherche à faire -dans d’autres domaine, par ailleurs- la promotion, par exemple,  de compléments alimentaires de la Marque SuperSmart et autres à travers sa liste de diffusion Néo Nutrition. 


Vous connaissez et appréciez les principes de probité de notre Réseau Saint Thomas qui ne croit que ce qui lui tombe sous les sens avec réalisme et pondération, c’est la raison pour laquelle je regrette d’avoir retransmis à certains d’entre vous son dernier rappel intitulé:

De: NEO-NUTRITION
> Objet: [Pétition vaccins] 15 jours pour agir
> Date: 6 juillet 2017 à 12:42:27 UTC+2
> À: JEAN-MARC DUPUIS

Vu à mes yeux les excès dans la présentation alors faite par  Bertrand GOTEVAL(*) de la  en question, je vous demande d’apporter un bémol à de tels propos  « c'est un nouveau 1789 qu'il nous faut si tout ce qu'il dit est vrai !!! Aux armes citoyens !! », tout en vous rappelant cette phrase du grand Charles Maurice De TALLEYRAND : "Tout ce qui est excessif est insignifiant" ; je vous laisse le soin de vous forger votre propre opinion.

Bonne relecture ; fidèlement vôtre. Dr Pierre PLAT