Google+ Badge

mercredi 12 juillet 2017

LA LUTTE CONTRE LES ONG, PASSEURS ET BOBOS IMMIGRATIONNISTES S' ORGANISE !

 

Laurent Leisi    facebook
Une excellente initiative que je vous engage tous à vivement soutenir.

Il en va non seulement d'éviter un afflux massif de désœuvrés illégaux en Europe mais également de sauver de nombreuses vies en dissuadant progressivement la traversée sur des navires de fortune insalubre payé par des ONG et des organismes gouvernementaux troubles dont le projet évident est d'emmener le plus de migrants possible vers l'Europe.

Un navire d'extrême-droite lutte contre l'immigration


Le C-Star, affrété par des militants d'extrême droite, vogue vers la Méditerranée afin de rediriger les réfugiés vers la Libye.


Le C-Star, affrété par des militants d'extrême droite, est en route pour la Méditerranée.


Une opération «Defend Europe» (défendons l'Europe) est menée par le réseau européen Génération identitaire (GI) et en particulier ses antennes française, italienne et allemande.

 Grâce à une collecte de fonds lancée mi-mai sur internet, et malgré une campagne d'opposition qui a poussé le service de paiement en ligne Paypal à geler leur compte, les militants ont récolté plus de 87'000 dollars (87'000 francs) auprès d'un millier de donateurs.



Ces fonds ont permis de louer le C-Star et son équipage, qui sont partis en fin de semaine dernière de Djibouti, doivent franchir jeudi le canal de Suez et embarquer des militants à Catane (Sicile) la semaine prochaine avant de gagner la zone des secours au large de la Libye.

L'objectif est «de montrer le vrai visage des ONG soit-disant humanitaires, leur collaboration avec les mafias de passeurs, et les conséquences mortelles de leurs actions en mer», explique Clément Galant dans une vidéo diffusée par GI sur les réseaux sociaux. 


«Lors de notre mission, lorsque nous croiserons des bateaux remplis de clandestins, nous appellerons les gardes-côtes libyens pour qu'ils puissent venir les secourir et nous veillerons à leur sécurité le temps de leur arrivée», ajoute-t-il.


«Provocation à la discrimination»

L'objectif est que les migrants soient reconduits en Libye. 

Les gardes-côtes italiens considèrent pour leur part que la Libye n'offre pas de «port sûr» au regard du droit maritime et organisent toujours le transfert vers l'Italie des migrants secourus sous leur coordination.


«En sauvant des personnes et en faisant obstacle au réseau des trafiquants, nous pouvons sauver l'Europe et sauver des vies en même temps», a expliqué un porte-parole de GI-Italie. 


Plusieurs ONG engagées dans les opérations de secours en mer ont déjà exprimé leur inquiétude face à l'arrivée de ce bateau, qui s'ajoute aux volontés du gouvernement italien de leur imposer un code de conduite sévère.

En France, un organisme gouvernemental a d'ailleurs signalé l'opération à la justice, dénonçant une «provocation à la discrimination» et un risque de «délit d'entrave» aux secours.

(nxp/afp)


ET AUSSI   RAPPEL !


C’est parti : l’UE va aller directement chercher les clandestins de 5 pays africains



C’est parti : l’UE va aller directement chercher les clandestins de 5 pays africains
C’est un premier charter de 37750 prétendus réfugiés pour lesquels Bruxelles va affréter avions ou bateaux afin de nous les envoyer, avec la généreuse somme de 10000 euros par clandestin. Macron jubile, il va avoir ce qu’il a demandé. 

Il recevra 10000 euros par migrant qui nous en coûtera des millions au fil des années avec notamment le regroupement familial qui va suivre. `

Et ces 10000 euros, on les paye déjà à Bruxelles, qui ne nous rétrocède qu’une petite partie de ce qu’on lui paye.
http://www.dna.fr/societe/2017/07/06/l-europe-entrouvre-sa-porte-aux-refugies

Clandestin rebaptisé glorieusement réfugié pour faire passer la pilule.


Récapitulons :
Acte I Environ 2000 clandestins sont morts en Méditerranée, au grand effroi des ONG

Acte II Ces mêmes ONG demandent à l’UE de supprimer la cause du décès, le passage de la Méditerranée, en allant chercher les braves envahisseurs.

ACTE III L’Italie débordée menace, ô scandale, de fermer ses portes aux bateaux des ONG qui ratissent la Méditerranée pour tapiner.

ACTE IV Le sauveur ? L’UE. « Le plan élaboré par la Commission prévoit notamment un programme de réinstallation de réfugiés depuis cinq pays africains : la Libye, l’Égypte, le Niger, l’Éthiopie et le Soudan. Les États européens volontaires pour les accueillir recevront une aide s’élevant à 10 000 euros par migrant. Les réfugiés seront triés sur le volet. Seuls ceux éligibles au droit d’asile sont concernés par ce plan qui sera conduit avec le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR). Les migrants économiques en seront exclus. »

ACTE V. Le phénomène migratoire s’amplifie comme jamais. Il est évident que ce premier jet de 37750 est une goutte d’eau dans l’Océan migratoire, que le turn-over des avions et bateaux des ONG va s’amplifier comme jamais, et que le tri entre réfugiés politiques et migrants économiques ne sera pas fait. 
Les ONG comme Bruxelles ayant déjà décidé d’accélérer les choses. Déjà, dans les années 80 de doux responsables disaient qu’il fallait 50 millions d’immigrés en Europe…


Conclusion
Ils nous prennent chaque jour davantage pour des cons. Et les journalistes avec qui n’émettent pas la moindre restriction, pas le moindre commentaire sarcastique…

Pourtant, cette phrase aurait dû les faire sauter au plafond :
Le plan de Bruxelles prévoit d’expulser beaucoup plus de déboutés du droit d’asile et d’empêcher les départs de Libye des bateaux chargés de migrants en renforçant les moyens des garde-côtes libyens et européens.

Il est quasi-impossible d’expulser les déboutés du droit d’asile, qui se retrouvent dans la nature dans leur immense majorité, et Bruxelles va se substituer aux polices défaillantes de chaque pays européen ? Plaisanterie.

Quant à empêcher le départ de Libye… Si cela avait dû être fait, il y a longtemps que les pays européens auraient pu le faire s’ils l’avaient voulu. 
S’ils avaient renvoyé dans les eaux libyennes tous les bateaux qui en sortent… il y a beau temps qu’il n’y en aurait plus.
 S’ils avaient empêché le départ et le retour des bateaux des ONG qui font le travail de passeurs avec l’argent du contribuable, il y beau temps qu’il n’y en aurait plus.

Résultat des courses, il paraît que le Grand Remplacement est un mythe, et que le dénoncer c’est facho.

Préparons-nous. Ce qui s’annonce va être terrible pour nos enfants et petits-enfants. 

Les laisserons-nous dans la situation des Serbes au Kosovo ou des chrétiens au Liban ?

Source:  http://resistancerepublicaine.eu/2017/07/07/