Google+ Badge

lundi 17 juillet 2017

CLANDESTINS AFRO-MUSULMANS , BIENVENUE EN BRETAGNE !

Côtes d’Armor : Ouest-France fait la promotion de clandestins afro-musulmans se revendiquant de gangs noirs

Posted by La Rédaction on 17th juillet 2017
 


Photographie publiée par Ouest-France de clandestins « mineurs » (les signes de gangs en rouge)


BREIZATAO – NEVEZINTIOU (17/07/2017) Le journal Ouest-France, largement impliqué dans le soutien à l’immigration clandestine afro-musulmane, a récemment commis un article dans lequel la rédaction se félicite de l’augmentation du nombre de migrants accueillis dans le département des Côtes d’Armor (voir ici).

Le journal a donc publié une photographie de ces clandestins accueillis en libérateurs par le gouvernement central et ses administrations dans le département, sous les acclamations de la presse d’état.


Las, il s’avère que plusieurs subsahariens ainsi célébrés par Ouest-France ont déjà une certaine idée de leur avenir sur le sol breton : constituer des gangs ethniques.

 On peut en effet voir deux africains faire des signes de reconnaissance et d’affiliation propres aux gangs noirs américains (voir photo ci-dessus).

La police de l’état de Floride propose un guide basique (source) des signes de reconnaissance des gangs ethniques américains.

 Le clandestin subsaharien à droite de la photo fait le signe « Eastside » (Côte Est), en référence aux gangs de la côte atlantique des États-Unis.



On dénombre des centaines de ce type de signes de reconnaissance parmi les gangs les plus violents de la planète comme les « Bloods » de Los Angeles, de composition afro-américaine.




Les lecteurs d’Ouest-France auront reçu là un avertissement sur ce qui les attend, grâce aux réseaux organisant la colonisation de peuplement.

http://breizatao.com/2017/07/17/cotes-darmor-ouest-france- 


ET AUSSI


Rennes. Les migrants du squat s'installent Place de la Mairie

  • Les migrants de la Poterie se sont installés place de la mairie ce midi.
    Les migrants de la Poterie se sont installés place de la mairie ce midi. | Ouest-France.
Samuel Nohra

 
Comme ils l’avaient promis, les 175 migrants du squat de la Poterie ont quitté le lieu ce matin à 10 h. 

Ils se sont ensuite dirigés vers la place de la mairie où ils sont toujours. 

 Ils ont transformé l’opération transat en ville en transat en migrants. 

 Ils attendent que la ville ou la préfecture leur proposent des solutions de logement, du moins pour les plus vulnérables et les enfants.

Ils sont une centaine de migrants, après avoir quitté ce matin le squat de la Poterie, à s’être rendus place de la mairie.
 Et ils ont transformé l’opération transat en ville en transat en migrant.

Installés sur les marches de l’opéra pour profiter des zones d’ombre, ils attendent d’éventuelles solutions de relogement. 
Notamment pour les personnes les plus fragiles et les familles avec enfants.

Selon plusieurs sources, une réunion, à l’initiative de la ville, serait organisée à 15 h. 

Et la ville pourrait proposer un gymnase en solution provisoire.

Il paraît en effet peu probable que les autorités aient envie que la place de la mairie se transforme en squat de longue durée.
 http://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000



             Content les Rennais ???