Google+ Badge

dimanche 25 juin 2017

UN REGROUPEMENT PAS QUE FAMILIALE .....

A Chateauroux, les clandestins ne sont jamais expulsés

Publié le 24 juin 2017 - par  
 

Châteauroux ?… On connait pas !… mais petite ville bien connue des candidats à l’asile en France !


Lors de voyages en France ou à l’étranger, j’ai pu constater que parmi des compatriotes rencontrés, beaucoup me disaient ne pas connaître cette ville et donc étaient incapables de la situer. 

Pourtant force est de constater que beaucoup d’étrangers clandestins y arrivent sachant qu’ils peuvent compter sur quelques éléments très actifs de gauche qui feront tout pour empêcher les expulsions décrétées, couverture médiatique assurée par la Nouvelle République et France Bleu Berry.

Preuve m’a été donnée récemment que Châteauroux est bien connue dans le domaine de l’accueil aux irréguliers.

Ce 31 mai, au tribunal correctionnel de Châteauroux, 3 jeunes comparaissaient pour vols de 3 véhicules qu’ils comptaient revendre dans la région parisienne pour se faire de l’argent et acheter de la drogue.

Parmi eux, un jeune albanais arrivé le 28 octobre 2016 à Châteauroux.

Par hasard ? Eh bien non évidemment ! Pourquoi Châteauroux lui demande-t-on ? « Des albanais m’ont dit qu’à Châteauroux c’est bien. » A ces mots, petit bruissement de voix peu amènes parmi le public peu nombreux dans la salle, à ma gauche un homme a échangé avec une personne devant lui en termes qui semblaient traduire de l’énervement. 

Ce jeune qui a déposé une demande d’asile en novembre est hébergé depuis par Solidarité Accueil. 

Le procureur dira que pour les faits incriminés dont il cherche à se disculper, il en a fait plus qu’il ne voulait le dire, qu’il n’est pas très franc. 

Son avocat jouera sur la corde sensible de la pauvreté, de la « jeunesse paumée ». 
« Depuis 7 mois, il erre… il n’avait pas d’autre moyen pour vivre que de voler »(sic). Et de trouver que « la réponse préfectorale n’est pas arrivée à temps »!


Pourtant, pendant le temps où la demande d’asile est examinée le demandeur est logé et dispose d’un pécule pour manger ! Il n’est pas obligatoire de voler !

Sans antécédent judiciaire en France, le jeune albanais écopera de 6 mois de prison avec sursis et pas trop d’espoir en principe d’obtenir le droit d’asile car l’Albanie est un pays sûr. Bruno Le Roux l’a rappelé en début d’année. 
Alors ministre de l’Intérieur, ses propos ont même crée un début de polémique (et pourtant il avait raison) en parlant des demandeurs d’asile « qui viennent de pays avec lesquels il n’y a pas nécessité à examiner l’asile » et il citait précisément en exemple l’Albanie. 

Donc peu de chance d’obtenir régularisation venant de ce pays et pourtant ça vient quand même énormément de là. Comme quoi il s’agit de ne pas se tromper de lieu d’atterrissage quand on y vient. 

Pouvoir compter sur un comité d’accueil ayant fait ses preuves aide énormément !

Donc le jeune Albanais n’est pas encore parti !

Et au boulot rapidement pour les infatigables accueillants avec l’argent des autres : le 7 juin dans la NR 36, encore une histoire d’Albanais. 
Un couple et leur fille de 7 ans arrivés d’Albanie il y a 7 mois viennent de voir, après examen de leur dossier, leur statut de demandeur d’asile refusé et donc se doivent de quitter le territoire. Ils ne peuvent donc plus prétendre au logement et la nourriture prodigués par l’Etat…

Mobilisation habituelle, DAL (droit au logement), PC… titre de la NR :
« La formidable mobilisation des parents des Marins »… « formidable », tu parles! une vingtaine de personnes… et 3 jours après re-titre : « De bonnes nouvelles pour Angela et ses parents »… 

Logement accordé par la préfecture jusqu’au 23 juin… Réexamen du dossier?… à suivre…
Sûrement, si pas positif, recours au tribunal… re-mobilisation…

Re-recours… et le temps passera… ils pourront rester puisque l’essentiel des déboutés restent en France, la France ayant perdu la maîtrise des flux migratoires…

Le 10 mars dernier, j’avais exposé à Riposte Laïque le cas d’Angelo, un angolais, « Châteauroux: Scénario RESF, J’y suis, j’y reste, version angolaise »

Débouté du droit d’asile, Angelo n’avait plus droit aux subsides de l’Etat et devait donc retourner dans son pays l’Angola ! L’Angola, pays sûr d’Afrique, disposant de richesses. Angelo ne veut pas partir…

Mobilisation habituelle des mêmes, médiatisation habituelle des mêmes…

Et le 20 mars, la mobilisation a été positive, on apprenait qu’Angelo en France depuis 3 ans, ayant femme et… enfant née… à Châteauroux, se voyait « attribuer un titre de séjour étudiant de 6 mois avec la mention: travail à titre accessoire à Fabricio » donc prolongation du titre de séjour et de droit… Et dans 6 mois la prolongation de la prolongation ?

Alors pourquoi se gêner de venir à Châteauroux ? les cas ne manquent pas de ces étrangers sans gêne qui viennent dans le département de l’Indre où le revenu fiscal médian est bas, le taux de pauvreté le plus important de la Région Centre et plus important que la moyenne nationale.
 Et pourtant la ville est convoitée par les étrangers qui s’installent parfois où ils veulent, et ça pose  bien sûr des problèmes comme l’indiquait l’article:
LES DIFFICULTES D’UNE VILLE DEVANT LES SQUATS « PRIVES »: Une dizaine de familles de roumains avaient occupé les locaux de l’ancienne usine (fermée) de confection Spatz . Ces familles venaient de Béziers… et comme par hasard atterries à Châteauroux!  »
Squat illégal (également) pendant plus de 6 mois d’une famille roumaine dans un immeuble de la ville. Expulsion sous 24 h décidée par le tribunal d’instance. 

DAL 36 a aussitôt saisi le juge d’exécution de la peine pour obtenir un délai… délai de 6 mois accordé… expulsion au bout de ces 6 mois… hébergement à l’hôtel ensuite…

Il y a aussi des familles kosovares qui sont arrivées. Selon une bénévole du Secours Catholique: « J’imagine qu’on leur fait beaucoup de promesses. 
Des passeurs les déposent à Châteauroux ou dans une autre ville, la nuit ou au petit matin. Ce sont des filières très organisées. »


Propos confirmés par un jeune qui dit être venu en voiture et déposé à Châteauroux. Une autre famille est arrivée en camion…

Les filières savent très bien où déposer leurs clients ! Le Kosovo étant un pays sûr, donc droit d’asile peu possible à obtenir, il faut choisir l’endroit adéquat pour le forcing !

Peu de temps après 2 autres familles aussi du Kosovo plantaient leurs tentes devant la Préfecture. 

La Préfecture refusait de les héberger, celles-ci étant en situation irrégulière et Châteauroux n’ayant plus une seule place d’accueil disponible… mobilisation habituelle du DAL… Visite de Pierre Laurent secrétaire national du PC… et finalement  la Préfecture offre des nuitées à l’hôtel…

Le 8 août 2016, 6 jeunes afghans qui s’étaient rencontrés au hasard à Paris, gare de l’Est, sont allés monter dans une autre gare dans un train qui allait vers le sud et sont descendus par hasard non pas à Orléans, ou Limoges mais à… Châteauroux ! Comme par hasard, sur le quai de la gare de Châteauroux un castelroussin leur a donné l’adresse de Solidarité Accueil… Pas de place… Pendant un mois, ils dormiront à la belle étoile devant la préfecture… Et chacun de raconter sa petite histoire avec… des tirs… des morts… des traversées périlleuses…

Des passeurs à payer… Finalement, ils ont été orientés vers Tours et Orléans pour leurs demandes de papiers… A Châteauroux, les familles entières c’est plus mobilisateur…
 L’alibi-enfants qu’on met en avant et les belles photos qu’on peut en tirer dispensent de longs discours… et la brèche de plus en plus ouverte à la venue de clandestins !


Côté préfecture, il y a longtemps qu’on ne note plus l’idée de reconduite à la frontière des illégaux.
En 2011, le préfet de l’Indre avait encore un peu réagi quand RESF dénonçait avec force l’arbitraire des reconduites à la frontière et aussi le fait que la préfecture était responsable du malheur des gens, « du destin de familles brisées ». 
Dans un article de la NR du 13/10/11, il donnait ses arguments:

1) »Qu’y a-t-il d’arbitraire lorsque la reconduite n’intervient qu’après épuisement des recours possibles ? »

2) »Aux déboutés du droit d’asile, certaines organisations croient apporter une solution en les poussant dans la clandestinité et en les persuadant de refuser l’aide au retour volontaire. »

3) »Une nouvelle fois sont épargnés les réseaux et les mafias qui conduisent à Châteauroux des familles entières… ce sont eux les véritables responsables de ces malheurs humains. »


Les « organisations » dont parle le préfet continueront à bouger, bloquées à la case déni des réalités… 
En 2014, le DAL 36 aurait voulu être reçu par Sylvie Pinel alors Ministre du logement lors de sa venue dans l’Indre le week-end du 18 octobre au Congrès des maires ruraux car il y avait encore des menaces d’expulsion dans l’air : elle a refusé.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, il y a le discours officiel qui se veut ferme et la réalité des faits qui montre qu’il n’en est rien.
Et les étrangers de se retrouver à Châteauroux comme bon leur semble et de les retrouver aussi au tribunal.


Articles NR:
– « Un homme sans identité condamné pour des vols » Châteauroux. Un homme affirmant être Syrien et mineur a été dernièrement condamné pour une importante série de vols. 
(Sûrement pas mineur d’après son aspect physique et sûrement pas syrien d’après son ex-compagne qui affirme qu’il est algérien.)

– « Mineures agressées: un homme en garde à vue » (Il s’agit d’un marocain arrivé depuis peu en France et domicilié depuis quelques semaines… à Châteauroux ! 
Les 5 jeunes filles dont 3 de moins de 15 ans ont porté plainte pour agressions sexuelles.

 Placé sous contrôle judiciaire, il est convoqué en octobre devant le tribunal de Châteauroux)

A suivre…
Françoise Lerat     http://ripostelaique.com/