Google+ Badge

mercredi 28 juin 2017

QUATRE HEURES AVEC LE PRÉSIDENT POUTINE ......

29 juin 2017




Ce film fait mentir la presse mainstream qui prétend que Vladimir Poutine est un tyran « froid et glacial » comme il est de bon ton de l’affirmer et surtout de le faire admettre à l’opinion publique occidentale pour justifier les guerres nécessaires au complexe militaro-industriel américain pour prospérer.

Les quatre heures du film sont un condensé des 20 heures de tournage avec des entrevues qui se sont déroulées de juin 2015 à février 2017. 

La première partie, particulièrement intéressante, est passée lundi soir. 

Les deux autres parties sont programmées sur France 3 mercredi et jeudi prochains à 20 heures 50.

Vladimir Poutine raconte l’Histoire de la Russie depuis 1917, puis son accession au pouvoir et les coups bas américains que les images ajoutées sur l’interview par le réalisateur illustrent bien, notamment l’encerclement de plus en plus serré de la Russie par l’Otan, ainsi que l’installation des missiles en Union européenne qui pointent sur la Russie.


Il évoque la réalité de l’agression de Géorgie contre les troupes russes, l’aide des USA aux terroristes tchétchènes durant les deux guerres de Tchétchénie. 
Les mensonges permanents de l’Ouest qui se sert des islamistes tout en prétendant les combattre.

Il explique en détail comment Snowden (Wikkileaks) a bénéficié du titre de réfugié en Russie au grand dam des Américains. 

Répondant à une supposition d’Oliver Stone selon laquelle la CIA aurait laissé échapper Snowden pour en embarrasser la Russie, il s’exclame en riant tout en conduisant sa voiture que la supposition du réalisateur serait trop subtile pour la CIA…  

Il expose le double-jeu continuel des USA pour déstabiliser la Russie, la guerre en Ukraine tout en précisant que la Russie avait réglé elle-même au FMI les dettes contractées par les ex-républiques soviétiques jusqu’au dernier centime, y compris celles de l’Ukraine qui étaient très élevées.


Il précise que les USA ont un endettement équivalent à 100% de leur PIB tandis que la Russie n’a qu’un endettement dérisoire de 12% de son PIB et donne des détails économiques et démographiques concernant la Russie, notamment qu’en Europe la France est le pays qui compte le plus de musulmans avant la Russie.

Alors que la Russie compte 146 millions d’habitants. 

Mais il précise qu’à la différence de la France, les musulmans de Russie sont des Russes d’origine, de civilisation et de culture russes et qu’ils n’ont pas d’autre patrie.
 Il précise que la reprise de la démographie due à la politique gouvernementale profite à la partie blanche de la Russie.

Bien sûr les questions concernant les homosexuels et le féminisme n’ont pas manqué. les réponses de Vladimir Poutine prouvent que ce pays a conservé ses repères. Bien évidemment des réponses qui ne peuvent pas plaire à la nouvelle « morale » occidentale.


Il parle de la Crimée. Il répond aussi à quelques questions sur sa vie privée sans s’étendre.

 On le voit aussi dans un match de Hockey, avec des chevaux ou encore en entrainement de judo. 

Le judo qui, selon lui, est le secret de son équilibre.

 Poutine ironise également sur le peu de profit qu’il aurait eu a tenter de s’immiscer dans les élections américaines puisque de toute façon, quel que soit le président élu et quelles que soient ses promesses de campagne, c’est l’état profond qui dirige la politique extérieure du pays qui ne varie jamais.


Le président Poutine évoque souvent l’Union européenne et même la France et considère qu’au sein de l’OTAN les pays membres sont traités en vassaux. 

Concernant l’histoire de la Russie, il a toujours été farouchement opposé à l’URSS, symbole du déclin russe à tous les niveaux. 
Il n’a que peu d’estime pour Gorbatchev (le liquidateur d’une partie des républiques historiquement russes) «Il n’a jamais eu d’idées », dit-il de celui-ci. 
A propos de la perestroïka de Gorbatchev, il réplique avec une pointe de mépris que Gorbatchev puisait « dans l’idéologie des socialistes français de l’époque ».


Il précise que le bouclier américain ne protègerait pas le pays en cas de réplique de la Russie, mais estime que cette fausse protection pourrait être un danger pour le monde, car cela donne un sentiment de puissance dangereux aux USA. 

 Il estime qu’en cas de conflit nucléaire les pays disparaîtraient. Il précise que les USA à eux seuls ont un budget 10 fois supérieur à celui de tous les autres pays réunis.

A suivre ......; 


ET AUSSI


28 juin 2017

 

 

Les renseignements de certains pays étrangers accordent un soutien direct aux groupuscules terroristes dans le but de déstabiliser des régions frontalières avec la Russie, estime Vladimir Poutine.

La Russie est confrontée à une série de défis, dont des tentatives de déstabiliser les régions frontalières, a déclaré ce mercredi le Président russe Vladimir Poutine, intervenant au QG du Service des renseignements extérieurs de la Fédération de Russie.
«Vous savez tous à quels défis la Russie fait face: il s’agit de tentatives de freiner notre développement, d’imposer une confrontation, de déstabiliser les régions situées près de nos frontières», a indiqué le Président.
«Parmi les armes employées figurent des groupes terroristes et extrémistes. Ce n'est un secret pour personne que certains d’entre eux sont soutenus par les renseignements de certains pays», a ajouté Vladimir Poutine.
Selon lui, l’activité grandissante des services de renseignement étrangers dirigée contre la Russie et ses alliés est évidente.

«De nouveaux moyens de collecte et de diffusion des informations, des cyberattaques, des tentatives d’enrôlement d’agents pour accéder aux données sur les ressources de la Russie, son potentiel défensif ou économique sont mis en place», a poursuivi le Président.
Selon le Président russe, les résultats du travail des renseignements sont une des «garanties de la souveraineté, de la sécurité et de la stabilité de la Russie».
«Nous continuerons à renforcer et à consolider le potentiel des renseignements, ses capacités techniques et opérationnelles, nous appuyer sur des professionnels chevronnés et former des jeunes cadres».


 source  :       http://www.citoyens-et-francais.fr/2017/06