Google+ Badge

vendredi 23 juin 2017

LES '" NIQUE LA FRANCE " À L' ASSEMBLÉE NATIONALE ???

 

23 Jui

Affaire AGRIF-Obono : proposition de débat au camarade Mélenchon.


On pouvait s’y attendre, le camarade Mélenchon est monté au filet pour défendre son élue Danièle Obono interrogée sur ses positions en faveur des racistes antifrançais : 
le pseudo-penseur Saïd Bouamama et le rappeur Saïdou, militants algériens derrière l’islamo-gauchiste Houria Bouteldja. 

Cette dernière, révisionniste et négationniste de l’histoire de la colonisation et de l’esclavage, distille en effet une idéologie de haine contre la France selon elle raciste et esclavagiste sans jamais considérer les réalités séculaires de l’esclavagisme turco-arabo-musulman.

Et voilà que le camarade Mélenchon, avec le plus parfait mépris léniniste de la vérité, distille sa colère dans un surréaliste amalgame de l’AGRIF (qui n’est pas d’extrême-droite alors qu’il est, lui, d’une archaïque extrême-gauche) et de milliardaires propriétaires des médias.

Je lance pour ma part au camarade Mélenchon, à madame Obono comme à Houria Bouteldja le défi de débattre loyalement avec moi et deux de mes amis sur les contradictions racistes de l’antiracisme.          

Publié dans Racisme antifrançais
source:    http://www.lagrif.fr  


ET AUSSI


Affaire Obono : Mélenchon et Corbière menacent et insultent les journalistes !

Publié le 23 juin 2017 - par  
Ce pays va à vau l’eau, il n’est plus au bord d’une falaise, mais dans une descente infernale à flanc de rivière. En bas, c’est la noyade. Qui saura nous sortir de cette longue glissade ?

Nous savons désormais, que 2017, unique point d’ancrage, n’a pu être saisi. 

Sans refaire le procès du Front National et de sa Présidente, clairement responsable, à travers ses propos sur l’islam compatible, mais aussi sur son débat raté, perçu par tous les patriotes un peu lucide, comme un « viandage » de la cause nationale. 

Il faudra bien qu’elle assume cette lourde part de responsabilité, puisque seule au volant, et qui ne s’oubliera pas, par un séminaire à bla-bla !``

 L’idée de Sophie Montel, égérie de Monsieur Philippot ne rassure personne avec sa volonté d’envoyer des signaux avec les immigrationnistes, pour éviter un Front National « anxiogène ». Pourquoi pas refonder le RPR ?


Je suis triste de dire cela, mais pour tous ceux qui ont cru comme moi, à cette vraie chance de réussir ce pari fou du patriotisme, il y a comme un immense vide, que tous les talents des 8 députés du FN auront du mal à combler. 

Je salue au passage Louis Aliot, Gilbert Collard et Emmanuelle Ménard à qui je souhaite bonne chance !

Cette Nation est en pleine déroute. Sa population lobotomisée par les médias, ne réalise plus que c’est une véritable catastrophe qui se vit dans ce pays, et que l’ONU a d’ores et déjà, gagné son pari. 

D’immenses transferts de population vont s’effectuer de l’Afrique vers l’Europe avec la complicité des dirigeants des pays de l’Ouest. France, Allemagne, Belgique, Italie, Benelux sont invités à faire taire les partis patriotes, et les médias à la manœuvre, entonnent la longue marche du « vivre ensemble » se résumant en fait, à vivre avec celui qui vient, de gré ou de force. 

La chasse est déjà ouverte sur les réseaux sociaux.

 J’ai comme seul et unique espoir aujourd’hui, les pays de l’Est qui savent ce qu’est une dictature soviétique, et n’ont pas envie de revivre la même histoire ! Espérons qu’ils fassent éclater cette dictature de l’intérieur.

Élections, pièges à cons disaient les gauchistes avant de devenir des islamo-collabos. Nous avons les puristes qui affirment qu’il fallait voter blanc, et ne pas s’abstenir. Mais notre système n’enregistre rien d’autre, que les voix des votants et non ceux des inscrits. 

Ainsi donc, un Président minoritaire peut gouverner. 
Une assemblée ultra minoritaire (58% d’abstention) peut siéger. Ce n’est pas moral, mais c’est légal. La face cachée d’une démocratie pervertie. 


Nous en avions eu une version en 2002, ou Chirac fut élu à l’Africaine sans que cela n’ait dérangé personne, et surtout pas la gauche liberticide qui hurle contre Bachar Al Assad et Vladimir Poutine, sans compter Fidel Castro.


Aujourd’hui, nous avons des députés qui haïssent la France. Ils « niquent la France », et refusent de dire « Vive la France ». 

Des politiciens comme Mélenchon et Corbière les justifient en hurlant leur rage d’avoir été pris à défaut dans les médias, lorsqu’une « Nique la France », Danielle Obono, née en Afrique, proche des « Indigènes de la République », refuse de préférer « Vive la France » à « Nique la France ». 

Il est vrai, que c’était à la suite d’une émission des Grandes Gueules sur RMC,  et que par orgueil mal placé sans doute, par bêtise assurément, elle n’a pas trouvé les mots pour se sortir d’une situation qui est apparue choquante pour des milliers d’auditeurs.


Le plus choquant en fait, ce sont les agressions de Jean Luc Mélenchon qui ne résiste pas à la provocation: Amitié, affection et respect pour le sang-froid de Danièle Obono, députée de Paris, agressée sur les plateaux de télé par des chiens de garde médiatiques qui ne se rendent même plus compte que leur machisme est teinté d’une forme de racisme insupportable. 
Solidarité avec elle face au déchaînement de haine venant de l’extrême droite ainsi déclenché par les employés des neuf milliardaires qui contrôlent 90 % de la presse.(sic). 

 La haine à sens unique, la haine de la France ne comptant pas !


De même, pour Alexis Corbiere, (Vidéo) que j’ai trouvé extrêmement menaçant à l’antenne de cette radio, et prometteur d’un retour de bâton. 
Son affirmation simpliste, se résume à l’idée que les protestations contre l’évaporée Danielle Obono, ne sont que l’œuvre de racistes, de salauds de l’extrême droite, et j’en passe. 

Au point que des gentils bobos, du genre de Marie-Anne Soubré, a fini par déclarer, qu’elle en avait marre de devoir se défendre d’un prétendu racisme, voire se justifier en se baladant avec ses enfants métisses. 
En cela, elle a parfaitement raison. Je regrette simplement qu’elle n’ait pas fait grand-chose hier, pour défendre les Français de souche, les blancs, lorsqu’ils étaient, et sont régulièrement agressés pour ces deux raisons. (Babtou, Sale Céfrancs, etc.).


On sent une grande lassitude parmi les défenseurs décrétés « droit-de-l’hommiste » depuis quelques temps. 

Sans doute parce que la vague fasciste des islamo-collabos et autre antifas, ne s’en prenait qu’aux « souschiens » jusqu’ici ! Ils regardaient cela d’un œil distrait, ou regardaient ailleurs. 
Comme dans les années 30 en Allemagne. La vague monte, et leurs chaussures se font lécher les semelles par la haine anti France. 

Espérons qu’une prise de conscience se fera à temps, et qu’ils réaliseront qu’au bout du bout, ils sont dans la même charrette que les Français de souche.

Une situation que j’ai résumée en une image simple, pour les instigateurs de cette folie destructrice des Nations et des peuples : ils se prennent pour des Robespierre, alors qu’ils ne sont que des Danton.

 La mort est au bout… pour tous !

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

ET ENCORE 



Mélenchon et Corbière défendent Obono : « touchez pas à la femme noire ! »

Publié le 23 juin 2017 - par

 

Toute la Mélenchonerie est mobilisée vent debout pour défendre le soldat Obono.

 Et pour cela tous les arguments sont bons. Bien évidemment le coup du racisme. `


Vous critiquez une députée de couleur qui signe une pétition pour défendre « Nique la France », vous êtes forcément racistes.

Même les journalistes de BFM-TV n’échappent pas au courroux des apprentis Pol-Pot de Mélenchon.
C’est d’abord Corbière qui monte au créneau, de manière ahurissante. 

On remarquera d’abord la connivence entre l’âme damnée de Mélenchon et les journalistes de BFM-TV Marschall et Truchot. 


Cela s’appelle par les prénoms. Par contre, ensuite, on passe directement aux reproches, puis aux menaces, carrément. 

Voilà les journalistes accusés d’avoir demandé à une députée noire si elle aimait la France, alors que, selon Corbière, on ne lui a jamais demandé cela à lui.

Et donc, en parfait dialecticien, les mensonges les plus grossiers sont utilisés. 

Si Obono, défend « Nique la France », c’est au nom de la liberté d’expression, mais elle ne partage pas le propos. Ah bon !  Elle n’a jamais milité avec les racistes Indigènes, elle ne serait pas une compagne de route de cette mouvance ?  Elle n’a pas partagé des tribunes avec eux ?

Et la crapule stalinienne Corbière, qui, faut-il le rappeler, a fait interdire Pierre Cassen et Christine Tasin d’un salon littéraire où ils devaient présenter leur livre « Les Assises internationales contre l’islamisation de nos pays » ose se référer à cette liberté d’expression pour défendre la racialiste députée francophobe, et dire que lui aussi aurait pu signer cette tribune. Ben voyons !
http://www.fdesouche.com/865255-nique-la-france-alexis-corbiere-vole-au-secours-de-la-deputee-obono

Ensuite c’est l’islamo-collabo Mélenchon qui réagit, et fait le coup de l’extrême droite (évidemment) et des milliardaires patrons de presse qui dirigent les journaux d’où seraient parties les attaques !  

Donc, Mélenchon, qui n’a jamais de mots trop forts pour stigmatiser le prétendu racisme du Front national, ne condamne pas les propos racialistes contre les blancs d’Houria Bouteldja, que Danièle Obono a, elle aussi, cautionnés par sa présence à des meetings des « Indigènes de la République ». 


Au moins les choses sont claires, on a la confirmation de la complicité des Insoumis et des Indigènes, unis dans une volonté commune de détruire la France.



En fidèle caniche de son maître, Danièle Simonnet, autre dirigeante des Insoumis, se contente de relayer et de transmettre les propos du Grand Timonier Insoumis.


Faut-il rappeler que cette islamo-collabo avait dénoncé Marine Le Pen quand, au Liban, elle avait refusé de céder aux injonctions d’un imam qui la sommait de se voiler.
http://ripostelaique.com/quand-melenchon-sera-president-la-ministre-danielle-simonnet-portera-donc-le-voile.html

Quel est le message des commissaires politiques de Mélenchon ? C’est directement une menace aux journalistes. On leur accorde le droit de harceler les responsables du FN. 

Mais dès qu’ils poussent une députée née au Gabon, noire, francophobe, racialiste, on les menace immédiatement, et les journalistes se voient accusés de racisme. En gros « Touchez pas à la femme noire ».

Nous attendons donc à présent avec impatience qu’un journaliste digne de ce nom demande des comptes à Mélenchon, Corbière et Obono, en leur posant quatre questions.

Oui ou non, cautionnent-ils le livre de Bouamama et Bouteldja « Nique la France » ?
Oui ou non, partagent-ils l’appel des Indigènes de la République, texte ouvertement raciste, signé entre autres par leur député Clémentine Autain, en 2005 ?
Oui ou non, partagent-ils ces propos menaçants et ouvertement racistes de Bouteldja, prononcés en 2006 ?


Le racisme antiblanc
Oui ou non, partagent-ils les propos racistes, homophobes et antisémites contenus dans le dernier livre de Bouteldja, et relevés par Guénolé.

On attend avec impatience qu’au lieu de se laisser intimider par les grandes gueules Corbière (qui n’a toujours pas quitté son logement social parisien pour aller vivre à Montreuil) et Mélenchon (qui ne va pas s’installer à Saint-Denis, où il ne reste plus guère de blonds aux yeux bleus), un journaliste leur pose clairement ces questions, et oblige ces complices des Indigènes racistes à rendre des comptes.

On attend avec impatience qu’un député ait le courage d’interroger le gouvernement sur la présence, dans cette Assemblée, d’une personne qui, pour avoir insulté la France, ne peut plus siéger dans cet Hémicycle.

Et on espère surtout que quand les imposteurs Mélenchon-Corbière et tous les Insoumis nous feront le coup du racisme, il se trouvera quelqu’un pour leur parler d’Obono…


Paul Le Poulpe    http://ripostelaique.com/melenchon-et-corbiere