Google+ Badge

vendredi 9 juin 2017

LÉGISLATIVES , LES CANDIDATS REM ÉPINGLÉS .....

8 juin 2017



Emmanuel Macron. Photo © Alexandros Michailidis / SOOC  

Richard Ferrand. Candidat dans la 6èmecirconscription du Finistère, le député sortant et ministre de la Cohésion des territoires, malgré la multiplication des révélations sur ses pratiques passées, notamment par Le Monde, a été conforté par Matignon et l’Elysée. 

Olivier Serva, candidat REM dans la 1èrecirconscription de Guadeloupe : il a qualifié l’homosexualité comme étant une “abomination” dans une vidéo datant de 2012, retrouvée par Streetpress.

Emilie Guerel, candidate REM dans la 7èmecirconscription du Var : Elle est accusée de d’“escroquerie et fraude à la Sécurité sociale”.

Pierre Cabaré, candidat REM dans la 1èrecirconscription de Haute-Garonne : Il avait été condamné en février 2003 à une peine d'inéligibilité d'un an pour ses comptes de campagne de candidat aux législatives de 2002 sous l'étiquette Cap21, selon une décision du Conseil constitutionnel.

Véronique Avril, candidate REM dans la 2èmecirconscription de Seine-Saint-Denis : Elle a loué, depuis 2011, un logement insalubre à un prix très élevé à Saint-Denis.

Houmira Berrada, candidate REM dans la 2èmecirconscription du Nord : Elle a été condamnée à 8 mois de prison pour “faux et usage de faux” après avoir falsifié un diplôme de l'Institut d'études judiciaires pour intégrer l'école lilloise des avocats.

Khadija Moudnib, candidate dans la 8èmecirconscription des Yvelines : elle a été accusée de conflits d’intérêts, car sa société de soutien scolaire Format ’Réussite a été financée à partir de 2013 par des fonds publics de réussite éducative, attribués dans des commissions où elle siégeait. Son association Eduquer pour réussir a également été subventionnée par la mairie où elle siégeait comme adjointe.

Marielle de Sarnez, candidate REM dans la 11ème circonscription de Paris : Elle est accusée d’emplois fictifs au Parlement Européen.

Bruno Bonnell, candidat REM dans la 6èmecirconscription du Rhône : Il est pointé du doigt pour de “l’optimisation” poussée. Selon Mediapart et Médiacités, Bruno Bonnell est propriétaire de deux sociétés basées au Delaware, un paradis fiscal américain. L'une d'elles, BB26, a été créée en 2007. Elle n'a jamais eu d'activité mais l'actuel candidat aux législatives ne l'a jamais fermée.

Buon Tan, candidat REM dans la 9èmecirconscription de Paris : une enquête préliminaire vient d'être ouverte sur Buon Tan pour détournements de fonds. Un premier chèque d'une valeur de 13 500€ aurait été envoyé signé en blanc par l'ancien trésorier de l'association à la demande de Buon Tan. 
Le second, d'une valeur de 3 000 €, aurait été utilisé au profit d'une association locale de tennis de table.

Alain Péréa, candidat dans la 2èmecirconscription de l’Aude : Il a été épinglé en 2010 par la Chambre régionale des comptes (CRC) de Languedoc-Roussillon, qui a relevé qu’il avait été rémunéré 9 000 euros sur six mois pour rédiger une étude sur les harkis et le logement… qui n’a finalement  jamais vu le jour.
 Celui-ci s’est défendu en expliquant qu’il avait effectué d’autres missions à la place, ce qui n’a pas convaincu la CRC, qui a souligné “l’inadéquation entre le contrat passé et la mission exercée”.

Laetitia Avia, candidate dans la 8èmecirconscription de Paris : Elle aurait utilisé une société domiciliée dans le paradis fiscal du Delaware (Etats-Unis) pour éviter de payer des impôts, selon une enquête de Médiacités Lyon.`

Roland Lescure, candidat dans la 1re circonscription des Français de l’étranger. Premier vice-président et chef des placements de la Caisse des dépôts et placement du Québec, il aurait jusqu’à sa démission le 5 avril dernier, largement contribué à faire des placements dans les paradis fiscaux, activité qui lui a rapporté de multiple bonus et fait l’objet de nombreux papiers scandalisés au Québec...

Par ailleurs, parmi les 22 députés sortants qui sont aujourd’hui candidats sous la bannière LREM, Le Monde en a décompté au moins cinq ayant recruté comme collaborateur parlementaire un membre de leur famille lors de la précédente législature : 

Patrick Vignal a employé sa fille Maryll

François-Michel Lambert a employé son épouse Marjorie Hagobian-Mazille.

Jean-Louis Touraine a employé son épouse Sylvie Tomassini.

Jean-Yves Caullet a employé son épouse Muriel Caullet-Vergès comme collaboratrice parlementaire.

Monique Iborra a employé sa fille Sophie comme collaboratrice parlementaire. 
Cette dernière a démissionné de ses fonctions en mars 2017 pour “être en cohérence avec les propositions d’Emmanuel Macron”

source       http://www.citoyens-et-francais.fr/2017/06/legislatives-candidats


ET AUSSI


Le terrorisme islamique a été indispensable pour installer Macron

Publié le 8 juin 2017 - par -
 

Dans cet article visant à influencer les élections législatives de juin 2017, je plaiderai en faveur de l’hypothèse selon laquelle les terroristes islamiques auraient en fait été « lâchés » dans le pays occidental où ils ont sévi afin d’en déstabiliser la population appauvrie et abrutie par l’école et l’université, et ce, dans un but unique : qu’accède au pouvoir cette oligarchie œuvrant pour l’avènement d’un ordre planétaire unipolaire. 

C’est ce qu’il s’est passé, selon moi, dans la Ve République française sur laquelle les services qui verrouillent totalement le pays ont littéralement déversé des excités sunnites, que ce soit des nouveaux venus ou des natifs européens qui se retrouvent plus radicalisés qu’ils n’auraient pu l’être dans le pays de leurs origines grâce aux largesses des Européens de souche. 

Puis, alors que des actes terroristes de plus en plus meurtriers étaient commis entre mars 2012 et avril 2017 avec l’attentat islamique pré-électoral sur les Champs-Élysées, le pouvoir quasi monarchique de la Ve République fut offert à Macron, un pantin « unificateur » surgi ex nihilo.


Désormais, telle est ma supposition, tout attentat en France devrait cesser car inutile : les services spéciaux n’auront qu’à remettre leur muselière à ceux qu’ils avaient volontairement laissé agir contre la population française. Si je me trompe dans cette prévision, rien ne pourra empêcher, dans les mois à venir, une nouvelle attaque terroriste en France. 

Si j’ai raison, tant que l’oligarchie cosmopolite détiendra un pouvoir stable via sa marionnette Macron, plus aucun terroriste n’y commettra de « massacre de masse » au nom d’Allah. 

Excepté si la despotie de Macron se met à chanceler : là, tout de suite, la bête allogène sera remise en guerre. 

Mais tant que les médias aux ordres pourront étouffer toute contestation de Macron par ces Français qui furent manipulés, avec succès, durant les mois d’avril et de mai derniers, les assassinats de nos « chances pour l’Occident » seront transférés vers les États de l’Ouest qui osent encore témoigner d’un enthousiasme plus que modéré face à l’instauration du joug cosmopolite antinational.




 Je trouve curieux que cette vague d’attentats que subit la Grande-Bretagne après le Brexit suive immédiatement les menaces de la Commission de l’Union dite « européenne » ainsi que les exhortations de l’Écosse à organiser un second référendum sur son indépendance, un acte démocratique étrangement applaudi par les mondialistes.

Pourquoi une telle supposition sur une manipulation des Mahométans commettant des actes terroristes dans cet Occident où ils furent importés par millions sans que jamais, un seul référendum n’ait été organisé dans les pays subissant cette invasion ?  

C’est l’historien diplômé en troisième cycle de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris (DEA avec W. Berelovitch sur la Section juive et la politique nationale du Parti bolchévique) qui parle ici

En effet, les dirigeants socialistes russes, de quelque tendance qu’ils soient, et Lénine et Trotski en tête d’ailleurs, se sont réjouis par écrit et à maintes reprises des souffrances qu’infligeaient aux peuples de l’Empire tsariste ses éléments les plus indigents, lesquels, selon la formule en vigueur, « n’ont rien à perdre hormis leurs chaînes ».
 En revanche, une fois qu’ils eurent pris le pouvoir grâce à ces agents perturbateurs qu’ils avaient excités durant des années, les manipulateurs bolcheviques ont mis un terme à ce déchaînement terroriste et ce, avec une cruauté inconnue dans l’ancien régime.


Dans notre Occident décadent post-Seconde Guerre mondiale, et d’autant plus dans notre France où la dernière élite intellectuelle authentique fut décapitée par les purges de 1944-45, le lumpenprolétariat n’est plus blanc comme il l’était au début du XXe siècle, mais a été amené d’Afrique. 
Néanmoins, peu importe la population, les exterminateurs cosmopolites appliquent toujours la même stratégie de destruction des nations par l’abrutissement (via l’enseignement et les médias) et le terrorisme de masse. Voilà pourquoi des musulmans afro-asiates déportés en Europe, sans cesse excités par des mondialistes qui leur parlent toujours de la même « justice sociale », sont devenus de nos jours le plus sanglant des fers de lance de l’anéantissement des nations occidentales. 

Cependant, il est hors de question pour ces marionnettistes de permettre à leurs guignols de perturber leurs projets si soigneusement préparés et accomplis en France.


Voilà pourquoi j’estime que, tant que la présidence de Macron ne sera pas en danger, plus aucun acte terroriste de masse ne sera commis en France par des Mahométans sunnites.

 Mais cela voudrait également dire que les centaines de victimes massacrées en France au cours des cinq dernières années ne furent que des bestiaux sacrifiés à l’instauration d’un ordre haïssant les nations de l’Occident. 

Dès lors, ces gangsters planétaires, qui organisent parallèlement guerres et génocides « démocratiques » en Afrique et en Asie afin de submerger l’Europe de nouvelles vagues de ces nouveaux prolétaires, doivent être jugés pour leurs crimes contre l’humanité.


Dr Anatoly Livry, Bâle, Suisse

http://ripostelaique.com/le-terrorisme-islamique