Google+ Badge

samedi 10 juin 2017

LA FRANCE ET LE COMITÉ BILDERBERG ???

BILDERBERG DIRIGE LA FRANCE : LA DÉMOCRATIE SE MEURT…
(L’Imprécateur)

Le 1er juin, la lise des participants à la 65ème conférence Bilderberg, filiale de la Trilatérale a été publiée. Bilderberg a une filiale : le gouvernement Macron où l’on trouve le Premier Ministre, Édouard Philippe et la Ministre des Armées, Sylvie Goulard adoubés par Bilderberg en 2016 pour occuper les postes qu’ils ont aujourd’hui, ainsi que Emmanuel Macron, young leader d’une autre filiale de la Trilatérale, la French American Foudation, dont la candidature fut présentée par Laurent Fabius, également membre du comité Bilderberg. 

Ainsi, la France est bien tenue en main.


À la conférence 2017, on trouve comme d’habitude : Henri de Castries, président de Bilderberg-Europe et ami de tous ceux qui ont été adoubés pour être Présidents de la République, président d’AXA et président de l’Institut Montaigne qui a rédigé le programme économique du Président Macron sous la plume de Nicolas Baverez qui le fit valider à Bilderberg en juin 2016, et de Jean Pisani-Ferry invité à Bilderberg en 2009.

 D’ailleurs, jusqu’en avril 2016, le siège d’En Marche ! était domicilié chez le directeur de l’Institut Montaigne *

 Les instructions du président de Bilderberg passaient directement à Macron, fondateur d’En Marche !, sans intermédiaire ni risque de fuites. 

 Ainsi, la France suit scrupuleusement les préconisations de politique économique de l’oligarchie financière mondiale.

En 2017 on trouve à nouveau à Bilderberg Nicolas Baverez qui vient sans doute chercher de nouvelles instructions, et François Lenglet qui pourra ainsi faire la promotion sur La 2 du programme économique mondialiste, également mandaté pour continuer à démonter le programme du FN (source bilderbergmeetings.org). 

 Mais Bilderberg ayant l’habitude d’inviter les futurs ministres et présidents, retenons les noms de Bruno Tetrais, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique, Benoit Puga, Grand Chancelier de la Légion d’Honneur et de l’Ordre National du Mérite et Thomas Bubert, d’AXA.

Macron a participé au Groupe Bilderberg de 2014 avec François Baroin, aujourd’hui chef de l’opposition. 

En réalité, chargé de ramener les brebis égarées au bercail, comme il vient de le montrer en abrogeant la règle du “ni-ni”, ni la gauche, ni le FN (de tradition chez les Républicains) en faveur de la gauche. 

En 2014, Emmanuel Macron était secrétaire général adjoint de la présidence de la République. Il était le conseiller économique et financier de François Hollande. Deux mois après la réunion du Groupe Bilderberg, il fut nommé ministre de l’Économie. 
À quel moment précis Castries a-t-il décidé avec Goldman-Sachs et la Banque Lazard (membres permanents de Bilderberg) qu’il fallait faire de leur pion, Emmanuel Macron, le Président de la République pour appliquer les directives de la Trilatérale ? 

On ne le sait pas exactement en 2014. Mais le résultat, c’est que l’on trouve à la tête de la France la bande des européistes de gauche, le clan des banquiers, le gang des affairistes. 

Comme l’a dit François Fillon à Philippe de Villiers : « Que veux-tu, c’est eux [Bilderberg] qui nous gouvernent. »

Quand Macron jette à la tête de Trump « make our planet great again », le mot “planète” n’est pas anodin dans la bouche de ce trilatéraliste endoctriné. 

C’est à ça qu’il croit dur comme fer : la France n’a plus lieu d’être dans la mondialisation. 

Seuls comptent l’économie et le climat planétaires.
« Emmanuel Macron. Gueule de premier de la classe, propre sur lui, formaté chez Rothschild… Ce brillant jeune homme a été élevé chez les jésuites, ces maîtres es-hypocrisie. L’éducation des « bons pères » dirige vers le conservatisme le plus étroit. 
C’est le système de l’obéissance absolue qui supprime toute liberté de penser, toute spontanéité, toute originalité. 
Chez les “jèzes” il est inconcevable d’ouvrir des voies nouvelles. Macron, c’est l’allégeance absolue au MEDEF et, pire, aux mafias de la finance internationale du groupe Rothschild à Goldman-Sachs. 
Voilà déjà un solide brevet de républicanisme ! Bonjour les dégâtsMacron, c’est aussi l’ENA, cette machine à fabriquer des parasites incompétents… Le Groupe de Bilderberg est un groupe discret. 
C’est un véritable gouvernement mondial occulte. 
Ses orientations stratégiques peuvent concerner l’initiation d’une crise économique ou d’une phase de croissance, les fluctuations monétaires et boursières, les alternances politiques, les politiques sociales, la gestion démographique du globe et même le déclenchement d’une guerre. » 
(Club Mediapart).

Quoi que l’on fasse, quand on cherche autour de Macron, de son Premier Ministre, de son Ministre des Armées ou de ses Conseillers économiques, on tombe toujours sur Bilderberg. 

Avec Bilderberg au pouvoir en France, nous voilà bien !

Pensez-y en allant voter.

L’imprécateur

* En Marche ! Association loi 1901 domiciliée jusqu’en avril 33 rue Danton, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, domicile dont la propriétaire est Véronique Bolhuis. 
Or − indique Mediapart − Véronique Bolhuis est la compagne de Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne. Et l’adresse de l’association « En marche ! » est celle du domicile privé du couple. 
Laurent Bigorgne a participé au Groupe Bilderberg du 11 au 14 juin 2015.

Source:    L’Imprécateur    http://www.minurne.org/?p=11059