Google+ Badge

mardi 20 juin 2017

JEAN-MARIE LE PEN REFOULÉ DU BP .......

Jean-Marie Le Pen reste à la porte du FN

La grille est restée fermée, bloquée par des chaînes. 

Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, n'a pas pu accéder au siège du parti, à Nanterre (Hauts-de-Seine), où il comptait assister à une réunion du bureau politique, dont il est membre. 

L'ancien leader frontiste en a profité pour tenir une conférence de presse improvisée avec les médias présents sur place. 

Il a estimé que sa fille devrait démissionner de la présidence du FN, en raison de ses "échecs cinglants" à la présidentielle et aux législatives. 

 

Et aussi

 Jean-Marie Le Pen est-il vraiment un adversaire du FN, Florian Philippot ?

Publié le 20 juin 2017 - par  

 
Ce mardi matin, le fondateur du Front national fêtait ses 89 ans. 

Et, par le plus grand des hasards, se tenait, ce matin, le Bureau national du FN, dans une ambiance qu’on pouvait deviner tendue.

Bien évidemment, celui que la justice continue à considérer comme le président d’honneur du Front national, entendait faire parler de lui, en cette occasion, en participant à ce BP, ce que les statuts lui autorisent.
http://www.francetvinfo.fr/politique/front-national/video-jean-marie-le-pen-se-voit-refuser-l-acces-au-siege-du-parti-a-nanterre_2245513.html


Et bien évidemment, 150 journalistes, venus du monde entier, étaient présents à l’événement ! 

Et fidèle à lui-même, le Vieux Lion a montré qu’il avait toujours bon pied bon oeil, et qu’il était en pleine forme !

Il a d’abord rappelé cruellement que s’il n’avait pas prêté l’argent à sa fille et au FN, personne n’aurait pu se présenter. 

Puis il a expliqué que deux jours après la Fête des pères, le jour de son anniversaire, il attendait autre chose que des chaînes aux portes pour lui interdire l’accès !

Et bien évidemment, il a exigé, pour le plus grand bonheur des journalistes présents, la démission de sa fille et de tout le Bureau Politique, rien de moins !

Naturellement, Florian Philippot s’est cru obligé de le qualifier d’ennemi du FN, sous le prétexte que les Comités Jeanne avaient présenté des candidats contre le FN. 

L’argument est d’une rare stupidité, et ne favorise absolument pas l’Union des patriotes, au lendemain de ces élections. Si Philippot est cohérent, il va donc qualifier Dupont-Aignan et Bompard d’ennemis, eux aussi, puisqu’ils se sont présentés, et ont même été élus.

Florian Philippot, qui était en culottes courtes quand Jean-Marie et tous les fondateurs du FN prenaient tous les coups, devrait savoir, lui qui se considère comme un Républicain, que le respect dû à ceux à qui on doit tout est un signe de bonne éducation. 

Cracher sur le fondateur du FN, mal parler de lui, comme il le fait depuis toujours, c’est insulter 40 ans de travail de militants sincères, courageux, peut-être parfois maladroits, mais attachés à leur pays, à sa culture et à son identité.

Souvent des militants exceptionnels, sacrifiés par Marine-Philippot au nom de la dédiabolisation.

Naturellement, Christine Tasin, Mariniste et Philippotiste convaincue, vole au secours de la direction du FN, et critique vertement l’ancien président du FN.
http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/20/honteux-comportement-de-jean-marie-le-pen-avec-sa-fille-et-le-fn-et-aucune-coherence/

En dehors de ces escarmouches qui empoisonnent le camp des patriotes, déjà meurtri, il serait bon que le FN et ses 7 députés réussissent un bon coup : faire un groupe à l’Assemblée nationale, avec Emmanuelle Duverger, Jacques Bompard, Nicolas Dupont-Aignan, et en trouver cinq autres ! 

Mais surtout, que cela ne soit pas Philippot qui mène les négociations, il va nous amener des communistes, et va leur filer la présidence du groupe !

A part cela, quoi qu’on puisse penser de certaines provocations inutiles du « Vieux », son expérience inégalable aurait sans doute fait beaucoup de bien au FN et à sa présidente, à l’occasion des présidentielles et des législatives…


Martine Chapouton  http://ripostelaique.com/



« Marine Le Pen ne veut pas de son père au bureau politique du FN mais pour son argent, elle est d'accord »

20 Juin 2017, 06:55am
Publié par Thomas Joly




Sur Twitter, Carl Lang, Président du Parti de la France a réagi au refus de la direction du Front National de laisser entrer aujourd'hui Jean-Marie Le Pen au siège de Nanterre, pour participer au Bureau politique dont il est membre de droit : « Marine Le Pen ne veut pas de son père au bureau politique du FN. 
Mais pour son argent, elle est d'accord. C'est beau son esprit de famille ! »

Pour suivre Carl Lang sur Twitter : https://twitter.com/carllang2022