Google+ Badge

jeudi 22 juin 2017

COMMUNIQUÉ DE " CIVITAS " .......;


Assez d’imposture nationale !


L’actualité de cette semaine multiplie les raisons de nous indigner.

Le lundi 19 juin, une tentative d’attentat est commise sur les Champs-Elysées par un individu qui lance sa voiture sur un fourgon de gendarmerie. 


Au bout de quelques heures, on apprend que l’auteur des faits était tout à la fois fiché S pour islamisme radical et porteur d’un permis de détention d’armes encore renouvelé en début d’année. 
La campagne Civitas “Terrorisme, immigration de grand remplacement, les coupables sont au gouvernement” n’a rien perdu de son actualité...

La veille, le dimanche 18 juin, le second tour des élections législatives a propulsé à l’Assemblée nationale un incroyable ramassis d’incompétents, de profiteurs et de représentants de l’anti-France.

En quelques jours à peine, les nouveaux éléments foisonnent. Plusieurs ministres impliqués dans différents scandales démissionnent à quelques heures d’intervalle.

A la télévision, Joachim Son-Forget, tout frais élu La République En Marche, défend les ex-ministres affairistes en osant prétendre que le “retour de la morale” en politique serait “le début de la charia” ! Hallucinant.

Sur un autre plateau média, c’est l’arrogante Danièle Obono, envoyée par Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée nationale, qui assume avec aplomb avoir pris la défense de ceux qui veulent “niquer la France”. 

En toute logique, cette donzelle devrait être forcée à la démission, tant ses propos sont indignes d’un représentant politique français.

Quant au néo-Front National – imposture nationale –, il compte depuis dimanche huit députés, dont un franc-maçon réélu et deux homosexuels notoires. 

Qu’on ne me parle pas de “vie privée” alors que ces différents personnages se targuent volontiers d’avoir influencé la nouvelle ligne politique du Front National. 
L’un d’eux, Sébastien Chenu, vieille figure du lobby homosexuel, n’est d’ailleurs pas en mesure d’effacer les traces de son copinage avec Christiane Taubira.

Et comme si cela ne suffisait pas, l’eurodéputé philippotesque Sophie Montel a profité de la dernière réunion du bureau exécutif du Front National pour proposer de changer la ligne de ce parti concernant l’immigration car le sujet serait devenu trop “anxiogène”.

Dans ce contexte, CIVITAS lance un appel à tous les militants, sympathisants et électeurs sincères du camp national. 


CIVITAS est le seul parti politique faisant figurer à son programme l’arrêt de l’immigration de grand remplacement et l’organisation de la rémigration. 


CIVITAS est le seul parti politique osant répéter qu’aucun redressement de la France ne sera possible sans un sursaut moral et spirituel. 


CIVITAS propose à toutes les bonnes volontés de nous rejoindre pour un vrai et long travail de terrain, passant par le ré-enracinement local.

Alain Escada,
président de Civitas



Assez d’imposture nationale !


L’actualité de cette semaine multiplie les raisons de nous indigner.

Le lundi 19 juin, une tentative d’attentat est commise sur les Champs-Elysées par un individu qui lance sa voiture sur un fourgon de gendarmerie. Au bout de quelques heures, on apprend que l’auteur des faits était tout à la fois fiché S pour islamisme radical et porteur d’un permis de détention d’armes encore renouvelé en début d’année. La campagne Civitas “Terrorisme, immigration de grand remplacement, les coupables sont au gouvernement” n’a rien perdu de son actualité...

La veille, le dimanche 18 juin, le second tour des élections législatives a propulsé à l’Assemblée nationale un incroyable ramassis d’incompétents, de profiteurs et de représentants de l’anti-France.

En quelques jours à peine, les nouveaux éléments foisonnent. Plusieurs ministres impliqués dans différents scandales démissionnent à quelques heures d’intervalle.

A la télévision, Joachim Son-Forget, tout frais élu La République En Marche, défend les ex-ministres affairistes en osant prétendre que le “retour de la morale” en politique serait “le début de la charia” ! Hallucinant.

Sur un autre plateau média, c’est l’arrogante Danièle Obono, envoyée par Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée nationale, qui assume avec aplomb avoir pris la défense de ceux qui veulent “niquer la France”. En toute logique, cette donzelle devrait être forcée à la démission, tant ses propos sont indignes d’un représentant politique français.

Quant au néo-Front National – imposture nationale –, il compte depuis dimanche huit députés, dont un franc-maçon réélu et deux homosexuels notoires. Qu’on ne me parle pas de “vie privée” alors que ces différents personnages se targuent volontiers d’avoir influencé la nouvelle ligne politique du Front National. L’un d’eux, Sébastien Chenu, vieille figure du lobby homosexuel, n’est d’ailleurs pas en mesure d’effacer les traces de son copinage avec Christiane Taubira.

Et comme si cela ne suffisait pas, l’eurodéputé philippotesque Sophie Montel a profité de la dernière réunion du bureau exécutif du Front National pour proposer de changer la ligne de ce parti concernant l’immigration car le sujet serait devenu trop “anxiogène”.

Dans ce contexte, CIVITAS lance un appel à tous les militants, sympathisants et électeurs sincères du camp national.
CIVITAS est le seul parti politique faisant figurer à son programme l’arrêt de l’immigration de grand remplacement et l’organisation de la rémigration.
CIVITAS est le seul parti politique osant répéter qu’aucun redressement de la France ne sera possible sans un sursaut moral et spirituel.
CIVITAS propose à toutes les bonnes volontés de nous rejoindre pour un vrai et long travail de terrain, passant par le ré-enracinement local.

Alain Escada,
président de Civitas



Pour les adhésions et dons, vous pouvez également envoyer vos chèques à
ADF-Civitas - BP10100, 95103 Argenteuil Cedex