Google+ Badge

vendredi 16 juin 2017

BLANC, HÉTÉRO ET CHRÉTIEN ? LA FERME !


Journaliste
Enfin, la loi sur le mariage des homos est votée. C’est bien. 

Ça fait 200.000 personnes contentes puisque, selon l’INSEE, ce mariage interlope ne concerne que 100.000 couples. Tout ce foin pour 200.000 alliances, 200.000 « oui », 100.000 livrets de famille et 100.000 réceptions… On savait que la démocratie, c’est le gouvernement pour les minorités et contre la majorité, mais à ce point-là…


Vous ne le saviez pas ? Ah mais si, la démocratie contemporaine, ce n’est pas la majorité qui décide ! 

Et même que si t’es dans la majorité, tu vas plutôt être opprimé ! 

Tandis que si t’es une minorité, t’auras des subventions publiques payées par la majorité pour faire des associations qui parleront pour toi sans avoir jamais été mandatées ni être représentatives, mais toujours instrumentalisées et donc confisquant la cause parfois légitime des minorités pour mieux servir les ambitions personnelles des permanents de la cause… 

Lesquels deviennent alors la minorité de la minorité, tandis que la majorité de la minorité ne demande qu’à vivre tranquillement au sein de la grande majorité .
Je ne sais pas si vous m’avez suivi. Résumons. 

Si vous êtes un homme blanc de plus de 40 ans hétérosexuel et chrétien… ben mon gars, t’es pas dans la merde ! 

Non seulement tu n’as aucun lobby qui te « défend », mais en plus, tu as tort puisque tu es dans la majorité. 

Plus encore, tu es même un ennemi des minorités puisque les associations qui confisquent la cause des minorités n’existent que dans le conflit contre la majorité — stratégie bien connue de la victimisation — postulant artificiellement que la minorité est opprimée par la majorité…


Donc toi, homme blanc de plus de 40 ans hétéro et chrétien, sache que tu as tort parce que tu es l’ennemi des femmes (salaud de macho !), des étrangers (salaud de colon !), des jeunes (salaud de vieux con !), des homos (salaud d’hétéro-normé !) et des musulmans (salaud d’infidèle !). 

 Et pour tout ça, tu paieras, tu laisseras la place et tu courberas la tête (et tu diras merci, sinon tu seras poursuivi en justice).

ET AUSSI

 Paris, bientôt capitale mondiale du tourisme LBGT ?

Paris sera désormais branchée, festive et multicolore. Paris sera La Mecque de la communauté homosexuelle.

Conseiller politique
Son blog
 
Paris est probablement – foi d’un non-Parisien – la plus belle ville du globe. Paris illumine le monde de ses lumières. Paris est une ville d’histoire et de littérature.

 Paris sera bientôt aussi une ville « gay-friendly », autrement dit, en français correct, une ville accueillante pour les homosexuels.

Anne Hidalgo, maire de la capitale, prend les choses très au sérieux et a chargé Jean-Luc Romero, élu parisien et conseiller régional en Île-de-France, de lui remettre un rapport circonstancié sur la question. 


 Parmi les cinquante-deux propositions figurent la création d’un circuit historico-touristique en partenariat avec Paris Gay Village, l’instauration d’un concours « Miss Queen France » ou encore la mise en place d’une association « Vers Paris sans SIDA ».

L’objectif est de faire de Paris « la capitale mondiale du tourisme LBGT ».
 
« Paris n’est pas une belle endormie mais n’est pas toujours au diapason des autres capitales parfois plus audacieuses en matière d’accueil de la communauté gay », a commenté Romero, qui s’est empressé d’ajouter que la capitale française est « terne » comparée à San Francisco, Montréal, Tel Aviv ou Madrid.

À décrypter le message, Paris se drapera bientôt du drapeau arc-en-ciel, multipliera les actions en faveur des homosexuels et accueillera, à ce titre, les Gay Games – oui, cela existe ! – en 2018.

Anne Hidalgo vient, par ailleurs, de remettre la médaille de la ville à des personnes en pointe du combat contre l’homophobie, notamment à l’Association pour la reconnaissance des droits des personnes homosexuelles et transsexuelles à l’immigration et au séjour – oui, une telle association existe aussi.

Les homosexuels ont, évidemment, le droit de vivre leur préférence sexuelle sans être importunés. Les lois les protègent, à ce titre, comme chaque citoyen. 


Mais si Jean-Luc Romero n’oublie pas d’avoir une pensée pour les Tchétchènes, Syriens, Irakiens ou encore Tunisiens qui sont victimes de persécutions, il omet, en revanche, de préciser qui sont, dans la plupart des cas, les auteurs des agressions homophobes en Europe – et, pour ceux qui feindraient de l’ignorer, ce ne sont pas les catholiques pratiquants.

À Paris, on se réjouit de la tenue annuelle de la Marche des Fiertés. 


Doit-on rappeler le mauvais goût et la vulgarité qui président à l’événement ? 

En revanche, on prend soin d’oublier de rappeler que c’est également au sein de la capitale que des centaines de milliers de personnes ont manifesté, dans la dignité, contre l’ouverture du mariage aux couples de personnes du même sexe.

Paris se fera donc, désormais, un plaisir d’accueillir les personnes parce qu’elles sont « homo », réduisant les membres de la communauté gay à leur seule orientation sexuelle. 



Paris sera désormais branchée, festive et multicolore. 

Paris sera La Mecque de la communauté homosexuelle.