Google+ Badge

mardi 23 mai 2017

L' IMPOSTURE DE L' ANTI-RACISME .......

TRIBUNE LIBRE

Paris, Nice, Manchester : c’est aussi ta faute, Jakubowicz !

Publié le 23 mai 2017 - par -



L’attentat de Manchester vient d’avoir lieu, et Pascal Praud a invité, dans l’urgence, quelques débatteurs à parler du sixième attentat islamique en Grande-Bretagne depuis 2005.


Parmi les intervenants, on retiendra la bouillie du Général Soubelet, qui finit par expliquer qu’il fallait, pendant l’Etat d’urgence, que les policiers aient le droit d’ouvrir un coffre de voiture sans demander l’autorisation du procureur. 

Certes, c’est énorme, mais ce n’est qu’un petit bout de la lorgnette, mon Général… 

Pas un mot sur les migrants, et les risques que cela fait prendre pour la sécurité des Français ? 

Rien sur l’impunité totale dont bénéficient les islamistes ? 

Rien sur les fichés S en liberté ? 

Rien sur la souveraineté de nos frontières ?

On retiendra la prestation crispante de l’adipeux Stéphane Gicquel, qui paraît-il représente les victimes à chaque catastrophe (qui l’a élu, quelle est sa légitimité, qui le paie ?) nous faire le coup de « Vous n’aurez pas ma haine, et pas d’amalgame », en multipliant les interprétations malveillantes à chaque fois qu’Ivan Rioufol essayait de rappeler quelques vérités. 

Bref, un militant politique pleurnichard et haineux déguisé en membre de la société civile.

Bien évidemment, le journaliste du Figaro fut le meilleur, reprochant aux autres invités de ne pas prendre la mesure de la situation, de noyer le poisson en permanence, et de de ne pas vouloir nommer le vrai responsable du terrorisme, l’islamisme.

 On ne peut qu’encourager l’ami Rioufol à persévérer dans cette voie, mais, quitte à vouloir appeler les choses par leur nom, on préférerait qu’il abandonne le trop facile « islamisme » et qu’il appelle un chat un chat, donc qu’il dise « islam ».
http://www.fdesouche.com/855703-etat-durgence-clash-ivan-rioufol-vs-alain-jakubowicz

Sinon, Jakubowicz, l’imposteur de l’antiracisme, paraissait perdu, tiraillé entre l’envie de dire qu’il en avait marre des bougies, mais qu’il ne voulait surtout pas faire le jeu de l’extrême droite, en pratiquant l’amalgame.

Rappelons qu’au lendemain des attentats de Merah, le-dit Jakubowicz, dans un moment d’égarement – sur lequel il revenu depuis – avait fait savoir, parlant comme un Gilles-William Goldnadel – que chaque attentat antisémite, en France, était le fait de jeunes maghrébins.

 On en a connu qui se sont retrouvés devant la 17e Chambre pour moins que cela.

Son vrai registre, à Jakubowicz, et il est payé pour cela, c’est de démolir le Front national. 

On le voit, dans cette vidéo, en transes, expliquer que ce parti est la honte de la France, parce que, parmi ses fondateurs, il y a eu – ce qui est exact – des personnes comme François Brigneau, qui avaient choisi de soutenir le gouvernement de Vichy.


Dans sa grande malhonnêteté intellectuelle, Jakubowicz oublie juste deux détails, si j’ose dire. 

D’abord, s’il y eut des collaborateurs dans les fondateurs du FN, il y eut également nombre de grands résistants, comme le rappela Manuel Gomez dans un article.

http://ripostelaique.com/lecon-sur-vichy-et-les-fondateurs-du-fn-a-lislamo-collabo-ferrand.html


Mais lui, le donneur de leçons, oublie surtout de préciser, comme le lui rappelle cruellement Ivan Rioufol, que la Lica avait eu aussi de nombreux collaborateurs dans ses rangs, préférant la soumission à la guerre.


Jakubowicz ne peut être à l’aise, car il est responsable et coupable, pour reprendre une formule célèbre, de tous les attentats islamiques qui se sont déroulés, en France et en Europe. Il l’est à double titre. 
Ce sont les anti-racistes de pacotille comme lui qui ont multiplié les pressions contre tous les gouvernements, pour qu’ils favorisent une immigration, majoritairement musulmane, de masse, et allègent encore le peu de remparts dont disposaient les Etats-Nations pour s’y opposer.

Ce sont des antiracistes de pacotille comme lui qui ont multiplié, depuis trente ans, les menaces, insultes et procès contre ceux qui avaient le courage d’alerter nos compatriotes contre la réalité de l’islam, et la vraie nature de ce dogme. 

Les procès que ces sbires et lui ont intenté à Fanny Truchelut, Eric Zemmour, Renaud Camus, Pierre Cassen, Christine Tasin, Robert Ménard, Jean-Marie Le Pen et même Georges Bensoussan ont affaibli encore davantage les défenses des opposants au fascisme islamique. 

Le temps qu’ils ont fait perdre à l’Etat français, à ses juges et policiers, aurait été bien plus utile à ces agents de l’Etat pour lutter contre les assassins islamique, plutôt qu’à persécuter des patriotes résistants.

Ils ont délibérément affaibli la France en interdisant à ses meilleurs enfants, les plus lucides, les plus courageux, de dénoncer l’occupant islamique comme il devait l’être.

Ils ont beau multiplier les références historiques sur la collaboration, ils ressemblent beaucoup plus à Laval, Doriot ou Déat, tandis que ceux qu’ils harcèlent devant les tribunaux ressemblent, eux, à Jean Moulin, à d’Estienne d’Orves ou à Gabriel Peri.

Tous ces antiracistes, complices affichés des disciples d’Allah, ont sur les mains le sang des victimes de Charlie Hebdo, du Bataclan, de Nice, mais aussi celui du père Hamel et des deux policiers de Magnanville, ainsi que de toutes les malheureuses victimes d’actes isolés de musulmans « déséquilibrés ». 

Ils sont les vrais descendants des soutiens du régime de Vichy, et, se comportent, comme eux, en collaborateurs de l’Occupant.
http://www.bfmtv.com/actualite/philippe-de-villiers-sarkozy-et-hollande-ont-du-sang-sur-les-mains-1047036.html


Bien sûr, comme le disait Philippe de Villiers, les hommes politiques qui, depuis trente ans, ont privé la France de ses frontières et lui ont imposé une invasion migratoire massive, sont les premiers coupables de ces massacres.   
 Mais c’est aussi ta faute, Jakubowicz…


Lucette Jeanpierre      http://ripostelaique.com/