Google+ Badge

lundi 8 mai 2017

IMMIGRATION , FAUT-IL COULER LES BATEAUX DES O N G ???

Onde Migratoire #2 : Les ONG, complices des passeurs ? [Vidéo]

migrants ONG
08/05/2017 – 05h45 Rennes (Breizh-Info.com) – Dans le dernier numéro de l’émission I-Média, Nicolas Faure – par ailleurs journaliste pour Breizh-Info – a signé sa deuxième chronique sur la crise migratoire. 

L’occasion de découvrir que les ONG récupèrent les migrants à quelques kilomètres seulement des côtes libyennes, favorisant l’augmentation du flux migratoire en direction de l’Europe…


Vidéo:   https://www.youtube.com/watch?v=QD2KWMIbEpQ

La présentation trompeuse des médias dominants

Selon la plupart des médias, les ONG secourant les migrants traversant la Méditerranée sont de véritables anges gardiens. Mais tout n’est pas aussi simple…

L’hommage aux ONG récupérant des migrants dans la Méditerranée est unanime. Avec leurs immenses bateaux, ces ONG sont capables de récupérer plusieurs milliers de migrants par jour, en lien avec les navires militaires de l’opération Triton.

Mais la présentation des médias est trompeuse. Le grand public a l’impression que ces sauvetages ont lieu en pleine mer.


En visionnant les différents reportages réalisés sur le sujet, le téléspectateur a logiquement à l’esprit que les bateaux des migrants sont sauvés en pleine mer, quelque part entre la Libye et l’Italie. La réalité est pourtant différente.

En fait, les ONG récupèrent les migrants à quelques kilomètres seulement des côtes libyennes.
Durant leurs opérations de sauvetage, les bateaux des ONG sont presque collés au rivage !



Une proximité tellement étonnante que les autorités européennes ont récemment estimé qu’une collusion existait entre passeur et ONG. 
Puis, récemment, c’est un procureur italien qui a affirmé détenir des preuves de ces arrangements.

Les ONG, alliés objectives des passeurs et des esclavagistes ?

Arrangement mafieux ou non, cette récupération des migrants à quelques encablures du rivage africain a eu de graves conséquences.

Avec quelques kilomètres seulement à parcourir, les embarcations mises à disposition des migrants par les passeurs sont moins solides et plus surchargées qu’il y a quelques mois.


C’est même l’association Médecins sans frontières qui le reconnaît sur son site internet !


“Les imposants bateaux en bois de 2014 et de 2015 ont disparu et été remplacés par des canots pneumatiques peu coûteux et à usage unique, les passeurs présumant qu’ils seront inévitablement interceptés. L’état déplorable de ces bateaux a causé de nombreuses tragédies.”


Du coup, l’activité de passeur devient de plus en plus facile.


Cela tombe bien car le président du Parlement européen attend jusqu’à 30 millions d’Africains en Europe dans les années à venir.


Pour le moment, la route migratoire de Macron entre l’Afrique et l’Europe arrive en Libye et l’afflux est tel que l’esclavage est même rétabli dans ce havre de paix voulu par BHL !


Finalement, ces ONG sont peut-être parmi les créatrices de ce chaos migratoire qu’elle prétendent combattre…

 La bonté aveugle n’est pas toujours la meilleure des solutions pour résoudre un problème.


Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
                                                     
                                                           LA SOLUTION !