Google+ Badge

mardi 23 mai 2017

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES : LA LETTRE DE L' IREF !

Gagner les législatives et obliger le pouvoir à réformer la France !

Agissez avant qu'il ne soit trop tard, soutenez l’IREF


      Cher(e) ami(e) de l’IREF,

Imaginez que nous sommes fin 2017 avec une situation économique catastrophique. La croissance est nulle, voire négative. La dette dépasse les 100 % du PIB. 


Le pouvoir d'achat des retraités a baissé à cause de la forte hausse de la CSG et croulant sous les impôts et les charges, les entrepreneurs quittent le pays par milliers.

Ils préfèrent investir ailleurs que dans un pays qui compte plus de 6 millions de fonctionnaires et où les prélèvements obligatoires atteignent 50 % du PIB. 


Le taux de chômage est à 12 % de la population active, trois fois plus élevé qu’en Allemagne, et celui des jeunes dépasse 30 %. 

Les banlieues explosent, les pouvoirs publics sont complètement dépassés…

C’est ce qui risque d’arriver si nous ne mobilisons pas pour sauver ce pays !

Il faut d’abord que la droite libérale se ressaisisse pour gagner les élections législatives. Ses leaders doivent comprendre que seul un programme de libertés économiques pourrait dynamiser l’économie et mettre le pays sur la bonne voie.


 Elle a une occasion extraordinaire de devenir un véritable parti libéral-conservateur, capable de fournir des idées simples et efficaces qui ont fait leurs preuves dans d’autres pays.

La droite française devra se mobiliser pour avoir un programme de rupture et aussi trouver par la suite de nouvelles figures politiques et pouvoir, elle aussi, proposer des candidats réformateurs sur le modèle de Thatcher, Reagan ou, plus récemment, David Cameron ou Mark Rutte aux Pays-Bas.


 Ils l’ont tous montré : les réformes, ça paye et ça garantit la victoire aux élections.

Il faut que la droite propose une véritable baisse des impôts, une réforme des retraites avec un pilier capitalisation, la concurrence dans la Santé comme c’est le cas en Allemagne et aux Pays-Bas, une forte autonomie des écoles et sa « libération » de l’emprise de la « caste pédagogique » et, enfin, une baisse significative du nombre de fonctionnaires.

On ne peut qu’applaudir la décision du président Emmanuel Macron de reprendre notre proposition d’un IS (Impôt sur les sociétés) à 25 %.


 Mais nous ne comprenons pas sa proposition de diminuer de seulement 120 000 le nombre fonctionnaires au cours de sa mandature.

Avec 21,6% de fonctionnaires parmi la population active, à ce rythme, il faudrait 133 ans pour égaler les 10,3% d’emploi public en Allemagne ! Cela correspond à 27 présidences ! La France a 3 millions de fonctionnaires de plus que l’Allemagne (rapporté à la population) ! Cela ne peut plus continuer ainsi.

L’IREF va se battre pour que l’on accomplisse de vraies réformes en France ! Avec ou sans la droite au gouvernement.

Nous avons donc besoin de votre soutien afin de faire pression sur ceux qui seront au pouvoir à partir du mois de juin.

En insistant sans relâche sur la situation désastreuse de la France, en rappelant sans cesse qu’ailleurs, des dirigeants ont sauvé leur pays, nous allons forcer les nôtres à faire de même !

Il faut empêcher la hausse de la CSG qui va pénaliser des millions de retraités !


Il faut stopper l’hémorragie des départs à l’étranger des chefs d’entreprises et des jeunes diplômés. Il faut rendre notre économie compétitive, libérer l’entreprise. Il faut donner la possibilité aux Français de choisir leur destin en lançant un programme de privatisations et d’ouverture à la concurrence des assurances sociales et de certains services publics.


Il faut "défonctionnariser" la carrière politique et confier la France à la Société civile.
 

Il faut, bien entendu, supprimer le statut des fonctionnaires (hors fonctions strictement régaliennes) et interdire le financement public des syndicats !

L’IREF travaillera d’arrache-pied pour que ces propositions soient mises en pratique.
Mais nous avons besoin de vous pour continuer le combat !
 

Avec vous, nous allons réformer et sauver la France !

Vous pouvez nous aider en faisant un don en ligne ou bien en nous envoyant un chèque à l'ordre de l'IREF (au 35 avenue Mac-Mahon, 75017 Paris).
J


ean-Philippe Delsol
Président


Nicolas Lecaussin
Directeur


1. Le don en argent par une personne physique donne droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% du montant des sommes versées, dans la limite de 20% du revenu imposable. Les versements opérés par une entreprise (assujettie ou non à l’impôt sur les sociétés) donnent droit à une réduction d’impôt égale à 60 % de leur montant dans la limite de 5 p. mille du chiffre d’affaires hors taxes. Même si la retenue à la source de l’impôt sur le revenu est mise en œuvre à compter du 1er janvier 2018 et que l’année 2017 est considérée comme une année « blanche », les dons faits en 2017 donneront lieu à un crédit d’impôt restitué en 2018 aux contribuables.


Concerné par notre action ?