Google+ Badge

vendredi 28 avril 2017

TRIBUNE LIBRE, POINT DE VUE ET CONSTAT !


Jean-Yves Le Gallou : « Macron, ce serait Hollande en pire ! » 

[Interview]



28/04/2017 – 08h30 Paris (Breizh-Info.com) – Alors que nous sommes à mi-chemin de cet entre deux tours de l’élection présidentielle et que les sondages donnent toujours Emmanuel Macron vainqueur autour de 60% et Marine Le Pen autour de 40%, nous avons interrogé Jean-Yves Le Gallou, haut fonctionnaire, président de la fondation Polémia, pour recueillir son analyse du premier tour et les perspectives du second.


Breizh-info.com : Quels enseignements tirez-vous de ce premier tour des élections présidentielles ?
Chapô les médias ! Ils ont pris leur revanche sur le Brexit, l’élection de Trump, la défaite de Juppé aux primaires, ils ont placé leur homme en tête de la présidentielle avec 24% des suffrages. 

Une option solide sur l’élection malgré les erreurs du début de la campagne de deuxième tour.

Ceci étant les candidats anti Système – Marine Le Pen/ Mélenchon – et Fillon victime d’une campagne méthodique de démolition médiatico judiciaire rassemblent plus de 60% des voix, plus de 70% même avec les remarquables 5% de Dupont-Aignan et les 5% des autres candidat.s


Breizh-info.com : Emmanuel Macron contre Marine Le Pen, est-ce l’affrontement entre mondialisme et nationalisme ?
C’est plus large que cela : ce sont les périphéries enracinées face aux métropoles mondialisées. 

Comme le dit le blogueur Ulysse : la vision anthropologique de Macron « c’est l’homme déraciné, substituable, convocable à loisir, transformable, en pièces détachées ».

Marine Le Pen a raison de dire : « Pour mon adversaire, il n’y a pas de pays, il y a un territoire, il n’y a pas de peuple, mais une population. (…) Mon adversaire a une vision désincarnée de la France, il est le candidat de l’oligarchie. Je suis la candidate du peuple. »

Macron c’est un monde hors sol fait de banquiers, de journalistes et de people mais les gens qui votent pour lui croient s’acheter un statut social de « winner » à bon marché.


Breizh-info.com : Qu’avez-vous pensé de la campagne de premier tour de Marine Le Pen ?
Elle a été difficile : elle est partie de 28% (aux dernières élections régionales et dans les premiers sondages) et a fini à 21%, arrachant de peu la qualification malgré des circonstances très favorables (matraquage judiciaire et médiatique de Fillon, islamisme, attentats).

Elle a souffert de la récupération de la fonction tribunitienne par Mélenchon et du « vote utile » ( !!!) en faveur de Fillon. 
Et elle a traîné comme un boulet la question de l’euro et son programme économique.


Breizh-info.com : Sur quoi devrait-t-elle faire campagne  selon vous durant l’entre-deux tours pour rassembler ?
Deux thématiques : le peuple contre l’oligarchie, les permanences identitaires et sociétales contre la déconstruction.
Elle doit surtout imposer les questions régaliennes et d’immigration dans le débat : c’est là-dessus qu’elle peut récupérer des voix chez les électeurs de Fillon et de Mélenchon (en dehors de la partie musulmane de son électorat qui se mobilisera massivement pour Macron).

Elle doit refuser de se laisser balader sur les questions monétaires par les journalistes. Et – quitte à parler d’économie – tacler le programme fiscal pharaonique de Macron : prélèvement accru sur les retraites, augmentation des taxes foncières, impôt à la source


Breizh-info.com : Quid des positionnements de François Fillon et de la garde rapprochée des Républicains ?
Les dirigeants des Républicains ont critiqué Emmanuel Hollande pendant la campagne pour se rallier à lui le 23 avril entre 20h et 20h30.
Difficile de faire plus minable! 
Les Raffarin, Copé, Fillon, Baroin illustrent à merveille ce que Nietzsche appelle « le dernier homme » : « Et ils clignent de l’œil ». Ce sont des soumis.


Breizh-info.com : Comment voyez-vous le deuxième tour?
La victoire de Macron est hélas très probable. Mais c’est plus ouvert que prévu. 
La campagne de diabolisation a du mal à démarrer. Elle patine.
 De Sens Commun à Mélenchon en passant par Guaino, Wauquiez et Morano beaucoup se refusent à appeler à voter Macron. 
D’autres vont plus loin. La LMPT, des élus divers droite, le maire LR de Wissous (Trinquier), Boutin, Poisson appellent à faire barrage à Macron.
 C’est plutôt une bonne surprise. Reste à espérer que le FN tienne un discours approprié à cette nouvelle donne !


Breizh-info.com : Qu’est ce qui va changer par rapport à François Hollande si Emmanuel Macron est élu ?
Hollande a un excellent bilan. Je m’entends : il a beaucoup déconstruit l’école, la famille, les permanences identitaires et sociales. Macron ce serait Hollande en pire !


Breizh-info.com :  Comment voyez-vous les élections législatives se profiler derrière ?
Si la logique de la Ve République s’applique, le président nouvellement élu aura une majorité. Les partisans des vaincus s’abstenant. C’est une hypothèse probable mais…la machine peut se gripper. 
Et dans ce cas nous reviendrons à une logique de IVe République et des majorités de circonstances. 

Avec l’omelette coupée aux deux bouts et une « grande coalitions » comme en Allemagne ou aux Pays-Bas



Propos recueillis par Yann Vallerie
Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine



ET AUSSI   SOUTENONS BREIZH INFO


Journaliste agressé, matériel détruit : aidez-nous !

Madame, Monsieur

Cet email afin de vous informer de la lâche agression dont a été victime hier l'un de nos journalistes qui couvrait une manifestation de l'extrême gauche à Nantes (voir l'article à ce sujet ici).

A dix contre un, des individus cagoulés lui sont tombés dessus, l'ont mis au sol, roué de coups, et lui ont cassé tout son matériel. 

La raison ? Son travail en tant que journaliste de Breizh-info.com.

Notre journaliste ne doit son salut qu'au fait d'avoir porté un casque pour couvrir l'évènement et à l'arrivée dans la foulée des forces de l'ordre, qui n'ont interpellé aucun individu.

Il s'en sort heureusement avec quelques hématomes seulement, mais avec un traumatisme certain.

Et sans son matériel ! Appareil photo, caméra, enregistreur, micro, carte mémoire : ILS LUI ONT TOUT CASSÉ ! 1500 EUROS partis en fumée sous les coups de la milice d'extrême gauche !

Aujourd'hui, Nicolas, notre journaliste, ne peut plus travailler, faute d'avoir ce matériel.

C'est pourquoi nous lançons un appel à mobilisation, afin de récolter, dès à présent, la somme nécessaire au rachat immédiat du matériel pour notre journaliste.

Ne l'oubliez pas : c'est parce qu'il couvrait un évènement afin de VOUS informer quotidiennement et autrement qu'il s'est fait agresser.

Face à cette lâche agression, la meilleure des ripostes, c'est votre solidarité afin de permettre à notre journaliste d'effectuer son travail correctement et en toute sécurité.

Nous comptons sur vous dès à présent.

La rédaction de Breizh-info.com 


Je soutiens Nicolas, le journaliste agressé : je contribue au rachat de son matériel
 

Je veux mon reçu fiscal immédiatement - je fais un don via la plateforme HelloAsso (100% sécurisée - cliquez-ici)

Vous pouvez également soutenir Breizh-info.com par chèque en l'envoyant à l'ordre de Breizh Information à l'adresse :

Breizh Information
BP 201
29834 Carhaix-Plouguer

Chaque don donne droit à une déduction fiscale de 66%