Google+ Badge

mercredi 26 avril 2017

TRIBUNE LIBRE À L' ÉQUIPE DE STOURM BREIZH !

Emmanuel Macron, président de Bretagne 

[Tribune libre]

Les animateurs de Stourm, une page facebook tenue par de jeunes nationalistes bretons et qui se définit comme une « Réaction violente et raisonnée, de la jeunesse bretonne cultivée » (citation issue de la revue Gwalarn) nous adressent une tribune libre dans laquelle ils commentent le sacre d’Emmanuel Macron en Bretagne. 


Nous la reproduisons ci-dessous. 

Rappel : une tribune libre ne reflète pas la ligne éditoriale de la rédaction de Breizh-info.com mais a vocation à susciter le débat.


Après ce premier tour des élections présidentielles, il est de notre devoir de Bretons de tirer un constat clair et sans équivoque : le peuple breton, dans sa majorité, est responsable de la présence au second tour du chien de garde de ce système moribond qu’est Emmanuel Macron.

Une fois cela dit, il faut comprendre les raisons d’une telle naïveté et stupidité de la part d’un vieux peuple comme le nôtre.

D’abord, la Bretagne, plus que n’importe quel autre coin de l’Europe de l’Ouest avec l’Allemagne, est un pays qui subit depuis des décennies maintenant une avalanche de propagande gauchiste, universaliste et marxiste.

 Il fallait, après-guerre, tourner la page des Breiz Atao, achever une bonne fois pour toute ce peuple breton qui avait tenté de se libérer. 

Pour se faire, l’État Français a morcelé administrativement la Bretagne, a matraqué idéologiquement les Bretons avec ses sinistres outils de propagande que sont Ouest-France, Le Télégramme ou encore Presse Océan. 
Pas étonnant donc, que près du tiers des électeurs bretons aient désormais un comportement de moutons francisés.


Ensuite, le peuple breton a toujours été un peuple fidèle à ses chefs, Chateaubriand disait même « Je ne puis être un traître, car breton suis. » Hors, Jean-Yves Le Drian, quoi qu’on en pense, est aujourd’hui le chef politique de la Région Bretagne. 
Il a dans son grand courage rallié Emmanuel Macron et a appelé à voter pour lui. Les Bretons, du moins ce qu’il en reste, ont exaucé son funeste désir.

Enfin, quelqu’un qui a perdu a toujours commis une faute. 
Celles commises par le Front National l’ont été sur plan politique tout d’abord. 

Ainsi, le parti de Marine Le Pen n’a rien trouvé de mieux que de vouloir supprimer les régions administratives et leurs conseils régionaux, tout en sachant que les Bretons sont extrêmement attachés à la leur, et aspirent même à plus d’autonomie et à la réunification. 

D’autre part, sur le plan idéologique, Marine Le Pen ne peut prononcer le même discours à Nice et à Nantes. Les aspirations sont différentes. Mais c’est pourtant ce qu’elle a fait. 
Pas une fois la candidate n’a parlé de la Bretagne lorsqu’elle y était, alors que son adversaire s’est prononcé comme défenseur des intérêts Bretons. 
Ses représentants locaux prenant même position contre la langue Bretonne.

Nous espérons donc que le tir sera rectifié, et que des positions plus raisonnables pour la Bretagne seront prises.


Nous sommes consternés par ce comportement imbécile et suicidaire de près de 30% de nos compatriotes, mais nous en prenons acte et en relevons les vraisemblables raisons.

Nous rappelons enfin que la candidature d’Emmanuel Macron est celle de la finance internationale. 

Que celui-ci ne fera que de nouveau précariser notre pays et notre peuple. 
Économiquement et socialement, voter pour cet individu est un acte suicidaire et grave.

Nous ne nous identifions évidemment pas au Front national, notamment pour les raisons évoquée plus haut, mais nous espérons seulement que les Bretons réagiront dans 15 jours, le principale danger pour la Bretagne et l’Europe étant aujourd’hui la subversion migratoire, problème auquel un banquier cosmopolite digne légataire du quinquennat Hollande ne peut évidemment pas répondre. 

En effet, Emmanuel Macron ne fera que nous enfoncer davantage dans le chaos multiculturel.

 Nous défendons l’âme de la Bretagne, et ne comptons pas sur un déraciné mondialiste soutenu par tout ce que la France fait de plus rance pour nous y aider.


L’équipe Stourm Breizh

Crédit photo :DR

[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine