Google+ Badge

dimanche 30 avril 2017

RETOUR SUR ' L' AFFAIRE THÉO " !

Des nouvelles de Théo? 

 

Il est sous le coup d’une nouvelle procédure pour escroquerie


Des nouvelles de Théo? Il est sous le coup d’une nouvelle procédure pour escroquerie
Vous reprendrez bien une couche de Théo ? L’animal et sa horde sont une nouvelle fois dans le collimateur de l’administration.

Avouons que, même si on n’a pas de plaisir particulier à s’acharner, ce genre de dessert mérite d’être servi à plusieurs sauces.


L’inspection du travail reproche maintenant à la fratrie une nouvelle escroquerie, qui concerne la création d’une association « spécialisée dans le secteur des organisations religieuses » (probablement bouddhistes).


Admirez la défense tout en finesse de son frère : « Attention je suis un entrepreneur à la base, je fais beaucoup de projets, je me suis souvent loupé car je n’ai pas les compétences de gestion. » 
Il n’en manquerait pas tant pour qu’il réclame un accompagnement psychiatrique et, pourquoi pas, l’octroi de l’allocation adulte handicapé.
Il s’agit ni plus ni moins du troisième signalement effectué par l’inspection du travail. 

Pour rappel, Théo et ses frères auraient reçu 678 000  euros de subventions publiques entre janvier  2014 et juin  2016, dont 170 000 virés directement sur les comptes en banque des membres de la famille. 
Quatre-vingt mille euros auraient par ailleurs été retirés en liquide.
Le petit Théo a été bien sage puisqu’il s’est contenté, dans cette affaire, de 52 000   euros. Bon garçon.

La « tactique » Luhaka est simple : on sollicite des subventions pour embaucher, et finalement, on n’embauche pas. Pratique, non?

Du coup, comme on ne va pas laisser traîner tout ce bel effort de guerre dans la nature, on le vire directos sur son compte. Ça pourra toujours servir pour des œuvres futures. C’est la charité différenciée, en somme.


Pour recruter en masse (tente personnes dans une association dont on n’a toujours trouvé aucune trace de l’activité réelle, ça fait beaucoup) les Aulnaysiens ont profité du coup de pouce de Hollande pour les quartiers : les fameux « contrats d’avenir ».

Et kikicé qui paie la facture des subventions généreusement accordées à ces fins ? Le travailleur moyen, qui se lève pour aller travailler pour de bon, lui.

Travailleur moyen qui au passage n’a pas vraiment les éloges de la presse, sodomie ou pas.
Qui se voit affublé du qualificatif douteux de « raciste » lorsqu’il glisse dans l’urne le seul bulletin proposant une autre voie que la soumission aux racailles.

Le Théo, pour les médias, n’est pas raciste, pas haineux. Même lorsqu’il s’oppose à un contrôle d’identité parfaitement justifié, qu’il frappe les policiers, qu’il les accuse à tort d’infamie, qu’il provoque des émeutes et des millions d’euros de dégâts.
Oh que non, bien au contraire : c’est un héros, visité sur son lit d’hôpital par le président, adoubé par l’ensemble du gotha p(h)arisien.

L’inénarrable Ribery lui refile son maillot (entre islamistes, on est solidaire).

Le prestigieux club de l’Inter Milan, toujours prompt à opérer des coups de pub (à défaut de gagner des matches), l’invite carrément à la tribune d’honneur pour assister au derby milanais (prix moyen de la place : 250 euros).

Et n’oublions pas les généreux donateurs qui ont cassé leur tirelire (pas de cochon, c’est haram).


Avouons le coup de maître. Je ne sais pas si quelqu’un lui avait soufflé la formule, mais ici, on tient un Ali et 65  millions sont baba !


Note de Christine Tasin
 Et kikicé qui va continuer à payer des  millions d’euros à tous les  Luhaka des cités si Macron était élu ?

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/28/ 


ET AUSSI

          Extrait du "Salon Beige " en date du 29 avril

Nouveau scandale dans l'affaire Théo : l'Etat aurait financé l'islamisme




La justice soupçonne l’existence d’un véritable système familial d’escroquerie aux aides d’Etat. 


Le 10 avril, l’administration a effectué un signalement auprès du parquet de Paris concernant une association domiciliée dans le XVIIIe arrondissement de la capitale dans laquelle apparaît en sous-main Michaël Luhaka, 33 ans, un des frères de Théo ( note de J.P G:un protégé de F. Hollande). 



Essence de la réussite, qui est « spécialisée dans le secteur des organisations religieuses » a recruté seize emplois d’avenir en Ile-de-France depuis février, pour lesquels les aides d’Etat aux contrats ont été suspendus dès signalement. 

Les policiers avaient découvert qu’une association domiciliée à Aulnay et dirigé par Michaël Luhaka aurait reçu, entre janvier 2014 et juin 2016, 678 000 € de subvention d’Etat, dont 170 000 € directement virés sur les comptes de huit membres de la famille et 80 000 € retirés en liquide. 


Théo a perçu à lui seul 52 000 €. Un flux inexpliqué. 

Plus de cent réquisitions bancaires ont été effectuées par les enquêteurs dont beaucoup sont encore en cours d’analyse. 

Actuellement, les policiers auditionnent les salariés lésés les uns après les autres.


L’alerte à propos de l’association Essence de la réussite aurait été donnée par la comptable. 


Selon elle, l’association qui prône « un retour à l’islam véritable » aurait recruté au total une trentaine d’emplois d’avenir.