Google+ Badge

dimanche 2 avril 2017

PENDANT QUE LA FRANCE DISTRIBUE DES VISAS.........

avril 2017


Le Washington Institute a publié une note de recherche sur son site Internet révélant que l’Algérie a remis aux autorités américaines deux listes comptant 1350 individus ayant des liens avérés avec le terrorisme. 

Ces individus entretiendraient des relations avec des ressortissants ou des étrangers demeurant sur les territoires américain et européen.  
La note, intitulée «Cooperation in Transnational Counterterrorism», élaborée par l’expert en terrorisme, Hakim Gherieb, explique comment l’Algérie compte tirer profit de son expérience en matière de lutte contre le terrorisme pour obtenir auprès de ses partenaires parmi les grandes puissances des informations dans le cadre de protocoles d’échange d’informations en plus d’un appui dans le cadre de sa politique régionale.
La note d’information révèle aussi que ces deux listes sont extrêmement précises. La première compte des informations précises sur 350 affiliés à des organisations terroristes, notamment Al-Qaïda, demeurant aux États-Unis et en Europe, alors que la seconde compte les noms de 1 000 Algériens entretenant des liens étroits avec ceux cités dans la première liste.
Le chercheur a, par ailleurs, mis en exergue la volonté de l’Algérie de s’imposer comme acteur clé sur la scène régionale.

 Pour ce faire, l’auteur recommande à Alger de résoudre ses litiges avec ses voisins, notamment avec le Maroc.

 Selon lui, l’Algérie doit pousser le Maroc à reconnaître le droit du Sahara occidental à l’autodétermination ce qui ouvrira les portes d’une pleine coopération avec les États-Unis.
Massi M.