Google+ Badge

vendredi 14 avril 2017

MULTICULTURALISME ISLAMIQUE ........INTERVIEW

Publié par Rosaly le 14 avril 2017
Le numéro 5 est le fasciste.

Invité de Frontpage Interview, Abul Kasem, un apostat de l’islam, auteur de centaines d’articles et de plusieurs ouvrages sur l’islam, notamment sur la place de la femme dans celui ci, expliquait en 2008 le danger du multiculturalisme kafir, utilisé avec perfidie par les islamistes pour faire triompher le multiculturalisme islamique.

En 2017, les dirigeants gauchistes occidentaux et leurs alliés ne cessent de vanter tous les bienfaits du multiculturalisme et nous l’imposent de gré ou de force, sans réfléchir aux conséquences pour notre avenir, sans se poser des questions sur les véritables raisons du soutien enthousiaste des islamistes au multiculturalisme kafir. (Terme islamique pour les non-musulmans)

Abul Kasem détaille toute l’importance que revêt le multiculturalisme kafir pour les musulmans, qui s’en servent sournoisement pour le remplacer de manière insidieuse par le multiculturalisme islamique et ainsi soumettre l’Occident à l’islam. Les idiots utiles du multiculturalisme, de pauvres petits pions sur l’échiquier islamique, devraient s’informer avant de s’extasier sur la prétendue beauté d’une société multiculturelle à prédominance musulmane.
Je vous propose ci-après cet interview d’une brûlante actualité.


FP : Abul Kasem, bienvenue à Frontpage Interview.
Kasem : Je vous remercie de m’avoir invité à nouveau Jamie.


FP : Il y a la réalité et la politique occidentale du multiculturalisme. Il y a aussi l’agenda du multiculturalisme islamique. Introduisez le concept pour nous.
Kasem : Plusieurs gouvernements occidentaux ont un noble idéal, celui de créer une société où les personnes de différentes races, religions, cultures, traditions vivent ensemble en paix et en harmonie sans perdre l’identité de leurs racines. Pendant de nombreuses années, cette politique a germé avec les migrations à grande échelle de gens appauvris originaires des nations islamiques vers les pays riches comme les États-Unis, le Canada, l’Australie, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande et quelques nations européennes.
Adoptant avec bonheur ce multiculturalisme kafir, de nombreux migrants ont réussi à s’intégrer à la société d’accueil. Cela a amélioré leur style de vie, leur qualité de vie, et une bonne perception des liens entre les hommes. Ils ont le bonheur de pratiquer leurs religions respectives en toute liberté et de maintenir leurs traditions et leur culture sans empiéter sur la liberté d’autrui. Il y a cependant une exception : l’islam. L’islam est en contradiction avec ce multiculturalisme kafir, même si les musulmans utilisent cela à leur avantage.
Le multiculturalisme kafir favorise la tolérance religieuse, la liberté d’expression, la démocratie. Il accorde des chances égales à tous, sans distinction de race, de religion, d’origine ethnique, de sexe ou d’orientation sexuelle. Dans cette politique de multiculturalisme kafir, les islamistes ont trouvé une belle occasion de faire avancer leur agenda, afin de créer un monde pan-islamique. Tous les principes cardinaux du multiculturalisme kafir travaillent en faveur des islamistes. C’est pourquoi tous les islamistes appuient pleinement le multiculturalisme kafir.
Mais l’appui des islamistes pour le multiculturalisme kafir n’est qu’un stratagème trompeur qui cache leurs véritables motivations. Derrière le vernis de leur large sourire, de leurs discours de paix, d’amour pour la liberté et de compréhension interconfessionnelle, il existe un plan vicieux. Ce plan a pour objectif de remplacer le multiculturalisme kafir par le multiculturalisme islamique. Ceci est similaire à la tentative islamiste de remplacer la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) de 1948 par la Déclaration islamique des droits de l’Homme de 1981. Nous ne devrions avoir aucune illusion : les islamistes sont en plein dans le mille avec le multiculturalisme islamique, et ils avancent sans compromis, avec confiance et furtivement vers leur but. Leur arme, ce n’est rien d’autre que le multiculturalisme kafir– exactement de la même manière qu’ils avaient utilisé la DUDH comme une arme dans le passé.


FP : OK, alors qu’est-ce que le multiculturalisme islamique implique exactement ?
Kasem : Comme je l’ai déjà noté, les islamistes adorent la notion occidentale de multiculturalisme. Elle leur convient parfaitement pour pousser leur projet d’islamisation des sociétés occidentales en utilisant les concepts de démocratie occidentale, de liberté d’expression, de laïcité et de respect de la diversité des cultures, des religions, des langues et des traditions. Les islamistes utilisent habilement ces nobles idéaux et ces bonnes intentions pour battre les décideurs politiques occidentaux à leur propre jeu.
Nous devons comprendre que les islamistes ont une tout autre idée du multiculturalisme. Le fondement du multiculturalisme islamique est solidement ancré dans la suprématie de l’islam, la primauté des Arabes et du monde islamique. Ils trouvent le concept occidental de multiculturalisme très facile à exploiter à leur avantage.
Par exemple, lorsque l’Australie organise le «dialogue interreligieux», les islamistes y trouvent une opportunité unique d’endosser la «beauté» de l’islam. Principalement financé par les contribuables infidèles, le «dialogue interreligieux» est devenu la meilleure plate-forme pour faire progresser l’islam en Occident. Grâce à ces Occidentaux qui sont dans l’ignorance au sujet de l’islam et sont des idiots utiles crédules, les islamistes s’esclaffent de rire tout le long du chemin vers la mosquée, en sachant très bien que l’islam est totalement en sécurité entre les mains des politiciens occidentaux. Les islamistes n’ont rien à craindre au regard de leur agenda d’imposer un jour l’islam dans les terres des infidèles. Les politiciens des territoires infidèles font le travail pour eux (à savoir, la promotion de l’islam). Ces politiciens vont jusqu’à nommer des islamistes à titre de conseillers ou de groupes consultatifs dans la lutte contre le terrorisme islamique. Qu’est-ce qui pourrait être plus ironique que cela ?


FP : Eh bien alors que les islamistes bénéficient de notre système de multiculturalisme et sont capables de promouvoir leur culture et leur religion librement ici, nous allons discuter de la façon dont les non-musulmans jouissent du droit au multiculturalisme et à la liberté en terres islamiques.
Kasem : Le sort des non-musulmans qui vivent dans des paradis islamiques cristallise très bien cette question. Laissez les non-musulmans chercher le «dialogue interreligieux» en territoire islamique et nous verrons ce qui leur arrive. Que pensez-vous que sera la réponse du gouvernement islamique ?
Considérons le Pakistan, le Bangladesh, l’Iran et l’Arabie Saoudite, pour n’en nommer que quelques-uns. Le monde est parfaitement conscient de la façon dont les minorités religieuses dans ces sociétés islamiques sont traitées. Malgré les atrocités innombrables commises sur les non-musulmans là-bas, nous n’avons jamais entendu aucun des gouvernements de ces pays islamiques organiser de tels dialogues avec les hindous, les bouddhistes, les chrétiens et les juifs qui y vivent ?
Avons-nous déjà considéré ce que serait la réaction de ces gouvernements islamistes si nous parlions du multiculturalisme ? La réalité est que les religions minoritaires sont totalement sous la maîtrise et à la merci des gouvernements islamiques de ces pays. Les islamistes sont pleinement conscients de ce traitement cruel, injuste, et brutal des minorités religieuses dans les sociétés islamiques, alors que, dans les territoires infidèles, ils sont libres de faire ce qu’ils veulent. Les islamistes, vivant dans un système multiculturel kafir, trouvent tellement facile de demander et de forcer le système à acquiescer à leur agenda.


FP : Allons à la racine du problème. Parlez-nous du Coran et du multiculturalisme. Utilisez-le comme base pour expliquer comment le multiculturalisme islamique amène les islamistes à exploiter notre propre politique de multiculturalisme pour détruire le multiculturalisme. Ils utiliseront notre tolérance pour détruire toute tolérance.
Kasem : Le Coran est très clair : Allah est le propriétaire des terres infidèles. Ceci est non négociable. 

Voici quelques exemples de versets :
Allah réduit progressivement les terres contrôlées par les mécréants… 21,44
Cela signifie la victoire de l’islam en expropriant et usurpant la terre des infidèles. Ibn Kathir, l’éminent exégète du Coran, ne fait que confirmer cela. Jalalyn, un autre formidable érudit musulman, accentue Ibn Kathir Allah en disant que Allah diminue la terre des infidèles par l’octroi à Mahomet (lire les musulmans) de la victoire par la conquête. L’un des premiers docteurs de l’islam, Ibn Abbas (le cousin de Mahomet), a également écrit qu’Allah saisit la terre des infidèles en la conquérant pour Mahomet.

Allah réduit progressivement la terre des incroyants de tous côtés 13:41…
Ibn Kathir écrit que ce verset se réfère aux musulmans l’emportant sur les idolâtres. Si nous pensions qu’Allah est miséricordieux envers les chrétiens et les juifs, nous avons tort. Le Coran considère les Juifs et les chrétiens comme des idolâtres.


Par liberté d’expression islamique, on entend le droit d’appeler les infidèles des chiens et des bestiaux.
Ceux qui rejettent la foi (les non-musulmans) sont comme des chiens haletants ; leur faire la prédication est une perte de temps… 7:176.
Ceux qui rejettent le Coran se font du tort à eux-mêmes, ils sont maléfiques (à l’exemple des chiens –Ibn Abbas)… 7:177
Les pires bêtes (ou pires animaux) aux yeux d’Allah sont les infidèles… 8:55
Sur l’explication de ces versets, Ibn Kathir écrit que les impies qui n’embrassent pas l’islam et rompent les traités sont les pires créatures se déplaçant sur terre, les musulmans doivent les punir sévèrement et leur infliger de lourdes pertes.
Les musulmans sont les propriétaires légitimes et les dirigeants de toutes les terres des infidèles.
Quand les islamistes migrent en terre infidèle, ils ne pénètrent pas dans un pays étranger. Ils occupent effectivement une terre qu’Allah a réservée pour eux. Tout islamiste dira que la terre entière appartient à Allah. Par conséquent, chaque musulman a le droit inaliénable de se déplacer vers une terre infidèle et de l’occuper à la gloire d’Allah. Lisons ces quelques versets du Coran.
Allah saisit la terre des infidèles… 28:58
Allah promet aux croyants Sa souveraineté sur la terre. Il établira la suprématie de Sa religion (l’islam)… 24 h 55.
Expliqué par Ibn Kathir, cela signifie qu’Allah a fait des leaders musulmans les dirigeants de l’humanité par lesquels il réformera le monde et soumettra les peuples, transformant la peur des musulmans en sécurité. 
Voici un autre verset :
La souveraineté appartient à Allah (le fondement d’un Etat islamique). Il pardonne à qui Il veut et punit qui il veut… 48:14.

Par liberté religieuse islamique, on entend le droit de terroriser les Kafirs.
Allah a envoyé la terreur dans le cœur des incroyants… 59:13.
Ibn Kathir écrit que l’islam est une religion de la peur, les musulmans sont redoutables, et c’est pourquoi les croyants sont plus forts. Ibn Kathir va même jusqu’à déclarer que les non-croyants craignent les musulmans plus qu’ils ne craignent Allah.
La liberté de religion signifie la liberté d’imposer l’islam aux infidèles.
Dans l’islam, il est obligatoire pour tous les musulmans de propager les messages de l’islam, où qu’ils puissent être. Ainsi, quand un islamiste migre vers une terre infidèle, il a le devoir envers Allah de convertir le plus grand nombre possible de Kafirs à l’islam. C’est parce qu’Allah dit que la seule religion qui peut exister sur terre est l’islam. Lisons ces versets.

L’islam est la religion d’Allah, Il est prompt à demander des comptes… 3:19
Dans ce verset Allah dit que, sauf l’islam, il n’y a aucune religion acceptable pour lui. Ibn Kathir écrit que l’islam inclut l’obéissance à tous les Messagers jusqu’à Mahomet, qui a finalisé leur commission, fermant ainsi toutes les voies vers Allah sauf à travers Mahomet. C’est pourquoi une fois qu’Allah a envoyé Mahomet, celui qui répond à Allah qu’il suit un chemin autre que celui de Mahomet, il ne sera pas accepté de lui. Allah le punira pour son rejet, lui demandera des comptes pour son déni, et le tourmentera pour avoir défié Son Livre.

Pour confondre les non-musulmans, les islamistes rusés vont même citer ce verset pour démontrer que l’islam et le christianisme sont compatibles.
Jésus prêchait le droit chemin (l’islam)… 3 h 51
De toute évidence, il s’agit d’un stratagème perfide pour inciter les chrétiens à accepter l’islam. Lisons quelques autres versets.
Allah fait triompher l’islam sur toutes les autres religions… 48:28

Expliqué par Ibn Kathir, ce verset affirme que l’islam est la seule religion acceptée par Allah. Elle signifie que l’islam est supérieur à toutes les religions des peuples de la terre, arabes et non arabes, qu’ils aient certaines idéologies ou qu’ils soient athées ou idolâtres.
Pour établir la suprématie de l’islam et des Arabes, Allah a dit :
Les Arabes sont la meilleure communauté des justes… 3:110
La raison pour laquelle les Arabes (lire les musulmans) sont les meilleurs de la création d’Allah est expliquée par Ibn Kathir. Il écrit qu’ils sont les meilleurs car ils attachent des chaînes autour du cou des incroyants, c’est-à-dire qu’ils les capturent dans des guerres et plus tard les forcent à adopter l’islam.
Par conséquent, les non-musulmans ne doivent pas avoir d’illusion : les islamistes ont le devoir de leur imposer l’islam, que ce soit pacifiquement ou par la terreur. C’est un commandement d’Allah. Que les infidèles le veuillent ou non, les musulmans sont commandés pour établir la suprématie arabe dans le monde. Il s’agit d’un devoir obligatoire pour tous les islamistes. La suprématie de l’islam est la suprématie des Arabes.
Le verset 9:33 confirme encore que Allah a destiné l’islam à dompter toutes les autres religions et à triompher sur elles.
L’islam est la religion parfaite, elle va dominer toutes les autres religions… 9:33
Le Coran lui-même méprise le multiculturalisme Kafir et établit le multiculturalisme islamique comme la doctrine suprême à suivre. Allah dit :
La diversité culturelle est assignée par Allah, mais Mahomet est le seul dans le bon/droit chemin (l’islam). Il doit donc continuer à inviter les gens à l’islam… 22:67.


FP : Développez pour nous un peu sur la façon dont les islamistes se battent dans le monde pour établir les règles de l’islam dans tous les domaines de la vie humaine.
Kasem : Au Canada, en Grande-Bretagne, en Australie, aux USA, en France, aux Pays-Bas, au Danemark et dans la quasi-totalité des terres infidèles, les islamistes poursuivent obstinément leur agenda. Ce qu’ils pourraient ne pas réaliser à travers le terrorisme islamique, ils vont l’accomplir à travers le lobbying politique. Cela est bien plus dangereux que le terrorisme islamique.
Nous avons appris leur tentative d’établir la charia au Canada, le succès de leur lobbying à mettre en œuvre certaines dispositions de la charia au Royaume-Uni, et la mentalité servile de nombreuses banques occidentales à établir un système bancaire islamique parallèle, juste pour les islamistes et les Arabes. 
Le jeu des islamistes dans cette voie a connu tant de succès que presque tous les pays à majorité musulmane sont obligés d’introduire la banque et la finance islamique, des assurances islamiques, des fonds d’investissement islamiques, des tribunaux islamiques, des lois sur le mariage islamique, etc.
Pour forcer le monde occidental à adhérer à leurs revendications, les islamistes sont à l’œuvre, leur programme bat son plein avec beaucoup d’aplomb. Étant conscients de la mentalité de «rectitude politique» des politiciens occidentaux, les islamistes font du lobby non-stop pour leur plan de «chariaisation» de la civilisation occidentale. On pourrait se demander pourquoi les islamistes sont tellement confiants quant à leur succès. 
La réponse est qu’ils ont une confiance inébranlable dans le Coran. 

Voici ce que le Coran dit :
Les croyants doivent faire la guerre aux infidèles et aux hypocrites et faire preuve de fermeté… 9:73
Sur la description en langage clair de ce verset, Ibn Kathir écrit qu’Allah a ordonné aux musulmans de combattre les mécréants avec l’épée, de lutter contre les hypocrites avec la parole et a annulé tout traitement plus indulgent envers eux. Mener un djihad contre les mécréants avec l’épée, et être sévère envers les hypocrites avec des mots. Cela signifie instaurer les lois pénales islamiques à leur encontre, c.-à-d. la charia.

Ceci est le multiculturalisme islamique en action, mis à nu. Ce verset dit que les musulmans doivent utiliser la terreur pour imposer l’islam aux infidèles, lorsque cela n’est pas possible, utiliser la parole (qui est le lobbying) pour mettre en œuvre les lois de la charia. Quelle belle idée, à bien y penser. Sur un front, les terroristes islamistes travaillent à semer la terreur dans l’esprit des non-croyants, dans le même temps ce que l’on appelle les soi-disant islamistes modérés se joignent aux sessions de dialogue avec les infidèles, et leur soumettent leurs revendications. Le message est donc clair et net –si vous n’acceptez pas nos demandes pacifiquement, nous allons inviter les terroristes à obtenir ce que nous ne sommes pas en mesure d’obtenir par voie de négociation. Il s’agit d’une stratégie simple mais puissante de chantage, si seulement les politiciens infidèles «politiquement corrects» avaient lu et compris le verset ci-dessus. La stratégie du multiculturalisme islamique est là, dans le Coran, intégralement écrite, si les responsables politiques Kafir prenaient seulement le temps de lire le Coran.


Voici un autre verset pour submerger les Kafirs :
Les croyants (musulmans) doivent combattre les infidèles autour d’eux (les voisins) et témoigner de leur dureté… 9:123
Autrement dit, ce verset signifie Allah commande aux croyants de combattre les infidèles dans la zone la plus proche de l’État islamique, puis dans les zones les plus éloignées. Ibn Kathir écrit qu’un musulman complet est gentil envers les autres musulmans et durs avec les ennemis non musulmans. Dans la langue de l’islam, tous les non-musulmans sont des ennemis.
Le verset ci-dessus dit tout –les musulmans ne peuvent jamais être les amis des non-musulmans, c’est juste impossible. Le multiculturalisme islamique ne peut jamais accepter le multiculturalisme kafir. Cela explique pourquoi il n’est tout simplement pas possible d’intégrer les islamistes dans une société multiculturelle, comme l’Australie, le Canada, les États-Unis et Royaume-Uni.
Le Coran n’autorise pas les musulmans à s’intégrer aux non-musulmans. Ceux des musulmans qui s’intègrent avec les non-musulmans violent tout simplement le Coran, ils ne sont pas des bons musulmans. Le Coran appelle même ces musulmans des incroyants et Allah leur réserve un châtiment douloureux.


FP : Pouvez-vous nous parler un peu au sujet de la croyance des musulmans qu’ils ont un droit de taxer les non-musulmans ?
Kasem : Le Coran (9 h 23) commande aux dirigeants islamiques d’imposer l’impôt jizya aux non-musulmans. Les apologistes islamistes résidant en terres infidèles justifient souvent cette taxe comme une source de revenus équivalente à la zakat pour les musulmans. Le Coran dit que cette taxe (jizya) est une mesure punitive qui vise à humilier les non-musulmans et non pas seulement à accroître les recettes.
Nous pourrions penser que la jizya n’est tout simplement pas possible dans le monde d’aujourd’hui.
Mais accrochez-vous. Les islamistes ne sont pas si stupides. Ils ont extrait la jizya des Kafirs de bien d’autres façons. Cette méthode coercitive insidieuse de prélèvement de l’argent de la jizya n’a pas à être uniquement en espèces. Les mesures manipulatrices peuvent être : forcer les gouvernements infidèles à offrir des concessions aux musulmans dans l’emploi, l’octroi de bourses, des aides financières réservées exclusivement pour les jeunes chômeurs musulmans, en réservant des salles de prières pour les musulmans dans les immeubles abritant des institutions d’enseignement, des usines et des bureaux, le temps perdu dans ces prières, la réservation des piscines, des centres de remise en forme, des dispositions spéciales pour les musulmans pendant le jeûne du ramadan, les centres de loisirs avec ségrégation des sexes juste pour répondre à la communauté islamique, et ainsi de suite.
Craignant la vengeance islamique (la terreur islamique) en terres infidèles, les gouvernements infidèles ont adopté plusieurs de ces mesures juste pour les apaiser. De telles concessions n’ont pas été offertes à d’autres groupes religieux. C’est juste une jizya furtive.


FP : Quels sont les autres aspects du multiculturalisme islamique ?
Kasem : Voici une courte liste :
– La liberté d’avoir des rapports sexuels libres avec des femmes infidèles (les femmes infidèles ne sont rien de plus que des esclaves sexuelles islamiques)
– Forcer les restaurants fast-food à servir de la nourriture halal, ou d’avoir une section halal
– Forcer les fabricants, par intimidation, à abandonner la gélatine dans la nourriture islamique
– La liberté de construire une mosquée dans chaque agglomération des terres Kafir
– Soumettre des demandes de fermer les centres de conditionnement physique mixtes parce que des islamistes vivent dans le quartier.
– Le droit d’ouvrir des centres de conditionnement physique islamique pratiquant la ségrégation des sexes
– Le droit de forcer les autorités à fermer les piscines mixtes.
– La liberté de pratiquer la religion : faire du lobby pour instaurer des lois sur le mariage islamique, le droit d’avoir quatre épouses à tout moment.
– La liberté de pratiquer la religion : le droit de battre son/ses épouses.
– La liberté religieuse : le droit de prêcher le message du djihad appelant au meurtre des infidèles.
– Le droit de prendre des actions légales contre quiconque cite les versets meurtriers du Coran
– Le lobbying des parlementaires pour passer des lois interdisant la diffamation des religions (seulement pour l’islam)

FP : Alors formulons quelques conclusions.
Kasem : Il n’y a pas de fin aux revendications des islamistes. C’est une culture de l’islam, une fois qu’elle obtient un millimètre, elle exige un kilomètre. Mahomet a fait de même pour accroître son pouvoir et sa richesse. Les islamistes suivent simplement les traces de Mahomet.
Malgré les efforts sincères des gouvernements infidèles pour intégrer la communauté musulmane dans le multiculturalisme mainstream, ils ont été des échecs. Alors que les autres minorités ethniques/religieuses ont réussi à s’intégrer à la société multiculturelle du pays hôte, la communauté islamique n’a jamais réussi. La raison est très simple : l’islam ne peut pas se mêler avec le non-islam. 

Tous les responsables politiques doivent tenir compte de ce simple message. Peu importe les efforts des infidèles, tous les «dialogues», notamment interconfessionnel, seront des échecs lamentables quand il s’agit de l’islam. Si nous avons lu avec soin les versets coraniques que j’ai cités, nous devrions comprendre que la notion de l’interconfessionnel» n’existe pas dans le vocabulaire islamique. Dans le monde islamique, il n’y a qu’une seule foi dans le monde, c’est l’islam, ce dialogue interconfessionnel avec l’islam est simplement impossible. 

Le multiculturalisme islamique signifie l’acceptation de la suprématie arabe et islamique.

Le terrorisme islamique n’est pas le problème. Le problème est l’islam, sous le déguisement du multiculturalisme islamique. Le terrorisme n’est qu’un outil pour faire progresser l’hégémonie islamique, il en est de même avec le multiculturalisme islamique –un autre outil pour imposer l’islam à l’humanité entière. C’est un outil pour le djihad sans fin.

Kasem : Je vous remercie de m’avoir invité à nouveau Jamie


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.
Source : » Islamic multiculturalism » FrontPage Mag –traduit par Point de Bascule