Google+ Badge

samedi 29 avril 2017

LE MESSAGE DE NICOLAS DUPONT-AIGNAN AUX PATRIOTES !

Chers compatriotes,

Dans une semaine, la France aura élu un nouveau président pour 5 ans. Nous sommes conscients du caractère historique des jours que nous vivons.


Face au candidat Macron, successeur de Hollande et porteur de ses échecs, marionnette du Système, des banques, des médias, de l'Europe des technocrates, de la mondialisation à tout-va, de l'immigration massive et de ses conséquences mortifères, nous avons porté notre choix sur Marine Le Pen qui, seule, représente le camp des Patriotes. 


Des "patriotes", et non, des "nationalistes", comme voudraient le faire croire ceux qui répugnaient encore il y a quelques semaines de prononcer ce mot - ringard à leur yeux - de "Patrie" et qui aujourd'hui tentent de se le réapproprier dans la panique, sentant soudain le vent tourner.

Ils ne sont pas encore très nombreux, ceux qui ont rallié la candidature de Marine Le Pen, mais ce sont de vrais Patriotes. 

Comme Marie France Garaud, par exemple. 

Ils ont pour objectif la sauvegarde de la France, et non d'aller à la soupe ou de sauver leur siège de député, comme aux pires heures de la IV République.

Le ralliement de "Debout la France" à la candidature de Marine Le Pen est peut-être le signal décisif d'un vaste sursaut, qui pourrait bien inverser la tendance de cette élection que les médias et les sondeurs disaient jouée d'avance (comme pour le Brexit ou pour Donald Trump)..
 

Compte tenu des enjeux majeurs qui vont se jouer pendant cette dernière semaine pour notre Patrie, nous avons décidé de relayer ce message de Nicolas Dupont-Aignan.

Marc Le Stahler



   
MESSAGE DE NICOLAS DUPONT - AIGNAN
  



Chers amis, chers compagnons,

Les circonstances exceptionnelles dans laquelle la France se trouve me conduisent à m'adresser directement à vous. Tant d'années passées ensemble, tant d'efforts communs, tant de sacrifices au service de notre pays.


 Nous avons toujours eu des relations de confiance aussi me dois-je de vous faire part, après la réunion de deux conseils nationaux (lundi et aujourd'hui) de mon choix pour le second tour de l'élection présidentielle.

1,7 millions de Français m'ont accordé leur confiance, Debout la France est désormais solidement implanté au cœur du paysage politique français. Ce score nous confère d'immenses responsabilités.

Je refuse de laisser la France à Emmanuel Macron, je refuse cette mondialisation débridée que nous promettent ceux qui ont saccagé la France, je refuse de voir notre « cher et vieux pays » soumis à des technocrates et des financiers bruxellois non élus. Je refuse de cautionner la politique menée depuis vingt ans que le candidat Macron veut amplifier au risque de briser définitivement notre pacte social.

La France est en danger de mort, menacée dans son essence, ses valeurs.

Opposé radicalement aux idées de M. Macron, je supporte difficilement la collusion d'intérêts particuliers qui a saboté la campagne présidentielle au profit d'un seul candidat, celui d'une oligarchie qui se moque du peuple.

 Je trouve indécente la rapidité avec laquelle de nombreux élus des Républicains et du centre se précipitent pour soutenir celui qu'ils combattaient hier.

Notre engagement gaulliste et républicain nous oblige à sauver notre patrie en danger.
Par confort personnel, j'aurais pu choisir une position intermédiaire : le vote blanc ou l'abstention mais j'estime que cela ne serait pas digne de se dérober ainsi.

J'ai décidé de m'opposer par tous les moyens à Emmanuel Macron et donc de soutenir Marine Le Pen pour le deuxième tour de cette élection présidentielle.

Cet appui n'est pas un chèque en blanc car j'ai négocié un vrai partenariat qui garantit l'indépendance totale de notre mouvement. Nous présenterons d'ailleurs des candidats partout, y compris face à des candidats Front National, aux législatives pour perpétuer notre mouvement et garder notre liberté.

Nous avons aussi conclu un accord de gouvernement qui s'inspire de mon projet présidentiel et permet de surcroît d'éclaircir et d'infléchir le programme de Marine Le Pen, respectant ainsi les fondamentaux du gaullisme social qui est notre colonne vertébrale. Le détail vous sera communiqué demain à l'issue d'une conférence de presse.

Je sais combien ce geste politique peut vous surprendre, même pour certains vous ébranler. J'y ai réfléchi plusieurs jours et plusieurs nuits. J'ai entendu pendant près de 10 heures les membres du Conseil national, j'ai écouté chaque intervention avec la plus grande attention.

Les polémiques ne vont pas manquer, les caricatures aussi. Mais l'Histoire n'attend pas et il faut savoir dépasser sa personne comme son appartenance partisane pour pouvoir sauver son pays.

Vous connaissez mon caractère, je serai le gardien vigilant de notre patriotisme humaniste et je vous dirai toujours la vérité sur le fonctionnement de cette alliance.

Je n'ai jamais trahi mes idéaux et ne les trahirai jamais. Quand le destin de la France est en jeu, il est du devoir de chacun de prendre ses responsabilités.

Je sais pouvoir compter sur votre abnégation, votre courage et votre amour de la France.



Nicolas Dupont Aignan

Président de Debout la France