Google+ Badge

mercredi 26 avril 2017

LE DISCOURS LE PLUS COURT DE VLADIMIR POUTINE À LA DOUMA !

LE DISCOURS LE PLUS COURT JAMAIS PRONONCE


par Vladimir Poutine



      Le temps est venu pour nos leaders élus de prêter attention au conseil de Vladimir Poutine.


  Est-ce si effrayant que cela ?

  Vladimir Poutine, le Président russe, s’est adressé à la Dūmā  relativement aux rapports tendus avec des minorités en Russie :

 

En Russie chacun doit vivre comme des russes. 

N'importe quelle minorité, de n'importe où, si elle veut vivre en Russie, marcher et manger en Russie, devrait parler le Russe et devrait respecter les lois Russes.
 

 S'ils préfèrent la Loi de la Charia et vivre selon les préceptes musulmans alors nous leur conseillons d'aller vivre là où telle est la loi nationale.  
 

 La Russie n'a pas besoin de minorités musulmanes. 
   

Les minorités ont besoin de la Russie et nous ne leur accorderons pas de privilèges spéciaux ni n’essaierons de changer nos lois pour les adapter à leurs désirs, peu importe leurs hurlements contre notre prétendue 'discrimination'.
  


Nous ne tolérerons pas de manque de respect à notre culture russe.

  Nous devrions savoir tirer les conséquences des suicides de l'Amérique, l'Angleterre, la Hollande et la France, si nous voulons survivre en tant que nation.
     

Les musulmans reprennent ces pays mais ils ne prendront pas le contrôle de la Russie ..
    

  Les coutumes russes et nos traditions ne sont pas compatibles avec leur manque de culture ou leurs coutumes primitives.  
   

 Lorsque cette honorable assemblée pense à créer de nouvelles lois, elle doit prendre essentiellement  en considération l’intérêt national russe et, considérant que les minorités musulmanes ne sont pas des russes, elle ne doit pas prendre en compte la Charia, la loi des musulmans. »   

            C’est par une ovation debout de cinq minutes que les membres de la Dūmā ont salué ce discours de Vladimir Poutine.


 Cette façon de voir l’immigration, est loin de ressembler au point de vue de nos dirigeant 



Merci Jaques G.