Google+ Badge

vendredi 28 avril 2017

LA PERCÉE DE MARINE LE PEN EN CORSE ET OUTRE-MER .....

28 avril 2017


 
Paul-François Paoli, chroniqueur littéraire au Figaro et essayiste, analyse le succès du vote Marine Le Pen en Corse et en Outre-Mer. 
Pour lui, le clivage politique en Corse est celui de l’identité.
Cette île qui n’a rien de gaulois, culturellement, va-t-elle devenir le dernier village gaulois d’un pays dont les élites politiques ne sont plus capables de dire qui il est, ni d’où il vient, ni où il va ?

En Corse, Emmanuel Macron a connu un échec surprenant au vu de la sympathie que lui ont témoigné les médias locaux, notamment le quotidien pro nationaliste Nice-Corse Matin.
 Il a atteint à peine un peu plus de 18% quand Marine Le Pen en a fait 10 de plus. 

De son côté François Fillon, malgré son peu d’intérêt pour la question corse, dépasse son niveau national: plus de 25% ! […]

Quel enseignement tirer de ce premier tour? 
Le principal est à notre sens celui-ci: la Corse, pays où le chômage et l’assistanat sont importants, n’a pas suivi le discours protestataire de Mélenchon, elle a préféré le discours identitaire de Marine Le Pen et Fillon.
 Les Corses ne veulent pas de la société multiculturelle que leur proposent Macron, Hamon et Mélenchon, ils ne veulent pas d’une postmodernité qui institutionnalise le mariage homosexuel et le suicide assisté.
Les Corses, pour beaucoup, sont attachés aux derniers vestiges des valeurs dites traditionnelles, notamment la famille et le rituel catholique. 
Ils ne se retrouvent pas dans le discours «progressiste» de Macron ou universaliste bolivarien de Mélenchon. […]
Le clivage politique principal en Corse est celui de l’identité et ce clivage est d’ordre anthropologique.
 La Corse est une petite Croatie dans une France qui ressemble à la Yougoslavie à la veille de sa désintégration.
Les Corses déplorent que Paris et Marseille soient devenues des villes d’immigration qu’ils ressentent comme étrangère. 
Si nous nous permettons de dire «les Corses», c’est que nous entendons ce discours en Corse depuis des décennies, un discours prédominant chez les jeunes et que censurent les médias corses, à l’instar de Nice Corse Matin qui occulte ces réalités. […]
via http://www.fdesouche.com/847781-corse-et-outre-mer-ce-que-signifie-la-percee-de-marine-le-pen