Google+ Badge

vendredi 28 avril 2017

JUSTICE: RETOUR SUR L' AFFAIRE " THÉO " !

28 avril 2017

Le frère de Théo, ici sur France 5, accusé d'escroqueries. Photo © capture d'écran France5 

Justice. A nouveau, la famille de Théo est soupçonnée d'escroquerie aux aides sociales...

Le Parisien révèle ce matin que la famille de Théo (lire l'article sur l'affaire Théo ici) est à nouveau soupçonnée de fraudes aux aides de l'Etat. Ainsi, le quotidien révèle que la famille de Théo “est une nouvelle fois dans le collimateur de l'inspection du travail”.

En cause ? “Le 10 avril, l'administration a effectué un signalement (article 40) auprès du parquet de Paris concernant une association domiciliée dans le XVIIIe arrondissement de la capitale dans laquelle apparaît en sous-main Michaël Luhaka, 33 ans, un des frères de Théo”.

Une association... et des “emplois d'avenir”

Cette association “spécialisée dans le secteur des organisations religieuses” a obtenu seize emplois d'avenir, dont les aides de l'Etat ont été suspendues dès que la justice s'est intéressée à l'affaire. 

“Le parquet de Paris a immédiatement transmis le rapport de l'inspection du travail au parquet de Bobigny où une enquête préliminaire est ouverte depuis juin 2016 pour suspicion d'abus de confiance et escroquerie” explique le quotidien, qui rappelle également que c'est le troisième signalement fait pare l'inspection du travail à la justice, et... la cinquième procédure en cours ! 


Problème de ces associations ? “A chaque fois, les salariés sont recrutés sous contrat d'avenir mais ne sont jamais payés et l'Urssaf ne perçoit pas les cotisations”. 

Et le Parisien de rappeler ces faits sans équivoque : “les policiers de la PJ de Seine-Saint-Denis avaient découvert qu'une association domiciliée à Aulnay et dirigé par Michaël Luhaka aurait reçu, entre janvier 2014 et juin 2016, 678 000 € de subvention d'Etat, dont 170 000 € directement virés sur les comptes de huit membres de la famille et 80 000 € retirés en liquide. 

Théo a perçu à lui seul 52 000 €. Un flux inexpliqué”.

source