Google+ Badge

jeudi 27 avril 2017

JOURNALISME ET IMPARTIALITÉ ET DROIT DE RÉSERVE ???

26 avril 2017

Audrey Pulvar a été suspendue de l'antenne de CNews pour une durée encore indéterminée. Photo © IBO/SIPA


Retour de bâton. La journaliste Audrey Pulvar a été “suspendue de l’antenne” de CNews ce mercredi 26 avril pour avoir signé une pétition contre Marine Le Pen, rapporte Le Parisien.
 

L’impartialité de la journaliste Audrey Pulvar est mise à mal. L’animatrice des émissions politiques de CNews a été “suspendue de l’antenne” pour une durée encore indéterminée, indique Le Parisien.

Pour cause, le nom de la quarantenaire figure parmi ceux des personnalités signataires d’une pétition anti-Front national lancée par Laurence Rossignol, l’actuelle ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes.

La direction de la chaîne d'information en continu lui reprocherait d'avoir manqué à son devoir de réserve.

“Un vrai problème d’impartialité”

Le nom d’Audrey Pulvar figure bel et bien, entre autres, aux côtés de celui de l’ancienne ministre des Droits des femmes, Yvette Roudy, et celui de l’actrice Julie Gayet. 

 La pétition, intitulée “Féministes, nous ne voulons pas du Front national. 

Nous votons Emmanuel Macron !”, rassemble une cinquantaine de signatures.

Un engagement qu’a vite repéré Floriant Philippot. 

Le vice-président du Front national a dénoncé dans l’après-midi “un vrai problème d’impartialité”.

De son côté, la principale intéressée a répliqué : “Tous les jours, des journalistes-éditorialistes d’extrême droite déroulent le programme du Front national dans les médias généralistes.



Ça ne gêne personne”.

En attendant de savoir si un devoir de réserve est de mise en cette période électorale, la journaliste est bel et bien privée de télévision.