Google+ Badge

mardi 25 avril 2017

J' AIME MON PAYS, JE VOTE FN ET JE VOUS EMMERDE ! TRIBUNE LIBRE !

Alain Jakubowicz, j’aime mon pays, je vote FN et je vous emmerde !

Publié le 25 avril 2017 - par -

 

Monsieur Alain Jakubowicz, cité AJ dans mon texte, était l’invité de CNews ce mardi 25 avril 2014 dans l’émission l’Heure des Pros dirigée par le journaliste Pascal PRAUD.


http://www.cnews.fr/magazines/lheure-des-pros/lheure-des-pros-du-25042017-174907


Bien que le thème à débattre soit sur « Emmanuel Macron », l’intitulé de l’émission étant « LA ROTONDE : LE NOUVEAU FOUQUET’S » : ce monsieur AJ a poussé un coup de gueule inadmissible sur le Front national en prétendant que Marine Le Pen était l’héritière de l’ADN du FN.

Monsieur AJ est très impoli puisqu’il n’a pas respecté les consignes de son hôte le journaliste qui lui a répété à plusieurs reprises que le thème était EM et non pas le FN.

D’une part, Monsieur AJ manque terriblement de mémoire puisque sur les 17 personnes présentes en 1972 lors de la création du FN, 14 sont mortes, 2 ont quitté le parti et le seul encore présent est Monsieur Jean-Marie Le Pen, son premier président, qui, aujourd’hui, n’a plus de pouvoir.

Comme je l’ai déjà expliqué à Jean-François DEREC.
https://ripostelaique.com/jean-francois-derec-jaime-mon-pays-je-vote-fn-et-je-vous-emmerde.html


Je conseille donc Monsieur AJ de lire plus souvent Riposte Laïque à moins qu’il ne retienne que ce qui lui convient pour poursuivre les patriotes.

Je ne me trompe pas en disant que l’ADN initial du FN dénoncé par Monsieur AJ n’existe plus.
D’autre part, Monsieur AJ a dû rater son coup de biologie ou de sciences à l’école car lorsqu’on hérite de l’adn, c’est 50% de la mère et 50% du père, JAMAIS d’un parti.

Lorsque Ivan Rioufol, autre invité, a voulu rappeler que bien des membres de la collaboration sortaient de la LICA et que dans le cas d’un héritage d’un parti, il fallait rappeler donc également, pour être juste, l’histoire et l’ADN de la Licra, dont Monsieur AJ est l’actuel président depuis 2010 ; Ah ! Mais là ! Monsieur Alain Jakubowicz n’était plus d’accord. Autre coup de colère.

Et Ivan Rioufol de répondre à Alain Jakubowicz : « Ah, si vous, vous ne voulez pas regarder ne serait-ce que votre propre passé, puisque vous faites référence au passé, vous êtes dans ce cas-là dans la malhonnêteté intellectuelle ».

Il s’agit bien de deux poids deux mesures.

Je vais rappeler aux lecteurs de Riposte Laique et aux Français qui aime la France comment a été créé la LICRA. En 3 mots : SUR DU SANG.

Et ce n’est pas moi qui le dit c’est wikipedia. En voici le lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_internationale_contre_le_racisme_et_l%27antis%C3%A9mitisme

Mais, je vais l’écrire pour que cela reste archivé au cas où le texte serait retiré.



L’origine de la LICRA: l’affaire Petlioura (1926-1927)
Le 25 mai 1926, le militant révolutionnaire (bolchévique, puis anarchiste) Samuel Schwartzbard abat de sang-froid à Paris le leader nationaliste ukrainien Simon Petlioura, qu’il juge responsable des pogroms organisés en Ukraine à l’époque où il y était actif.


Bernard Lecache (1895-1968), issu d’une famille juive d’Ukraine, exclu du Parti communiste en 1923 (il rejoindra par la suite la SFIO), suit le procès en tant que journaliste au Quotidien. Voulant apporter son aide à Samuel Schwartzbard, il se lance dans une campagne médiatique et fonde un groupement, la Ligue contre les pogroms.

Après l’acquittement de l’accusé, le groupement, organisé en association, devient en février 1928 la Ligue internationale contre l’antisémitisme (LICA).


La LICA accorde aussi une importance au combat contre le nazisme, au pouvoir en Allemagne à partir de janvier 1933.


Bernard Lecache, président de la LICA de 1927 à 1968, est très tôt sur une ligne de grande fermeté qui fait de lui un « belliciste » aux yeux des pacifistes et de l’extrême droite.

 Cette période est marquée par la prise de position pour deux affaires qui rappellent les origines-mêmes de la Ligue et dans lesquelles elle intervient par des meetings et une assistance juridique :
l’assassinat à Davos du nazi Wilhelm Gustloff par le Yougoslave David Frankfurter (4 février 1936) ;
l’assassinat à Paris du diplomate allemand Ernst vom Rath par le Polonais Herschel Grynszpan (7 novembre 1938)


Ainsi Monsieur Alain Jakubowicz, on pourrait dire que vous êtes l’héritier de l’ADN de cette association qui soutenait les assassins et a même réussi à en faire acquitter un, Monsieur Samuel Schwartzbard qui a reçu l’aide de Bernard Lecache, président de la LICRA de 1927 à 1968, et qui deviendra la LICRA lors de son 33ème congrès national en 1979 !!!

Ce que peu de gens savent également est qu’après la guerre un autre mouvement s’est formé le MNCR, mouvement national contre le racisme qui s’allie à la LICA en 1946 pour former l’Alliance antiraciste mais que dès décembre 1948, la scission aboutit à la création du MRAP qui se focalisera sur le racisme anti-maghrébin alors que la LICA est spécialisée dans l’antisémitisme.


Les musulmans ayant pour ordre de combattre les juifs ces derniers ne pouvaient pas les défendre et la cohabitation devenait impossible.

Versets du Coran
« Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu ni au jour dernier et ne s’interdisent pas ce que Dieu et son envoyé ont prohibé;
combattez également ceux parmi les Gens du livre, qui ne professent pas la religion de la vérité, à moins qu’ils ne versent la capitation directement et en toute humilité »



Et d’après le coup de gueule que vous avez eu et que vous a reproché le journaliste vous continuez dans le même esprit « belliciste » des débuts de la LICRA.

Vous entrez en guère contre le FN alors que le véritable ennemi de la France et des juifs c’est l’islam comme je vous l’ai prouvé en citant les versets du Coran ; islam que Marine Le Pen combattra de toutes ses forces en donnant les moyens nécessaires à l’armée et aux forces de police pour protéger la France.

Vous êtes en plus très dur d’oreille car on a beau le répéter comme l’ont fait les invités de cette émission, vous n’entendez pas.
Vous combattez le FN des années 1972, et depuis 1972, date de sa création alors que celui-ci n’existe plus tel qu’il a été créé.


Quand à la réponse donnée par Marine Le Pen à la question du journaliste Mazerolle concernant l’irresponsabilité de la vraie France face à la vraie coupable la France de Vichy, vous ne l’acceptez pas bien que les historiens de tous bords soient arrivés TOUS à cette conclusion d’après tous les textes qu’ils ont étudiés et alors même que les personnes responsables ont déjà été condamnées pour intelligence avec l’ennemi et haute trahison.

En outre, Monsieur, lorsqu’on va chercher sans cesse dans le passé de quelqu’un ou d’un parti quelque chose afin de l’attaquer dans le but de lui trouver un soi-disant défaut, c’est parce qu’on n’a pas d’arguments pour l’attaquer sur le présent et que de fait, on n’a rien à lui reprocher.

Vous n’acceptez pas que le Front national ait changé, se soit transformé, et surtout ait évolué, ce qui n’est apparemment pas votre cas.



Vous critiquez également Emmanuel Macron, mais en fait, vous votez pour lui.


Tout ceci relève donc de la psychiatrie et je vous conseille vivement de vous faire soigner.
« On n’est pas ce qu’on devrait être,
On n’est pas ce qu’on voudrait être,
On n’est pas ce qu’on deviendra,
Mais, Dieu merci, on n’est pas ce qu’on a été »
Martin Luther King



En conclusion, Monsieur Alain Jakubowicz je crois qu’on vous invite pour faire le clown à la télé et pour faire le buzz bien que vous soyez has been car vous ne représentez plus personne.

Et attendu que vous êtes avocat, je vous renvoie au texte de Maître Philippe FONTANA magnifique plaidoyer publié dans valeurs actuelles ce 24 avril 2017.
https://www.valeursactuelles.com/politique/pas-une-voix-pour-emmanuel-macron-81649


Alors, Monsieur Alain Jakubowicz, continuez à voter comme un mouton pour ceux qui ne vous protègeront JAMAIS, mais quand les musulmans représenteront 1/4 de la population française parce qu’on leur aura ouvert les portes sans contrôle, que vos petits-enfants parleront arabe, qu’il y aura des tribunaux de la charia et qu’ils n’auront même plus besoin de dérogation pour égorger les moutons, vous n’aurez que vos larmes pour pleurer ou partir pour Israël.

Si vous ne mettez pas dans l’urne le bon bulletin le 7 mai2017, on ne pourra plus rien pour vous. Alors réfléchissez bien comme vous l’a enseigné la formidable école publique française que Marine Le Pen essaie de sauver.

Anne Laure JOLY   


   http://ripostelaique.com