Google+ Badge

vendredi 28 avril 2017

ET PENDANT CE TEMPS LES DÉCAPITATIONS CONTINUENT !

RAPPEL !

Décapitations : l’histoire sanglante de l’islam, de Mahomet à aujourd’hui (attention vidéos horribles !)

Publié le 27 juin 2015 - par -  


Samedi 25 mai, à peine trois jours après le crime effroyable commis à Londres par deux musulmans, qui avaient décapité un citoyen britannique en pleine rue, devant les passants, (1) un musulman a tenté d’égorger un citoyen français dans un quartier près de Paris. (2)

Cette actualité sanglante nous amène à étudier de plus près la tradition des égorgements et décapitations dans l’islam.


Les dirigeants occidentaux mentent au sujet de l’islam
Le lendemain de la décapitation commise à Londres par deux terroristes musulmans, aux cris de « Allah Akbar », le Premier ministre britannique, David Cameron a déclaré : « Ce n’était pas seulement une attaque contre la Grande-Bretagne et le mode de vie britannique. 
C’était aussi une trahison de l’islam et des communautés musulmanes qui apportent tant à notre pays. Rien dans l’islam ne justifie un tel acte épouvantable ». (3)

Comme nous allons le montrer, il s’agit là d’un contresens absolu, puisque tout dans l’islam (son histoire, ses textes, ses lois, ses pratiques) justifie la décapitation.
C’est pourquoi il est particulièrement inquiétant de constater que les dirigeants des démocraties occidentales se refusent obstinément à regarder l’islam en face, et s’enferment dans la dénégation et le mensonge. A cause de cette attitude lâche et méprisable, de nombreux citoyens européens mourront dans les années qui viennent, égorgés, décapités, assassinés dans les rues de nos villes par des musulmans, au nom de l’islam. (4)

Égorgements et décapitations sont des traditions musulmanes
Nous avons rappelé, dans notre article précédent, consacré à la décapitation commise à Londres, (1) que c’est le fondateur de l’islam en personne, Mahomet, qui a inauguré la tradition de la décapitation, en décapitant (ou faisant décapiter) tous les hommes pubères de la tribu juive des Banû Qurayza (600 à 900 hommes, selon les sources), en l’an 627. (5)
« L’Envoyé d’Allah les fit chercher et les décapita dans les fossés alors qu’ils lui étaient amenés par groupes. Ils étaient 600 à 900. », rapporte l’historien musulman Ibn Ishaq dans sa biographie de Mahomet (« Sîrat Rasûl Allah », c’est-à-dire « Biographie du Messager de Dieu »), écrite entre l’an 740 et l’an 770. (6)
Mahomet étant un exemple à suivre pour tous les musulmans, il ne faut pas s’étonner si des musulmans se mettent à décapiter, dans nos rues, des citoyens occidentaux.
Nous avons aussi rappelé, dans notre article précédent, que chaque année, lors de la « Fête du mouton » (Aïd al-Adha, aussi appelée Aïd el-Kebir), les musulmans pratiquants qui vivent dans nos pays égorgent des moutons et apprennent à leurs fils à égorger des moutons. (7)
Il ne faut pas s’étonner que cette pratique répétée de l’égorgement, couplée à la haine envers les non-musulmans que déverse le coran dans ses versets, débouche sur des agressions barbares, comme celles commises à Londres le 22 mai et à Paris le 25 mai.

Le coran prône la décapitation
Pour justifier leurs décapitations, les terroristes musulmans se basent principalement sur deux sourates (chapitres) du coran.
« Et ton Seigneur révéla aux Anges : « Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants [les non-musulmans]. Donc frappez-les au-dessus des cous [décapitez-les] et frappez-les sur tous les bouts des doigts [amputations]. Cela, parce qu’ils ont désobéi à Allah et à Son messager ». » (Sourate 8,12-13)
Il est donc légitime, pour le coran, de décapiter tout non-musulman.
« Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru [les non-musulmans], frappez-en les cous [décapitez-les]. » (Sourate 47,4)
Étant donné que le coran appelle les musulmans à combattre tous les non-musulmans (Sourate 9,29 : « Combattez ceux qui ne croient pas en Allah »), ce sont tous les non-musulmans qui doivent être décapités.

Les lois de l’islam justifient la décapitation
Deux jours après le crime barbare de Londres, l’imam terroriste Omar Bakri Mohammed (8) a déclaré, au sujet de ce crime : « Pour les gens d’ici [au Moyen-Orient], Michael Adebolajo est un héros et son acte peut être justifié par certaines lois de l’islam ». (9)

Les décapitations musulmanes dans l’Histoire
L’histoire de l’islam est une longue succession de crimes, de massacres, de génocides. On estime à 270 millions le nombre de non-musulmans tués par le djihad, depuis l’invention de l’islam par Mahomet, au VIIe siècle. (10)
L’un des moyens d’assassinat les plus employés pour tuer les non-musulmans est la décapitation, que de nombreux chefs musulmans ont pratiquée à grande échelle, en suivant l’exemple de Mahomet.
Ainsi, le chef de guerre Tamerlan (Timur Lang en mongol) (1336-1405), fervent musulman, avait-il l’habitude de faire décapiter l’intégralité de la population des villes conquises. (11)
« Timur, lorsqu’il s’empara de Delhi [en 1398], fit mettre à mort de sang-froid 100.000 prisonniers – la population de Delhi fut massacrée pendant plusieurs jours et les têtes des victimes s’entassaient en énormes pyramides. » (12)
Lors du massacre de la population d’Ispahan, en 1387, un témoin oculaire rapporte avoir vu 28 pyramides d’environ 1500 têtes chacune. (13)
Chez les musulmans, Tamerlan est aujourd’hui toujours fort populaire, et son nom est donné à des nouveaux-nés. Ainsi, le frère ainé des Tsarnaev, ces terroristes musulmans auteurs des attentats du marathon de Boston, (14) qui ont tué 3 personnes et en ont mutilé une vingtaine, était-il prénommé Tamerlan. (15)

Chrétiens décapités dans les pays musulmans
Dans les pays musulmans, les décapitations de chrétiens par des musulmans ne sont pas rares.
L’un de ces crimes les plus connus est l’enlèvement, en mars 1996, des 7 moines du monastère de Tibéhérine (Algérie), retrouvés décapités deux mois plus tard. (16)
Plus récemment, un évêque catholique a été décapité en Turquie en juin 2010, (17) un chrétien a été torturé et décapité en Irak en mai 2011, (18) un chrétien a été égorgé et décapité en Afghanistan en juin 2011, (19) un chef chrétien a été décapité au Mali en avril 2012, (20) un converti chrétien a été égorgé rituellement et décapité en Tunisie en juin 2012, (21) un converti chrétien a été décapité en Somalie en novembre 2012, (22) un chrétien a été décapité et sa dépouille jetée aux chiens en Syrie en décembre 2012, (23) un pasteur protestant a été décapité dans le nord (à majorité musulmane) de la Tanzanie en février 2013, (24) et il ne s’agit là que de quelques exemples.

Des musulmans immigrés dans nos pays exigent des décapitations
Non seulement la majorité des millions de musulmans qui ont immigré depuis 40 ans dans nos pays occidentaux ne veulent pas s’intégrer, mais en plus ils ont apporté avec eux leurs pratiques barbares, telles les égorgements et les décapitations.
Cela a commencé, au début des années 2000, par des manifestations lors desquelles des hordes de musulmans brandissaient des pancartes réclamant des décapitations.

Manifestation contre les caricatures de Mahomet (Londres vendredi 03-02-06) (1)
Manifestation contre les caricatures de Mahomet, devant l’ambassade du Danemark à Londres (3 février 2006) : au premier rang, la pancarte du milieu dit « Behead those who insult islam » (« Décapitez ceux qui insultent l’islam »). (25)

Behead those who insult the prophet (Sydney vendredi 14-09-12) (1)
Manifestation contre le film « L’innocence des musulmans » à Sydney (15 septembre 2012) : la pancarte dit « Décapitez tous ceux qui insultent le Prophète ». (26)

Behead those who insult the prophet (Hyde Park Sydney vendredi 14-09-12) (1)
Fin de la manifestation contre le film « L’innocence des musulmans », dans Hyde Park, à Sydney (15 septembre 2012) : un enfant musulman réclame des décapitations. (26)
Comme le simple fait de ne pas croire en l’islam et en Mahomet peut être considéré par des musulmans comme une insulte, tous les non-musulmans sont visés par ces pancartes réclamant des décapitations.


Des musulmans commettent des égorgements et des décapitations dans nos pays
Presque en même temps, des musulmans ont commencé à égorger et décapiter des non-musulmans dans les pays occidentaux.
Ainsi, en août 2003, un musulman saoudien égorge et tente de décapiter Ariel Sellouk à Houston (États-Unis) ; (27) en novembre 2003, un musulman égorge Sébastien Selam et arrache ses yeux à Paris ; (28) en novembre 2004, un musulman égorge et tente de décapiter Théo van Gogh à Amsterdam ; (29) en février 2009, un musulman poignarde et décapite sa femme à Buffalo (États-Unis) ; (30) en avril 2009, un musulman décapite son voisin, Raymond Arveuf, et jette sa tête dans le vide-ordure à Lyon ; (31) en septembre 2011, les terroristes musulmans Tsarnaev, avec un complice, égorgent Brendan Mess, Erik Weissman, et Raphael Teken à Waltham (États-Unis) ; (32) en juin 2012, un musulman turc décapite sa femme devant leurs six enfants et jette sa tête du haut de leur immeuble à Berlin ; (33) en février 2013, un musulman tranche les têtes et les mains de Hany F. Tawadros et Amgad A. Konds à Jersey City (États-Unis) ; (34) et en mai 2013, deux musulmans décapitent Lee Rigby à Woolwich (Royaume-Uni). (35)


Comme si cela ne suffisait pas, le rythme de ces égorgements et décapitations s’accélère dangereusement. Rien que depuis le début de l’année 2013, on relève, en France : l’égorgement de Nicole Châtelain par un musulman soudanais, à Angers, le 12 janvier ; (36) l’égorgement de Jeanne Gardener par un musulman, près de Saint-Étienne, le 29 janvier ; (37) l’égorgement d’une mère de famille algérienne par son mari musulman à Lyon, le 8 février ; (38) la tentative d’égorgement d’un policier par un musulman criant « Allah akbar » à Roussillon, le 7 mai ; (39) la tentative d’égorgement d’une cliente par un musulman guinéen, à Béthune, le 20 mai ; (40) et la tentative d’égorgement d’un militaire français par un musulman traditionaliste, près de Paris, le 25 mai. (2)


Vidéos de décapitations par des musulmans
Pour les musulmans extrémistes, les égorgements et décapitations sont non seulement une pratique licite (halal) de l’islam, mais aussi un moyen de propagande. C’est pourquoi les musulmans extrémistes ont la sordide manie de filmer leurs crimes barbares, afin de tenter de terroriser les peuples non-musulmans. (41)


Nous vous présentons ci-dessous 10 liens vers des vidéos de décapitations par des extrémistes musulmans.
AVERTISSEMENT
Attention, ces vidéos sont sanglantes, violentes, horribles. Si nous avons choisi de vous donner ces liens, ce n’est pas pour vous choquer, ce n’est pas par sensationnalisme, ce n’est pas par goût du sang. Mais c’est parce que ces vidéos montrent ce que beaucoup de musulmans jugent légitime : l’égorgement et/ou la décapitation des « infidèles » ou des apostats. C’est parce que connaître la vérité est préférable, quand bien même elle est choquante. C’est parce qu’on ne peut résoudre un problème en décidant de l’ignorer, ni combattre un ennemi en refusant de l’étudier.


1) Résultat d’un massacre musulman : deux enfants décapités en Thaïlande (mai 2011)
http://www.avraidire.com/2011/05/des-musulmans-decapitent-un-enfant-de-9-ans-en-thailande-attention-images-choquantes/
2) Égorgement rituel et décapitation par des islamistes d’un converti chrétien en Tunisie (juin 2012) [de 1:13 à 3:59]
http://fukislam.blogspot.fr/2013/06/warning-very-graphic-violence-beheading.html
3) Des terroristes musulmans d’Ansar al-Sharia décapitent un prisonnier en Libye près de la ville de Derna (mars 2013)
http://atlasshrugs2000.typepad.com/atlas_shrugs/2013/05/al-qaeda-tied-ansar-al-sharia-militia-in-libya-beheads-a-captive-screaming-allahu-akbar-warning-extr.html
4) Un enfant musulman décapite un prisonnier en Syrie (décembre 2012)
http://mypetjawa.mu.nu/archives/214488.php
5) Un enfant taliban décapite un homme
http://www.avraidire.com/2009/12/egorgement-dun-homme-par-un-enfant-taliban/
6) Décapitation par des terroristes musulmans
http://schnellmann.org/quran-in-action.html
7) Deux décapitations par des extrémistes musulmans [à partir de 1:07]
http://cafephilodedroite.blogspot.fr/2009/10/vive-la-charia-decoupe-halal.html
8) Des musulmans décapitent un ex-soldat devant une foule en liesse en Libye (avril 2011) [de 2:04 à 2:51]
http://mypetjawa.mu.nu/archives/207490.php
9) Un musulman marche dans la rue avec la tête de sa sœur qu’il a décapitée en Inde (avril 2013)
http://themuslimissue.wordpress.com/2013/04/10/india-muslim-man-beheading-his-sister-caught-on-video/
10) Un chrétien est décapité par des musulmans de l’Etat Islamique en Syrie (juillet 2014) [à partir de 0:52]
http://schnellmann.org/christian-beheaded-syria.html
Ecoliere-indonesienne-chretienne-decapitee-10-2005
Une des trois écolières chrétiennes décapitées par des musulmans en Indonésie, lors du ramadan, en octobre 2005. (42)
Christian girl beheaded by ISIS terrorists in Iraq 08-2014
Une petite fille chrétienne décapitée par des musulmans de l’État Islamique, en Irak, en août 2014. (43)


Les décapitations vont continuer
A cause de l’immigration de millions de musulmans dans nos pays occidentaux, les mœurs barbares de l’islam arrivent chez nous, avec leur cortège d’égorgements et de décapitations.
De tels crimes se multiplient dans tous les pays occidentaux, et continueront à se multiplier tant que le nombre de musulmans s’accroîtra dans nos pays.

Répétons-le clairement et sans circonlocutions : les égorgements et décapitations continueront dans nos pays tant qu’y demeureront des musulmans désirant appliquer leur religion.
Il n’y a qu’une solution : expulser l’islam hors de l’Occident !


Maxime Lépante



Notes :
1) Merah-Boston-Londres : l’islam veut notre mort !
2) Bien entendu, fidèles à leur habitude, les médias ont tenté de masquer le fait que cet agresseur est un musulman, en le présentant comme « un homme de type nord-africain, barbu, et portant une djellaba », ce qui ne trompera pas beaucoup de Français quant à la véritable nature de l’agresseur.
Un militaire poignardé à la gorge dans le quartier de La Défense
Militaire agressé: l’auteur avoue les faits
3) Meurtre à Woolwich: «Une attaque contre la Grande-Bretagne» et «une trahison de l’islam», dit Cameron
4) François Hollande, Barack Obama, et bien d’autres dirigeants occidentaux ont fait récemment des déclarations similaires à celle de David Cameron.
5) Le massacre des Banu Qurayza, an V
6) Selon l’historien musulman Tabari (839-923), Mahomet fit décapiter les hommes pubères de la tribu des Banû Qurayza par deux de ses compagnons, Ali et Zubayr :
« Ensuite, le prophète fit creuser une fosse sur la place du marché, s’assit au bord, fit appeler Ali ibn Abu Talib et Zubayr ibn Al Awwam, et leur ordonna de prendre leurs sabres et d’égorger successivement tous les Juifs, et de les jeter dans la fosse. »
(Histoire des Prophètes et des Rois, III, 231).
7) Dans son livre « L’amour circoncis » (Éditions Paris-Méditerranée), le psychiatre marocain Abdelhak Serhane explique comment l’Aïd el-Kebir enseigne aux enfants l’art de l’égorgement et le goût du sang.
8) Omar Bakri Muhammad
9) Attaque de Londres : la radicalisation progressive du suspect Michael Adebolajo
10) Estimate of the death of non-Muslims by the political act of jihad
11) On estime que les campagnes militaires de Tamerlan causèrent la mort d’environ 17 millions de personnes (soit 5 % de la population mondiale de l’époque).
12) « Un autre regard sur l’Inde », chapitre 7, « La négation des atrocités musulmanes en Inde »
13) Massacre d’Ispahan
14) Sur les attentats du marathon de Boston (15 avril 2013), voir nos deux articles :
Confirmé : Les terroristes de Boston sont des musulmans !
Boston-Merah : Mêmes aveuglements policiers, mêmes mensonges médiatiques !
15) Donner à son fils le nom de Tamerlan, l’un des plus grands génocidaires de toute l’Histoire, c’est comme l’appeler Hitler ou Pol Pot.
16) Assassinat des moines de Tibhirine
17) Turquie : le chef de l’Église catholique a été décapité par son chauffeur musulman
18) Irak : un chrétien enlevé, torturé et décapité
19) Afghanistan : un chrétien égorgé et décapité par des islamistes
20) Mali: les églises de Gao détruites, un chef chrétien décapité pour l’exemple
21) Un jeune musulman tunisien converti au christianisme égorgé rituellement et décapité par des islamistes
22) Un chrétien somalien converti décapité par des islamistes
23) Un chrétien syrien décapité par des miliciens islamistes, et sa dépouille jetée aux chiens pour s’en repaître
24) Tanzania: TAG Pastor Beheaded in Religious Skirmishes
25) 2006 Islamist demonstration outside the Embassy of Denmark in London
Hate demo over cartoon
26) Australians shocked by Muslim men and kids’ signs: ‘Behead all those who insult the Prophet’
27) Saudi pleads guilty to killing Jewish friend here
28) L’affaire Selam
29) Theo van Gogh (film director)
30) État-Unis : Le directeur d’une chaine de télévision musulmane décapite sa femme
31) Le suspect avoue avoir tué puis décapité son voisin
32) Boston: un homme avoue avoir commis un triple meurtre avec Tamerlan Tsarnaev
33) Husband butchers wife, 30, in front of their six children before throwing her dismembered head from roof of their apartment
34) Gruesome double murder, men decapitated
35) Une page Facebook en hommage au Britannique massacré a déjà recueilli plus de 1,4 million de soutiens :
36) Femme égorgée à Angers
37) La Ricamarie : une cliente meurt poignardée dans les rayons du supermarché
Meurtre du Géant de La Ricamarie: l’auteur présumé interpellé
38) Les habitantes de La Mulatière entre recueillement et colère
39) Isère : il crie « Allah est grand » et poignarde un gendarme dans la brigade de Roussillon
40) Béthune: un homme blesse une cliente d’Auchan d’un coup de couteau à la gorge
41) Mohamed Merah a filmé ses massacres commis à Montauban et Toulouse, et les assassins de Londres ont demandé aux passants de les filmer pendant qu’ils décapitaient Lee Rigby.
42) Trois écolières chrétiennes décapitées comme « trophées » du Ramadan par des islamistes indonésiens
Beheaded girls were Ramadan ‘trophies’
43) ISIS on Christians: ‘There is nothing to give them but the sword’


source:   http://ripostelaique.com/decapitations-lhistoire-sanglante-de-lislam 



ET AUSSI UNE TRIBUNE LIBRE !



Les vrais musulmans


Par Ghassan Kadi – Le 12 avril 2017 –


Source katehon.com

On a beaucoup parlé récemment sur qui représente « le véritable islam » et de ce qui ne le représente pas. 


Dans le cas du christianisme, surtout pendant l’ère de la Réforme, l’accusation d’hérésie a été prononcée par les chrétiens d’une certaine fraction contre les chrétiens d’une autre fraction; et vice versa. 

Cependant, au cours de cette ère post-Daech, nous entendons souvent des musulmans aussi bien que des non-musulmans prétendre que certains groupes de musulmans ne sont pas des « vrais musulmans » et ne représentent pas le « véritable islam ».

Alors, qui représente le « véritable islam » et qui sont les « vrais musulmans »?

Posez cette question à dix personnes différentes, et vous obtiendrez probablement dix réponses différentes, chacune fournissant ce qu’il estime être une « preuve » incontestable et une « évidence » que sa compréhension est la bonne.


La première ère au cours de laquelle cette question a été posée dans l’islam était peu de temps après la mort du Prophète Mohamed PBUH. Presque immédiatement après sa mort, les musulmans se sont séparés entre sunnites et chiites.

Les sunnites disent qu’ils suivent le chemin du prophète et de son Sahaba (c.-à-d. Compagnons), et les chiites affirment qu’ils suivent le chemin d’Ahl Al-Beit (Les gens de la maison) qui sont les descendants du Prophète par son cousin Ali, le fondateur de la secte chiite.

Quatorze cents ans plus tard, les sunnites prétendent être ceux qui sont sur le bon chemin et que les chiites ne sont pas de vrais musulmans ; une vision réciproque de la façon dont ils sont perçus par les chiites.


En d’autres termes, il n’y a pas de consensus sur la question de savoir si les sunnites et les chiites sont tous des « véritables musulmans », ou si seulement l’un des deux groupes l’est !


La question devient plus subtile lorsque de plus amples détails sont pris en considération, et ce serait un exercice inutile et fastidieux de considérer toutes les subdivisions. Donc, considérons seulement une division majeure actuelle ici : la division entre les musulmans jihadistes et non-jihadistes.


La description du djihad utilisée ici ne s’applique pas seulement à Daech, mais aussi à toutes les autres organisations qui appellent à la propagation énergique de l’islam. Elles sont toutes les mêmes.


En ce qui concerne les fondamentalistes djihadistes, il faut comprendre ce que sont les djihadistes.


Pour comprendre leur mentalité, il faut tout d’abord et avant tout mettre à la poubelle le mythe qui prétend que Daech et les organisations similaires sont simplement une création occidentale.

Je le dirai jusqu’à ce que je sois sans voix : l’Occident a systématiquement capitalisé sur une idéologie préexistante. Il l’a alimenté, l’a armé, a facilité ses opérations, l’a utilisé pour atteindre certaines cibles militaires, mais l’Occident n’a pas créé cette idéologie.

 Elle existe depuis bien longtemps, avant que la CIA ne soit établie, bien avant que le fondateur du wahhabisme, Mohamed Bin Abdelwahab, ne soit né, et longtemps avant que Colomb ne pose un pied sur le sol américain. Si l’on n’est pas convaincu de cela, il est impossible d’avoir une bonne compréhension de la nature de la question que nous traitons.


Les djihadistes sont un groupe de gens très fortement endoctrinés. Ce ne sont pas de simples pions de l’OTAN. Ils se sont battus aux côtés de l’Amérique et contre l’Amérique dans le passé, et ils vont probablement répéter les deux rôles à l’avenir.


Jusqu’à ce que l’Occident cesse de jouer avec le feu et qu’il comprenne sérieusement qu’il a contribué à créer un monstre qui doit être éradiqué, les djihadistes continueront a utiliser ses faveurs quand nécessaire.


Cet article concerne cependant les idéologies et non la politique. Selon les djihadistes et leur propre compréhension du Coran qui, je dois le souligner, est complètement mal interprété, Les Daechites & Co croient qu’ils sont les « vrais musulmans » et qu’ils représentent le « véritable islam » plus que les musulmans qui ne veulent pas participer au changement du monde et à l’établissement de la loi de la charia dans le monde entier.


Selon les djihadistes qui « luttent pour l’islam », l’épithète de la piété consiste à abandonner sa maison et à se battre. Selon eux, les musulmans qui ne se battent pas pour la « cause » sont des lâches matérialistes et des hypocrites qui croient en quelque chose et font autre chose. Les musulmans non combattants ne sont donc pas considérés par eux comme des vrais musulmans.


Les musulmans pacifistes, qui sont évidemment la majorité écrasante des musulmans de toutes les fractions, individuellement et combinés, se sentent légitimement offensés par la vision qu’a le monde  qui regarde l’islam à travers le prisme de l’épée de Daech et même celui des autorités saoudiennes reconnues.

Beaucoup de partisans bien intentionnés appuient cette vision pacifique et pour cela ils doivent être félicités.


Il est clair que c’est dans cette perspective que nous entendons maintenant des déclarations telles que « Daech n’est pas l’islam », Les « wahhabites ne sont pas des musulmans » et d’autres déclarations de même nature et intention.


Cependant, ces déclarations n’indiquent pas clairement quels sont les « vrais musulmans » et ce qu’est le « véritable islam ». Même en tant que majorité écrasante, les musulmans pacifistes ne peuvent échapper à devoir répondre aux questions sur ce qu’est le « véritable islam », comment est-il différent de celui des des djihadistes et ce qui fait d’eux (c’est-à-dire les pacifistes) les « vrais musulmans »?


Ces questions ont été évitées, et c’est une vérité indéniable. Dans une récente interview télévisée (en arabe), le journaliste palestinien Abdel Bari Atwan a critiqué le clergé wahhabite saoudien officiel pour ne pas dénoncer l’idéologie violente de Daech. Pour être juste envers les clercs wahhabites, même le Grand Azhar d’Egypte, considéré par la plupart des sunnites comme le chef impartial de l’islam sunnite, a été incapable de délivrer une Fatwa déclarant que Daech est une hérésie.


Pas même les ayatollahs d’Iran, pourtant de solides opposants théologiques chiites, n’ont pu dénoncer la base fondamentale de violence de Daech sur la base d’une argumentation coranique convaincante. Pour que les clercs le fassent, ils vont devoir d’abord examiner leurs propres interprétations du Saint Coran et être prêts à remettre en question leurs propres croyances. Enfin, ils vont devoir être prêts à changer ces croyances s’ils découvrent qu’elles contredisent le vrai message du Coran. C’est une étape qu’ils ne sont pas prêts à franchir, et, par conséquent, ils sont, théologiquement parlants, incapables de réfuter la doctrine violente de Daech.


Un article révélateur a été écrit par Noureddin Shami et publié sur le site The Saker il y a quelques semaines. Il n’est pas nécessaire d’endosser tout son contenu, mais il soulève de sérieuses questions concernant la nécessité d’une réforme au sein de l’islam et souligne par inadvertance l’opinion de l’auteur sur le « véritable islam et les vrais musulmans ».


Les clercs musulmans non fondamentalistes, sunnites et chiites, trouvent qu’il est plus facile de simplement répéter que Daech ne représente pas un « véritable islam » sans être prêt à relever le défi de présenter ce qu’est le « véritable islam » et en quoi leurs adeptes le suivraient et non ceux de Daesh.


Les défenseurs musulmans et non-musulmans des droits de l’homme, de la liberté de culte et de la liberté d’expression ont tous des raisons humaines de le faire. Encore une fois, leur soutien à ceux qui en ont besoin est hautement louable ; Et ceci est un euphémisme. Cela dit, appeler tel ou tel groupe « non musulman » et dire qu’ils ne représentent pas le « véritable islam » devient rapidement un cliché bon marché qui n’a pas beaucoup de substance.


Sans une dénonciation sans équivoque, venant des plus hautes autorités de l’Islam, de toutes les formes de violence comme moyen de répandre la foi, Daesh continuera d’être en mesure de s’adjoindre de nouvelles recrues. Et si Daesh est vaincu aujourd’hui, de futures organisations utiliseront le même chemin de recrutement.


Que quiconque veuille croire au Coran ou non, cela doit être évidemment la base principale, peut-être la seule base incontestée du « véritable islam ». Et tant que tel, le Saint Coran dénonce clairement la coercition (Coran 2: 256), toute interprétation, secte et doctrine musulmane présumée qui croit à l’expansion et à la domination du monde entier, qu’elle s’engagent réellement à atteindre cet objectif ou non, est intrinsèquement une interprétation en contradiction avec le message du Saint Coran.

Telle que la situation se présente aujourd’hui, c’est tout ce qui compte.


Les questions de ce qu’est le « véritable islam » et qui sont les « vrais musulmans » n’auront pas de réponses jusqu’à ce que les musulmans pacifistes se lèvent, cherchent et réalisent les réformes nécessaires qui réfutent la violence au nom de la religion.

Ghassan Kadi
Note du Saker Francophone 
 Ce texte pose de véritable questions et comme Katehon est un think tank orthodoxe, il était intéressant d'avoir leur point de vue ou du moins celui d'un article publié chez eux. Mais il ne donne pas vraiment de réponse à part une vague demande de pacifisme et de réforme. Comme souvent, un verset est sorti du texte, mais qu'elle est sa portée réelle et historique ? Pourquoi celui là serait-il plus essentiel que d'autres, plus guerrier ? Comment réformer un livre qui a été « révélé » ? Quid du rôle politique, social, judiciaire voire militaire du Coran ?


Je vous laisse avec une note de lecture assez complète et instructive de Michel Drac sur une histoire de l’islam.

Le Califat, histoire politique de l’islam (Nabil Mouline) par Michel Drac

Et tant qu’on en est aux vidéos, voici aussi une explication de texte du think tank russe Katehon, dont nous traduisons quelques articles, par Daria Douguine, la fille d’Alexandre Douguine.

Entretien entre Radio Bri
gandes et Daria Douguine 

Traduit par Hervé, vérifié par Wayan, relu par Michèle pour le Saker Francophone