Google+ Badge

lundi 20 mars 2017

MINORITÉS MILITANTES CONTRE " FRANÇAIS DE SOUCHE " ......


20 mars 2017



Tout doit être fait pour éviter, en France, la guerre civile que l’islam radical aimerait semer pour imposer le califat, ce nouveau communisme. 
L’erreur serait néanmoins de se soustraire à l’épreuve en s’accommodant de ce nouveau totalitarisme.
Le danger n’est pas le FN, qui n’est que l’expression de la colère d’un peuple abandonné. 
C’est le déchaînement d’une idéologie apocalyptique qu’il s’agit de stopper pendant qu’il est encore temps.

Extrait de « La guerre civile qui vient » d’Ivan Rioufol, aux Editions Pierre-Guillaume de Roux.
L’infamie raciste et xénophobe accolée à l’expression « Français de souche », tandis que le « Français issu de la diversité » et plus encore l’immigré extraeuropéen sont valorisés, dévoile s’il en était besoin l’indifférence officielle portée aux indigènes.

Quand François Hollande emploie pour la première fois cette expression de « Français de souche », en février 2015, au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), c’est pour qualifier l’« inconscience », l’« ignorance », l’« intolérance » de jeunes lycéens responsables de la profanation d’un cimetière juif à Sarre-Union (Bas-Rhin), en oubliant de préciser que le leader est un « antifa » d’extrême gauche.

Bien qu’encore majoritaires dans le pays de nos pères, nous autres Français d’origine française, forcément coupables (mais de quoi ?) plus qu’aucun autre peuple d’Europe, sommes priés de disparaître et laisser place aux minorités militantes, qui se disent humiliées par la colonisation d’hier, l’hégémonie occidentale, l’injonction à s’assimiler. 

Bref, humiliées par l’homme blanc, l’indésirable, contre qui le racisme n’est pas reconnu. 
C’est ce qu’annonce Delphine Ernotte, la nouvelle présidente de France Télévision, quand elle explique en septembre 2015 au micro d’Europe 1 : « On a une télévision d’hommes blancs de plus de cinquante ans, et ça, il va falloir que ça change. » 

 C’est avec un semblable volontarisme que Nicolas Sarkozy avait annoncé, en 2008, rêver d’une France « où l’expression Français de souche aura disparu », quitte à « contraindre » à l’impératif du métissage.

(…)
Source:   Atlantico 


ET AUSSI


21 mars 2017
Match de tennis improvisé entre jeunes de la cité des Iris, dans les quartiers Nord, la zone la plus pauvre d’Europe. Les ados balancent parfois entre la tentation de l’argent facile et la volonté de s’en sortir honnêtement.

[…] Au début des années 1970, quand j’étais à l’école primaire de la Timone, un quartier ouvrier à l’est de Marseille, il n’y avait certes que deux enfants issus de l’immigration dans ma classe. […] 

Mais, en 1976, sans concertation ni vision politique, le «regroupement familial» est décrété par le président Valéry Giscard d’Estaing […]

Ils jurent sur la tête d’Allah, sur le Coran. Pendant le ramadan, sur une classe de 15, il n’y a que 2 élèves en cours. 
Certaines filles sont voilées et retirent leur foulard à l’entrée du collège. Avec eux, la religion est un sujet inabordable.
Si ça vient sur le tapis, je fais semblant d’éluder. Ils se vantent d’être musulmans, se sentent du bled, pas Français… 
Même si, sur leur fiche individuelle, ils ont tous écrit : nationalité française. […]
Mais si ces ados sont très identifiés à l’islam, ils ne sont pas radicalisés. 
Ce qui m’inquiète le plus se situe au plan de la société : ces délinquants gangrènent maintenant le reste de la ville. Ils sont de plus en plus violents et nombreux et il n’y a ni sanction ni aide.
La police n’a pas les moyens d’absorber 40 dossiers par jour. 
Les procédures sont longues à mettre en place et la réponse judiciaire à un vol est un simple rappel à la loi. […]
Dans nos classes, on a deux Blancs. 
Les autres sont d’origine africaine, gitane, maghrébine. 
Une petite Gitane, qui est d’ailleurs persuadée que la “Gitanie” existe, est violente. 
On a fait venir le papa qui l’a apostrophée devant nous : “Quand tu auras 16 ans, tu arrêteras l’école et on te trouvera un mari !” […]
via http://www.fdesouche.com/834183-marseille-une-prof-temoigne-ils-se-vantent-detre-musulmans-se-sentent-du-bled-pas-francais

ET AUSSI


Le samedi 25 mars 2017, Alain Escada, président de Civitas, vous attend à 15h à Toulouse

Thème : Immigration, mondialisme ? Catholiques et Français toujours !
Meeting avec Alain Escada, président de Civitas, et Richard Roudier de la Ligue du Midi

Réservation obligatoire : cliquer ici




A ce sujet, lisez ceci :
Civitas s’implante en Occitanie
Entretien avec le responsable Civitas de l’Aude


Toujours le 25 mars 2017, à Amiens

Dîner patriotique. Alexandre Gabriac représentera Civitas aux côtés de Jean-Marie Le Pen (Comités Jeanne) et de Thomas Joly (Parti de la France)

Renseignements ici : 06 25 10 21 14

Réservez déjà le 14 mai 2017 à Paris – Grand défilé d’Hommage à Sainte Jeanne d’Arc

Animations et discours à partir de midi place Saint Augustin. 15h Défilé unitaire de la place Saint Augustin à la place des Pyramides.


Nouvelles vidéos de la 1ère Fête du Pays Réel

- Une Constitution pour le Pays Réel (Professeur Franck Bouscau)
- La culture au service du Bien (Anne Brassié)
- Revaloriser la France rurale (Stéphanie Bignon)
- Réformer l’instruction (Claude Meunier-Berthelot)
- Familles en danger (Marion Sigaut)
- Le péril transhumaniste (Dr Jean-Pierre Dickès)