Google+ Badge

vendredi 3 mars 2017

IMMIGRATION: E. MACRON POUR LE GRAND REMPLACEMENT !

Macron : « L’immigration est une chance ». Seuls 11% des Français partageaient cette opinion en août 2016 (rediff)


La France se replie sur elle-même. Une majorité de Français, 57 %, estiment qu’il y a « trop » d’immigrés dans leur pays, et seulement 11 % trouvent que l’immigration a un impact « positif » dans le pays, selon une étude de l’institut Ipsos* rendue publique ce lundi (Août 2016).
20 minutes



Emmanuel Macron a répondu à Geneviève Jacques, présidente de la Cimade, sur les questions de politique migratoire, dans Réforme, l’hebdomadaire protestant d’actualité.


Il faut regarder les faits. Contrairement à ce que certains disent, nous ne sommes pas aujourd’hui confrontés à une vague d’immigration.

Un peu plus de 200 000 titres de séjour ont été octroyés l’année dernière, ce n’est pas un tsunami que nous ne saurions freiner.

Ces mouvements migratoires comptent aussi des étudiants, des demandeurs d’asile, dont le nombre a certes un peu augmenté mais dans des proportions qui n’ont rien de comparable à ce que l’on constate chez nos voisins.  

Le sujet de l’immigration ne devrait donc pas inquiéter la population française. Pourtant…


De surcroît, l’immigration se révèle une chance d’un point économique, culturel, social. 

Dans toutes les théories de la croissance, elle fait partie des déterminants positifs.

Mais à condition de savoir la prendre en charge. 

Quand on sait les intégrer, les former, les femmes et les hommes renouvellent notre société, lui donnent une impulsion nouvelle, des élans d’inventivité, d’innovation. [...]


Réforme
Merci à Pythéas

3 mars 2017

Résultat de recherche d'images pour "Renaud Camus"

Ecrivain prolixe et intellectuel français, Renaud Camus s’est engagé dans la campagne présidentielle en se déclarant candidat.


Pour lui, l’élection de 2017 se résume à une question simple :”acceptez-vous que la France cesse d’être la patrie du seul peuple français ?”.

Celui qui a développé avec talent la notion de “Grand remplacement” a répondu aux questions de Philippe Karsenty, éditeur et homme d’affaires. 

Dans cet ouvrage intitulé “2017, la dernière chance”, Renaud Camus s’attaque aux mensonges véhiculés par les médias, les spécialistes ou la classe politique.
Sur l’immigration, il dénonce des mythes historiographiques comme : la France a toujours été un pays d’immigration ; les Africains ont libéré la France ; les immigrés, on les a fait venir et les immigrés ont reconstruit la France !
Les mythes sont le socle de l’idéologie antiraciste, “condition nécessaire à l’avènement du remplacisme”… ce remplacisme global incarné jusqu’à la caricature par Emmanuel Macron.

2017, dernière chance avant le grand remplacement : Changer de peuple ou changer de politique ?

Cet ouvrage est un recueil d’entretiens avec Renaud Camus, inventeur du concept de “Grand Remplacement”. 
A quelques semaines des élections présidentielle de 2017, Renaud Camus répond aux questions de Philippe Karsenty.

Peut-on encore éviter le Grand Remplacement ? 
 S’achemine-t-on vers un changement de peuple ou les politiques appliquées parviendront-elles à enrayer ce qui semble être inévitable ?




ET AUSSI



 
 
Publié par Philippe Chansay Wilmotte le 2 mars 2017 
 
 

Ce 4 mars, de 9h à 16h30 au Palais des Congrès à Béziers, nous établirons les bases de la désislamisation en dépit de la désinformation pratiquée par les gourous médiatiques.

Leurs gesticulations renforcent ceux qu’ils visent. On les embrasserait presque.


Désinformation première, l’attribution à Robert Ménard de l’organisation du forum Désislamiser l’Europe

Clairement, les organisateurs sont le Collectif Saint-Michel Archange et l’UDCC, pas lui. Nous l’avons invité à prononcer le mot de clôture de nos travaux, et nous sommes honorés qu’il l’ait accepté.


Combien de maires auraient osé assumer la liberté d’expression ?
Désinformation encore, la présentation du forum Désislamiser l’Europe comme un rassemblement d’identitaires. C’est faux !


Ni les organisateurs, ni les orateurs n’appartiennent à la mouvance identitaire. Il y aura la présence du Général Piquemal. 

Parmi les orateurs, l’on comptera notamment le Général Martinez. Il n’y a aucun identitaire à ce niveau de l’Armée française.


Chaque intervention sera assumée sereinement par un spécialiste du sujet traité comme, par exemple, Alain de Peretti, Président de Vigilance Halal, et Alain Wagner à qui Alain Juppé doit l’échec de son projet de grande mosquée (v. liste complète : www.desislamisation.eu).


La liberté de culte ne peut servir de prétexte à la propagation de la charia. La désislamisation a pour fondement la Convention européenne des Droits de l’Homme qui prohibe l’islamisation en ce qu’elle se traduit par l’instauration de prescrits théocratiques.


Les velléités de censure de la bobosphère renvoient vers nous le citoyen exaspéré

L’islam est actuellement le principal vecteur de l’antisémitisme.

L’islamo-gauchisme jette les bases du pire, de complaisances en complaisances, jusqu’à la prochaine rafle du Vél’d’Hiv.

 L’on entend à nouveau dans les rues d’Europe : « Mort aux Juifs ! » Or, l’islam n’en est pas à son premier génocide : de l’Hindi Kouch (quatre-vingt millions d’Hindous soit plus de treize fois les horreurs de la Shoah) jusqu’aux Yazidis massacrés en vue de leur élimination, sans oublier le sort des chrétiens d’Orient en perspective analogue ou la traite arabo-musulmane des esclaves dont l’historien sénégalais Tidiane N’Diayé (auteur de l’étude intitulée Le génocide voilé: Enquête historique*, éd. Gallimard), a brillamment démontré la dimension génocidaire.


La désislamisation est tout aussi légitime que la dénazification.

Le premier des droits de l’Homme, ce n’est pas la liberté de culte mais le droit à la vie. Même François Fillon s’est résolu à reconnaître que c’est l’islam qui pose problème, pas les autres religions. Le vent tourne, et l’hystérie de la bobosphère n’y changera rien ; au contraire, ses velléités de censure renvoient vers nous le citoyen exaspéré.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Philippe Chansay Wilmotte pour Dreuz.info.



* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.