Google+ Badge

jeudi 9 mars 2017

EMBRIGADEMENT, LAÏCITÉ ET LAVAGE DE CERVEAUX !

Embrigadement : Des collégiens de Lorient doivent visiter une mosquée à Paris pour accepter l’islamisation de la Bretagne
Posted by La Rédaction on 9th mars 2017
image: http://breizatao.com/wp-content/uploads/2017/03/lorient-des-collegiens-la-grande-mosquee-de-paris.jpg

BREIZATAO – POLITIKEREZH (09/03/2017) 

S’il est un exemple des ravages opérés par l’État Français sur la jeunesse bretonne, c’est bien celui qui va suivre.

Ouest-France (source) :
Voici la suite de notre périple en compagnie des élèves du collège Jean-Le Coutaller, de Lorient. Ils sont à Paris depuis lundi.

Mercredi, ils se sont rendus à la Grande mosquée de Paris.

« La France est une démocratie, c’est une République, dont la base est la laïcité. »

Ces mots, ce sont ceux de Dalil Boubakeur, 76 ans, le recteur de la Grande mosquée de Paris. Depuis trois jours dans la capitale, les collégiens de Jean-Le Coutaller, de Lorient, n’entendent parler que de ça : laïcité, citoyenneté, le vivre ensemble, etc.
En premier lieu, Boubakeur ne représente absolument rien : ce n’est que le hochet post-colonial du ministère de l’intérieur français dont le rôle consiste à endormir les populations. C’est ce pourquoi le gouvernement français règle ses factures de whisky.

La réalité de l’islam dans l’Hexagone, c’est celle que l’on retrouve dans les prisons. Salafisme et gangstérisme. Celle qui progresse au cœur des cités bretonnes avec le plein appui des partis français, comme à Brest sous la houlette du sinistre Cuillandre.

En second lieu, la France n’a jamais été une démocratie mais une oligarchie républicaine. Et plus ce régime républicain s’effondre sous le poids de ses contradictions, plus l’intensité de l’embrigadement idéologique des masses s’intensifie. Ce qui nous donne les fameux slogans creux : « laïcité », « citoyenneté », « vivre ensemble ».

C’est le seul but de ce « voyage » : laver le cerveau de la jeunesse bretonne pour qu’elle ne soit que le jouet impuissant du gouvernement français.

Face à cette république en voie rapide de libanisation, le gouvernement français se démène pour neutraliser les réflexes d’autodéfense de la jeunesse autochtone. Dont la jeunesse bretonne, malheureusement exposée à cette fuite en avant du fait de l’occupation de notre pays par l’État Français.


Et une nouvelle fois, on notera le rôle perfide de la presse d’état qui se fait le relais servile de cette république pré-musulmane.


En savoir plus sur http://breizatao.com/2017/03/09/embrigadement-des-collegiens-de-lorient-doivent-visiter-une-mosquee-a-paris-pour-accepter-lislamisation-de-la-bretagne/#fEHCpWMgHLPyvAQ9.99


ET AUSSI


TRIBUNE LIBRE !

L’islamisation de la France est inexorable



Il y a des villes françaises où je n’ai pas mis les pieds depuis 20 ans et en y retournant aujourd’hui elles n’ont plus rien de françaises.
Le paysage humain a radicalement changé. Les commerces qui sont la vitrine d’une ville sont soit fermés soit ethnicisés tendance halal. D
 

J’ai eu l’occasion de rencontrer des commerçants français à Pézenas et à Amiens qui continuaient à travailler à l’âge de 90 ans car il n’y a personne pour prendre la suite.
 

Quand des boulangers français prennent leur retraite ce sont bien souvent des Tunisiens qui rachètent les fonds.
Quand je vais dans certains marchés les vendeurs sont à 90% nord-africains comme dans beaucoup d’autres métiers.
 

A qui la faute ? Est-ce à ceux qui font le boulot à notre place ou à ceux qui leur délaissent ce boulot ou tout simplement parce qu’ils sont trop vieux pour le faire ?
 

Les Français de demain semblent être issus de cette population importée. Un jeune sur 3 serait d’origine immigrée.
 


La vérité du terrain se suffit d’elle-même pour aider certains à réviser leur copie et que l’entreprise de « désislamisation » est une gageure. Une révolution dans une canette de bière.
`

Et l’on veut me persuader que l’on peut revitaliser la France alors que d’autres cultures sont en train de s’enraciner dans son terreau.
 


La France est en train de mourir à petit feu sous nos yeux.

Que ceux qui croient que la solution est toute simple pour la ressusciter cessent de prendre des vessies pour des lanternes.
 

Il faudrait qu’ils empruntent les transports en commun dans les banlieues comme il m’arrive parfois de le faire pour nourrir ma réflexion sur les mutations culturelles, démographiques, physiques, qu’est en train de connaître la France. 
Qu’ils aillent dans les cités à dominante musulmane et dans certains arrondissements parisiens pour se rendre compte d’eux-mêmes que les carottes sont cuites.
 

Partout où je vais Béziers, Montpellier, Nîmes, Nevers, Beauvais, Amiens, Trappes, Mantes la Jolie, Plaisir, Créteil, Compiègne, Saint-Quentin, Laon, Noyan etc…et même dans les villages les plus reculés je rencontre des populations hétérogènes où les Français sont très minoritaires.
 


Je ne suis pas un doux rêveur qui fantasme sur l’enchanteur Merlin ou un nouveau Don Quichotte pour « refranciser » le pays.

il fallait anticiper le phénomène du grand remplacement quant il était encore temps mais on pensait plus à son nombril à l’poque qu’à la France.



Ce n’est pas par des discours imbéciles, enflammés et xénophobes que l’on va changer la pyramide des âges



https://salembenammar.wordpress.com/2017/03/07/