Google+ Badge

lundi 6 mars 2017

E. MACRON ET LA DÉMAGOGIE ! TRIBUNE LIBRE !


M. Macron veut instaurer une forme de discrimination positive alors qu’aux États-Unis, de telles mesures, appliquées depuis cinquante ans, sont accusées par des intellectuels (noirs !) conservateurs d’avoir enfoncé la communauté afro-américaine dans la misère et son particularisme. 


En effet, en autorisant des élèves médiocres à suivre des cours auxquels leur investissement personnel ne leur aurait nullement permis d’accéder, ces mesures ont en fait eu un effet émollient et dévastateur sur cette communauté.

M. Macron propose d’offrir 15.000 € pour chaque CDI signé par un habitant d’un des 200 quartiers prioritaires. Pour lui, sa loi serait constitutionnelle. J’en doute ! 


Comment justifier qu’un habitant ait un coup de pouce pour trouver du travail alors que son voisin de la rue adjacente n’aurait rien ? Absurde ! 

Ce programme, s’il voyait le jour, serait une monstruosité inique ! Les dérives seraient rapides. Pour gagner 15.000 euros, une entreprise louera un garage dans un quartier situé en zone franche et fera signer un bail à qui elle veut en faisant croire qu’il habite ce local !

M. Macron veut également procéder à des méthodes de testing pour lutter contre la discrimination à l’embauche en envoyant les mêmes CV sous des noms européens ou plus « exotiques ».



S’il arrive à prouver qu’une entreprise écarte pour des raisons de race ou de religion systématiquement certains CV – ce dont je doute, tant la preuve sera difficile à apporter devant un juge -, les recruteurs trouveront vite la parade.

 S’ils avaient de mauvaises habitudes – ce qui reste à prouver et n’est peut-être qu’une rumeur de plus -, ils supprimeront le premier filtre mais élimineront les candidats au deuxième lors de l’entrevue. 
Que compte faire, ensuite, M. Macron ? 

Définir des minorités visibles suivant la race, la religion ou l’orientation sexuelle et obliger toutes les entreprises à compter entre 8 et 10 % d’employés de ces catégories ou donner 15.000 € par CDI signé par un de leurs membres ? Cette mesure serait à vomir.

Il promet aussi de sanctionner les sociétés qui paient moins les femmes que les hommes. Mais comment prouver cette discrimination ? Personne n’ose payer ouvertement moins une femme. Si cette pratique existe, on la camoufle en s’abritant derrière les diplômes, qui ne seraient pas égaux.
 

On arrivera vite à la plainte ridicule, mais finalement révoltante, qu’une jeune femme (qui n’était pas de souche) a déposée aux prud’hommes, prétendument pour discrimination raciste : elle a demandé 100.000 € d’indemnités à EDF et exige que la justice ordonne son embauche (de cadre !) car elle estime n’avoir été écartée qu’à cause de son origine d’un poste auquel elle avait postulé. 

Hélas pour elle, l’électricien a vite prouvé que ses diplômes n’étaient pas adéquats et que 100 personnes plus conformes avaient posé leur candidature. 

Des lois comme celles que propose M. Macron sont stupides, mais ce type d’ânerie risque d’être désormais la règle. Tout cela est de la démagogie.

Merci Thierry S.