Google+ Badge

vendredi 24 mars 2017

CONTRE LES AGRESSIONS DES ENVAHISSEURS ........




Arzon : scandaleuse condamnation des manifestants contre l’invasion et les agressions


 Arzon : scandaleuse condamnation des manifestants contre l’invasion et les agressions
Le tribunal correctionnel de Vannes a condamné, jeudi 16 mars 2017, deux personnes qui avaient participé à une manifestation dénonçant l’agression sexuelle d’une femme par un envahisseur extra-européen soudanais, à Arzon en novembre 2016.

Rappelons que le 10 novembre dernier vers 18h, à Arzon, alors qu’une sexagénaire déchargeait ses courses devant sa maison, un envahisseur Soudanais âgé de 16 ans qui venait d’arriver de Calais, et qui est hébergé dans un centre d’accueil pour mineurs de la commune, est venu à sa rencontre. 

Dans un anglais approximatif, ils ont échangé des banalités avant que le Soudanais ne lui impose un baiser puis plusieurs autres.

 Après cinq baisers, la femme, excédée, s’est dégagée. 
Le jeune lui a alors touché le sein gauche, avant de mimer une masturbation et de s’enfuir en courant…

Un rassemblement d’une centaine de personnes avait eu lieu devant la mairie à l’appel de mouvements politiques hostiles à l’accueil des migrants, puis devant le Centre d’accueil et d’orientation pour mineurs de la ville où était hébergé l’auteur de l’agression. 

Brandissant des drapeaux bretons, les protestataires avaient lancé des slogans sans tabou et réclamé l’expulsion de l’envahisseur mineur impliqué.

Trois personnes avaient placées en garde à vue, la manifestation ayant été interdite par la préfecture, puis relâchée. Mais le parquet avait déclenché des poursuites contre les manifestants. 

 Ronan Le Gall et Nicolas Faure étaient poursuivis pour avoir organisé une manifestation non déclarée. Les deux autres inculpés l’étaient pour des faits de violence sur les gendarmes et de forçage du portail de la CCAS durant la manifestation.
La décision a été rendue et il en coûte cher à ceux qui veulent manifester leur opposition à l’invasion surtout par des voyous sans foi ni loi.

Ronan Le Gall, président d’Adsav, a été reconnu coupable d’organisation du rassemblement, et condamné à 3 000 € d’amende dont 2 000 € avec sursis. Alors qu’aucune preuve de sa culpabilité n’a été apportée durant le procès.

 Et le tribunal a par contre condamné un jeune de 24 ans à quatre mois de prison avec sursis et l’interdiction de participer à une manifestation pendant un an, le tout pour avoir forcé un portail et avoir légèrement bousculé un gendarme. Il devra en outre indemniser la CCAS à hauteur de 1 040 €.

L’envahisseur, agresseur sexuel, lui, avait été exfiltré et relogé ailleurs par les services de l’État afin de le protéger d’éventuelles représailles. À ce jour il n’a toujours pas été jugé…

About Pierre Olivier

 Source:  http://www.jeune-nation.com/actualite