Google+ Badge

samedi 4 mars 2017

CAGNOTTES DES ÉLUS ,IL FAUT LE SAVOIR !

4 mars 2017
benoit-hamon
Nous continuons notre tour des candidats à l’élection présidentielle ayant réuni leurs parrainages et occupant par ailleurs un siège de député à l’Assemblée nationale, ce qui leur permet de disposer d’une cassette d’argent public à utiliser comme bon leur semble.
 Cette fois-ci, regardons de plus près comment Benoît Hamon, candidat du PS à l’élection présidentielle, a distribué l’argent public en 2016 :
Le député de la 11ème circonscription des Yvelines a donné 19 000 € à la commune de Bois d’Arcy pour l’aménagement d’une allée piétonne, d’un parking et d’un city-stade en lisière de forêt.
Mais également 10 500 € à Fontenay le Fleury pour l ‘acquisition et l’installation de défibrillateurs (programme 2016)
Et 10 000 euros au Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) l’Equinoxe qui est un établissement public social pour les fameux « frais de fonctionnement ».
 
33 autres organismes, institutions, associations se répartissent par ailleurs des montants allant de 1000 euros à 8500 euros, parmi lesquels un chèque de 8500 euros à l’association Soleil du monde qui a but de « redynamiser les échanges entre différentes communautés afin de valoriser leurs potentialités pour un développement réciproque ; l’insertion sociale, l’association souhaite en particulier favoriser l’insertion sociale des populations défavorisées ; le développement inter-communautaire, en initiant et participant à des micro-projets au bénéfice de populations défavorisées ; et la création d’une plate-forme de collaboration entre la France et les pays d’Afrique demandeurs. »
Mais aussi 5000 euros à l’UNEF, syndicat étudiant proche du Parti socialiste. ou 5000 euros au Cercle Eugène Delacroix, qui est une « association d’élus de la Republique française de tous bords politique qui promeut la longue amitié entre la France et le Maroc.».
Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine