Google+ Badge

mardi 21 février 2017

LE COMMUNIQUÉ DE L' INSTITUT POUR LA JUSTICE !


Chère Madame, cher Monsieur,

Le saviez-vous ?

Si quelqu’un s’introduit dans votre domicile, vous n’avez pas le même droit à vous défendre en fonction de l’heure qu’il est. En effet, la présomption à la légitime défense en France s’étend uniquement à la nuit si vous êtes attaqué(e) chez vous.

Maître Thibault de Montbrial, spécialiste de cette question auprès de l’IPJ, l’explique très bien : « en cas de « homejacking » (cambriolage de domicile fait avec violence), si vous êtes chez vous et que des voyous entrent, vous ne savez pas quels sont leurs projets criminels. 


Sont-ils juste entrés pour prendre votre chaîne hifi ou vont-ils en profiter pour agresser votre femme et vous torturer pour avoir le code de votre carte bleue ? »
 Qui veut attendre pour voir et regarder sa montre pour savoir s’il a le droit d’intervenir ou pas ?

Le 16 février, nos députés ont adopté une loi relative à la sécurité publique, qui propose notamment que les gendarmes et les policiers aient les mêmes règles de légitime défense.


 Excellente idée.

Nous avons saisi cette occasion pour rencontrer les parlementaires, travaillé avec l’un d’eux en particulier, le député de Vendée M. Yannick Moreau, et leur proposer des amendements notamment pour :

- étendre la présomption de légitime défense quand on est agressé chez soi

- favoriser la prise en compte par les magistrats de l’état émotionnel dans lequel se trouvait la personne agressée au moment de la riposte

- donner aux victimes la possibilité de pouvoir faire appel.

Hélas, malgré le soutien reçu de nombreux députés de l’opposition, nos amendements n’ont pas été votés.

Je dois vous avouer que nous sommes déçus, mais pas complètement surpris. Force est de constater que, trop souvent, les propositions de bon sens pour plus de sécurité défendues par des connaisseurs, et non des idéologues bien-pensants, ont un écho retentissant auprès de vous, de moi, de nos familles, amis, collègues, mais pas auprès de ceux qui nous gouvernent…. 


2017 est pourtant une année politiquement décisive ; les élus ne devraient pas l’oublier.

Je vous invite à cliquer sur ce lien, vous y trouverez la liste des députés qui nous ont soutenus et les vidéos d’explications de Me Thibault de Montbrial et de M. le député Yannick Moreau.

Et bien sûr, vous pouvez compter sur notre abnégation, notre formidable volonté d’arriver à nos fins pour ne pas abandonner le combat pour une justice plus équitable et pour plus de sécurité.

Avec tout mon dévouement,

Laurence Havel