Google+ Badge

vendredi 3 février 2017

LA FRANCE ET SES HORDES SAUVAGES ! TRIBUNE LIBRE !


France : devrons-nous encore longtemps vivre avec ces hordes sauvages?


ri7-racailles-contre-la-france
Oui, ce sont des hordes sauvages… plus ou moins importantes, plus ou moins organisées, plus ou moins taraudées par leur soumission religieuse et idéologique, mais chacune tout aussi sauvage, tout aussi négatrice du droit et de la légalité, tout aussi destructrice de tous ceux -et de tout ce- qui lui résiste …

Toutes corrompues par la pratique quotidienne de toutes les formes de l’économie illégale, le trafic de « stupéfiants » étant leur marque dominante, et toutes absorbant l’assistanat social qui coule largement dans leurs quartiers, que ce soit pour entretenir leur inactivité chronique (vivement le « revenu universel » ont dû dire ces « djeunes » que la presse n’ose même plus nommer pour mieux nous circonvenir) ou pour assurer leur santé et leur logement : dame, pourquoi travailler, cotiser et payer un vrai loyer ?

Toutes représentatives de populations importées depuis 40 ans par la grâce giscardienne du regroupement familial, par l’appel d’air patronal avide d’une main d’oeuvre taillable et corvéable à mettre à la place de Français habitués à ne travailler que s’ils sont rémunérés correctement et protégés socialement, par les politiques électoralistes et dispendieuses des mafias socialo-écolos qui dirigent ce pays et qui utilisent la manne publique pour assurer leurs besoins prébendiers et leur pouvoir dominateur.

Ce sont des hordes sauvages…

Devant le lycée professionnel « Charles De Gaulle » (il doit se retourner dans sa tombe, le général !) où à coups de couteaux « on » règle un différend « financier » : c’est vrai que le couteau est indispensable à qui veut étudier … […] (1)
[…]
Ou à Compiègne où des dizaines de « djeunes issus de la diversité » ont caillassé des policiers pour protéger leur territoire de dealers…(2)

Ou à Juvisy sur Orge où une bande de délinquants venus de cités d’Athis-Mons où s’entassent les flux migratoires depuis plusieurs années a tout détruit sur son passage dans une rame ferrée et dans les rues, retrouvant la pratique « attilienne » qui a dû marquer ses plus lointains ancêtres…(3a 3b)

Ou à Viry-Châtillon où de véritables petits criminels venus des quartiers environnants dits sensibles, et appartenant à la diversité migratoire reçue indûment depuis des décennies, ont jeté sur une voiture de police en faction des cocktails « Molotov » en vue de la détruire par le feu, occupants compris…(4)
[…]
Parmi les candidats à l’élection présidentielle à venir, un seul exige le contrôle des frontières, la suspension de l’immigration, l’expulsion des clandestins… tout en s’engageant à « mettre de l’ordre » sans faiblir dans notre pays …

Un seul ? non, une seule !

Jean des Entamures

Source : Riposte laïque