Google+ Badge

lundi 27 février 2017

E. MACRON EST BIEN L' HOMME DE LA MONDIALISATION ! SOCIALISTE ???

27 février 2017

DOSSIER EMMANUEL MACRON CANDIDAT A LA PRÉSIDENTIELLE 2017

MACRON L'HOMME DU REMPLACEMENT DE HOLLANDE ET DU SYSTEME DE LA MONDIALISATION 
Macron-12fev-17
Haute Autorité pour la transparence de la vie publique
98-102 rue de Richelieu- CS 80202
75082 Paris Cedex 02
14 février 2017

Madame la Présidente,
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) que vous présidez est une autorité administrative indépendante (AAI) chargée d’une mission de service public : promouvoir la probité et l’exemplarité des responsables publics.
Selon votre site internet : « tout citoyen peut adresser à la Haute Autorité des observations sur les déclarations »
C’est en tant que citoyens que nous avons l’honneur de porter à votre connaissance nos observations quant à la déclaration de revenus et de patrimoine faite par M. Emmanuel MACRON le 24 octobre 2014 (voir PJ) suite à sa nomination comme ministre de l’Economie le 26 août 2014.

Il en ressort que :
1. Ses revenus 2010-2013 ont été de 3 010 996 €
A savoir :
a/ Des salaires à hauteur de 1 022 583 €
356 095 € de salaires en 2010 (Rothschild)
403 557 € de salaires en 2011 (Rothschild)
100 811 € de rémunération 2012 (Présidence de la République)
162 120 € de rémunération 2013 (Présidence de la République)
b/ Des « bénéfice industriels et commerciaux » à hauteur de 1 426 831 €
706 310 € de bénéfice industriels et commerciaux en 2011 (Rothschild)
720 521 € de bénéfice industriels et commerciaux en 2012 (Rothschild)
c/ Des revenus de capitaux mobiliers à hauteur de 561 582 €
291 286 € de revenus de capitaux mobiliers en 2011
270 296 € de revenus de capitaux mobiliers en 2012
Total des revenus: 3 010 996 €
2. Sa fortune déclarée en 2014, lorsqu’il fut nommé ministre, était de 156 160.43 €
A savoir :
a/ des liquidités à hauteur de 195 097.75
86 344.84 € pour un contrat d’Assurance vie souscrit le 25/4/11
53 192.19 € sur son compte courant chez le Crédit Mutuel, le seul déclaré.
52 467.85 € placée dans un PEA
3 092. 62 € sur son compte d’associé chez Rothschild.
b/ des investissements à hauteur de 1 015 330,62 €
20.92 € pour 1 action Lagardère
74 309.70 € de « valeurs en bourse et placements divers »
935 000 € (valeur estimée pour son appartement acquis en juin 2007 au prix de 890 000 €)
6 000 € (valeur estimée pour sa voiture achetée en 2005)
c / des dettes à hauteur de 1 054 267.32 €
- 295 689.79 restant dû sur prêt du Crédit Mutuel pour travaux résidence secondaire
- 558 577.53 € restant dû sur prêt du Crédit Mutuel pour achat résidence secondaire
- 200 000 € restant dû sur un prêt particulier sur 10 ans obtenue en 2007 (550 000 €) et remboursable 55 000 € / an)
Fortune nette totale : + 156 160.43 €

Observations / Questions:

Nous nous interrogeons dès lors sur la sincérité du patrimoine déclaré. En effet,
a/ Comment peut-il se faire qu’après avoir eu en 2010-2013 des revenus supérieurs à 3 000 000 € sa fortune déclarée en 2014 n’ait été que de 156 160 € ?
b/ Comment peut-il se faire qu’il n’ait eu en 2014 que 56 254,41 € sur son compte courant alors que plus de 3 000 000 € y avaient été crédités durant les trois années précédentes ?
Et où est passée la différence, sachant que, sur la période 2010-2013, il n'a pas utilisé ses liquidités pour investir substantiellement dans l’immobilier ou en Bourse, ni pour rembourser ses emprunts, à l’exception de son emprunt privé remboursé à hauteur de 220 000 € (4 x 55 000 €) ?
c/ Enfin, où est passé le portefeuille lui ayant permis de toucher 561 582 € de revenus mobiliers en 2011-2012, car il n’apparaît pas dans sa déclaration de patrimoine ? A noter que pour pouvoir générer de tels revenus, il se devait d'être au moins de 3 000 000 € (sur la base d’une rentabilité moyenne de 10 %) ?
Et si son portefeuille a été liquidé en 2012, juste avant qu’il n'arrive à l'Élysée, où est alors passé le produit de la vente, puisqu’il n’est manifestement pas arrivé sur son compte au Crédit Mutuel, le seul déclaré ?

Il nous serait agréable que vous nous fassiez savoir si nos interrogations sont ou non fondées, sachant qu’"omettre de déclarer une partie substantielle de son patrimoine ou en fournir une évaluation mensongère est un délit pénal".
Dans l’attente des réponses que vous voudrez bien apporter à nos interrogations, nous vous prions d'agréer,
Madame la Présidente, l’expression de notre profond respect.

Paul Mumbach
Candidat des maires en colère à la présidentielle

Maire de Dannemarie (68), Président des maires ruraux du Haut-Rhin
25 rue de Cernay, 68210 Dannemarie / Mail: paul.mumbach@dannemarie.fr


Jean-Philippe Allenbach
Président du Mouvement Franche-Comté
3 Place du 8 septembre, 25000 Besançon / Mail: pfed.allen@gmail.com


Serge Grass
Président de l'Union Civique des Contribuables Citoyens (U3C)
77 Grande rue, 25360 Nancray / Mail: sg44@free.fr


VOIR
 

Emmanuel Macron attaqué sur son patrimoine par le FN et la droite

Notez bien les 3 premiers mots – alors qu’on demande simplement quelques comptes à une personne voulant diriger le pays…
Source : Ouest-France, 27/02/2016
Alors que leurs deux candidats à l’élection présidentielle Marine Le Pen et François Fillon sont rattrapés par la justice, le FN et Les Républicains s’attaquent au patrimoine de l’autre favori des sondages, Emmanuel Macron.
Le Front national et une faction des Républicains, dont les candidats à l’élection présidentielle sont mis en cause par la justice, ont relancé lundi leurs attaques sur le patrimoine de leur adversaire principal, Emmanuel Macron.

Le vice-président du FN, Florian Philippot, interrogé par BFMTV, a ainsi invité la presse à interroger l’ancien ministre de l’Économie sur ce qu’il a fait des revenus perçus quand il était à la banque Rothschild, de septembre 2008 à mai 2012.

Emmanuel Macron a déclaré à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) « un patrimoine faible, très faible, inférieur à la moyenne des Français », soutient le conseiller de la présidente et candidate du FN, Marine Le Pen.

« Or M. Macron a gagné plus de trois millions d’euros […] quand il était chez Rothshild », a-t-il ajouté. « Je pose une question : comment on explique cette disproportion entre ce qu’il a gagné et ce qui apparaît dans son patrimoine ? » Florian Philippot s’est référé au blogueur controversé Olivier Berruyer, qui décortique sur son site Les-crises.fr les déclarations de patrimoine d’Emmanuel Macron et s’interroge sur la façon dont il a dépensé 1,8 million d’euros après impôts.
Message à Ouest-France: c’est quoi cette déontologie de bouse de m’affubler sans arrêt de qualificatifs désobligeants ? J’ai regardé, je ne trouve pas dans vos archives ce même qualificatif accolé à Bernard-Henri Levy, pourquoi ? Merci donc de corriger svp.

L’entourage de Macron « tranquille »

Le député LR Jacques Myard renvoie pour sa part à ce site dans un communiqué de presse sous le titre Quel est le patrimoine du candidat Emmanuel Macron ? 

 Un élu alsacien régionaliste, Paul Mumbach, « candidat des maires en colère » à la présidentielle, a rendu quant à lui publique une lettre dans laquelle il interroge la HATVP sur la « sincérité » du patrimoine déclaré par l’ancien ministre.

Autant d’insinuations balayées par l’entourage du fondateur et candidat du mouvement En Marche ! dont la percée dans les derniers sondages paraît affoler les états-majors des autres candidats, de la gauche à l’extrême droite.

« Leurs chiffres sont faux. Ils n’incluent ni la fiscalité ni les prêts qu’Emmanuel Macron a remboursés sur la période », a dit un membre du premier cercle de son équipe de campagne. « On est parfaitement tranquille. Emmanuel Macron est le plus insoupçonnable de tous les candidats. »
« Tout a été dit sur la façon dont il a gagné de l’argent et dont il l’a utilisé », a-t-il poursuivi. « On est parfaitement conscient qu’on veut nous entraîner dans des polémiques inutiles et stériles pour faire diversion par rapport aux problèmes que rencontrent les uns et les autres avec la justice. »

Baisse de revenus et de train de vie

Une information judiciaire a été ouverte sur des soupçons d’emplois fictifs et de trafic d’influence dont aurait bénéficié la famille de François Fillon, tandis que des proches de Marine Le Pen ont été mis en examen ou renvoyés en correctionnelle dans des affaires visant le fonctionnement et le financement du FN.

Emmanuel Macron n’entend pas à ce stade répondre aux questions de ses adversaires sur l’usage personnel ou familial qu’il a fait de ses revenus, ce qui relève de sa vie privée, a fait savoir l’un de proches.

« Quand les autres seront parvenus au niveau de transparence où nous sommes, peut-être accepterons-nous d’entrer dans ce débat », a-t-il ajouté. 

En attendant, le candidat d’En Marche ! se réserve le droit de poursuivre en justice « tous ceux qui insinueraient qu’on a maquillé quoi que ce soit », a-t-il averti.

Emmanuel Macron a déjà été interrogé à plusieurs reprises sur ses revenus et son patrimoine. Il a fait plusieurs fois valoir que son engagement politique s’était traduit, après son départ de la Banque Rothschild, par une forte baisse de ses revenus et de son train de vie.

Il rappelle également régulièrement qu’il a démissionné de la fonction publique pour se lancer dans la course à l’Élysée et vit aujourd’hui des droits d’auteur de son livre Révolution.

Source : Ouest-France, 27/02/2016
=====================================================
Bien sûr… Il refuse toujours de répondre aux mêmes questions du Canard Enchaîné de juin 2016 (oh, faut se réveiller le Canard… 😉 ) :


J’ai déjà dit que je ne le soupçonnais d’aucun maquillage illégal.
Il me semble en revanche important de comprendre son rapport à l’argent, à la dette, aux dépenses somptuaires, à la bonne gestion de son patrimoine, au secteur bancaire.

Évidemment que les chiffres indiqués sont donnés après impôts – j’ai calculé !
macron
Et en plus, ce sont leurs propres chiffres :
macron
Qu’est-ce qui n’est pas clair avec “1 500 000 € après impôts” ?
M. Macron a touché l’équivalent d’un petit gain au Loto, au bout de 2 ans, il n’a plus un sou.
On lui demande des comptes, il répond comme un vulgaire Cahuzac “Allez-vous faire voir !” et ajoute “Confiez-moi l’État maintenant, même si je n’ai jamais été élu conseiller municipal d’opposition à la Bourboule”. Normal, quoi… #2017EnFrance
Admirez comme ils essaient de retransformer cette affaire en “No News” – on les laisse faire ?
Quand au “candidat le plus insoupçonnable….” – heum heum :
macron
macron
donc :

Je vous l’avais bien dit :

Mais comme je ne suis pas journaliste, je ne lâcherai rien… Il doit tenir sa parole du JDD 12/02 :
macron



ET AUSSI




PUBLIÉ PAR ALAIN LEGER LE 26 FÉVRIER 2017
MacronPiedsNoirs
Les députés Philippe Vigier et Christian Jacob ont accusé Emmanuel Macron de s’être servi dans les caisses de l’Etat pour financer son mouvement «En marche !»

Macron est bordé de partout, protégé par les médias qui refusent de faire leur métier et enquêter, protégé par une justice – qu’on sait politiquement corrompue avec l’acharnement juridique – qu’on l’aime ou pas – contre Fillon, il ne reste qu’internet pour faire le sale boulot.

Philippe Vigier et Christian Jacob s’appuient sur un livre enquête (Dans l’enfer de Bercy: Enquête sur les secrets du ministère des Finances*) consacrée aux coulisses du ministère de l’Economie et des Finances dont un croustillant passage est consacré à Emmanuel Macron à Bercy.
«Il y a des choses importantes qu’on a apprises … notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120.000 euros des crédits du ministre à Bercy [ont servis à ] des agapes En marche!, pour réunir tel ou tel, pour préparer sa campagne présidentielle», accuse le le député UDI Philippe Vigier.
Les journalistes Marion L’Hour et Frédéric Says ajoutent :
«Emmanuel Macron a utilisé à lui seul 80% de l’enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère par le Budget.
[…]
L’enveloppe annuelle des frais de représentation du ministère de l’Economie dépasse cent cinquante mille euros, soit au moins cent vingt mille euros utilisés en huit mois par le jeune ministre pour ses seuls déjeuners et dîners en bonne compagnie».
View image on Twitter
 Follow
Philippe Vigier 
✔@VigierPhilippe

#Macron en marche aux frais des contribuables. 

Il ne sert pas la Fr. , il se sert. Nous allons saisir la Haute Autorité pour la transparence
Le 20 janvier 2017, Le Figaro accusait à son tour :
«Pendant deux ans, l’ancien ministre de l’Economie a eu recours à tous les moyens et facilités offerts par son ministère, y compris financiers, pour installer sa candidature.»

Le quotidien expliquait que Macron s’est servi de son ministère comme «d’une rampe de lancement» de sa campagne. 

«Le jeune ex-ministre … est resté moins de deux ans dans les murs. 

Le temps de façonner sa cote de popularité, de renforcer ses réseaux, d’acquérir l’expérience de l’Etat, bref, de préparer l’offensive, dans le confort d’un ministère puissant»précise l’article.
Dans un article publié sur Atlantico, les bonnes feuilles du livre de Says et L’Hour révèlent des détails embarrassants sur ces dépenses personnelles et formulent de lourdes accusations :
  • «Emmanuel Macron a utilisé Bercy pour s’élever» : utiliser Bercy, cela veut dire utiliser l’argent public à des fins privées.
  • «Emmanuel Macron recevait à tour de bras les personnalités influentes dans son bureau du troisième étage. Y compris des hiérarques religieux, des philosophes, des responsables associatifs, tous estimables, mais qui n’avaient pas grand-chose à voir avec les attributions officielles du ministre.»
  • « Il multipliait les dîners, parfois deux par soir », raconte un autre membre du gouvernement installé à Bercy.
  • «Michel Sapin [qui] a eu vent de ces repas par les huissiers et les chauffeurs de Bercy, s’est indigné».
  • «Dans les murs du ministère, Emmanuel Macron a aussi reçu des centaines d’“amis” Facebook. Par deux fois, il a organisé avec eux des soirées de discussion.»
  • «A posteriori, ces rendez-vous ressemblent davantage à un pré-meeting électoral.»
  • «Michel Sapin se reproche sa naïveté : “Avec Macron, nous avions une relation très simple, très fluide. C’est un esprit alerte, très léger, pas lourdingue. Je m’en veux de n’avoir pas vu assez vite qu’il avait une ambition cachée.»
  • En mai 2016, lors d’un déjeuner avec quelques journalistes, le chef de l’État se joint aux critiques de ses ministres et compare Emmanuel Macron à Donald Trump « Trump est un milliardaire, donc les gens se disent : “Tiens, il ne va pas être corrompu car il est déjà riche.” », ce que son passage à Bercy ne démontre pas.
  •  
Suite à de telles accusations, le parquet national financier (PNF) devait demander à Macron de détailler avec quel argent, pour quel montant, de quelles sources, il a financé sa campagne.
 Le PNF déclencher s’auto-saisir d’une enquête comme pour Fillon. Sauf que le conseiller justice du chef de l’Etat est un ancien substitut du PNF…

La France est un pays corrompu (elle arrive au 23e rang du classement mondial deTransparency International), et lorsqu’on tombe à ce rang, il n’est pas évitable, à un moment où à un autre, que la corruption soit visible à l’œil nu : vous y êtes en plein, vu l’importance de l’échéance présidentielle.

Notre prochaine enquête : Macron reçoit 3 millions chez Rothschild, mais il ne paie pas l’ISF.
SOURCE : Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.