Google+ Badge

dimanche 19 février 2017

AFFAIRE THÉO : NANTES FAIBLE MOBILISATION ........

L’ affaire Théo n’a pas mobilisé la gauche nantaise

19/02/2017 – 07H30 Nantes (Breizh-info.com) – Suite à l’affaire Théo, de nouvelles manifestations mettant en cause la police se sont déroulées à Nantes ce week-end.

300 à 400 militants d’ultra gauche, anarchistes et antifas ont manifesté vendredi soir  à Nantes suite au viol présumé de Théo, derrière une banderole contre les « violences policières »  avec le sigle  ACAB qui signifie « all cops are bastards »  (tous les flics sont des bâtards), un sigle que la presse mainstream se garde bien de traduire. Pour une fois,  aucun incident majeur n’était à signaler .
 
Ce samedi, une nouvelle manifestation a eu lieu , à 16 h, devant le palais de justice de Nantes, à l’appel, cette fois, d’une ribambelle d’organisations de gauche, dans le cadre d’un mot d’ordre national.
Les signataires: CRAN, MRAP, SOS Racisme, UNEF, CGT, FSU, Ligue des droits de l’Homme, UNEF, Solidaires, Lutte ouvrière.… 

Las, les manifestants étaient peu nombreux, une centaine seulement. 

Une seule banderole pendait aux grilles : « avec Théo et les autres victimes », deux ou trois drapeaux de la Ligue des droits de l’homme, autant de Lutte ouvrière, un autre était frappé de la marque de l’anarchie, quelques badges de la CGT, du NPA.


Les manifestants étaient plus âgés, plus calmes aussi. Les représentants d’une demi-douzaine d’organisations prirent la parole. MRAP, l’inusable trotskyste Brunacci pour Solidaires, Lutte Ouvrière – la plus applaudie –  l’UNEF, et la Ligue des droits de l’homme. 

Principaux thèmes abordés : les « violences policières », le « pouvoir complice », les « lois répressives », le « fascisme » toujours renaissant, le « danger » Marine Le Pen etc.


 Des slogans répétés des milliers de fois – avec le succès que l’on sait. 

Rien de bien nouveau, donc, sous le soleil qui réchauffait la Cité des ducs en cet après midi de février.


A la dispersion, les quelques jeunes présents se donnaient rendez-vous les 25 et 26 pour le « week-end d’action contre le FN », à l’occasion de la venue de Marine Le Pen au Zénith de Saint-Herblain, qu’ils espèrent plus chaud.


Crédit Photo :Breizh-info.com [cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine