Google+ Badge

mardi 31 janvier 2017

SOCIALISME / ISLAM : SOUMIS ET COLLABO !

Le gouvernement français exige que les États-Unis rouvrent leurs frontières aux pays musulmans où sévit le terrorisme
 
 
Posted by La Rédaction on 31st janvier 2017
 
BREIZATAO – ETREBROADEL (31/01/2017) 

 Le gouvernement socialiste français a violemment attaqué les USA pour avoir interdit de territoire les ressortissants de sept pays où sévit le terrorisme islamique. 

Par la voix de son ministre des Affaires Étrangères, il a « exigé » la levée de cette mesure, une ingérence patente dans les affaires intérieures américaines.


Le Figaro (source) :
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a souhaité lundi l’annulation du décret du président Trump sur l’immigration.

«Je pense que ce serait le bon sens» d’annuler cette décision, a-t-il déclaré lors d’une visite à Téhéran, dénonçant une situation «inacceptable et très pénalisante pour les personnes concernées».

«Je pense aux binationaux, franco-iraniens, irano-américains, qui sont meurtris par cette situation. C’est un choc pour eux, c’est vécu comme une blessure», a-t-il ajouté.

Il est cependant peu probable que le gouvernement américain juge crédible l’expertise des responsables politiques français en la matière. 
Après deux ans d’attaques djihadistes ayant fait des centaines de morts et de blessés sur fond d’invasion migratoire incontrôlée, la France est devenue l’exemple même de ce qu’un pays ne doit pas faire en matière sécuritaire.

En outre, cette mesure de bon sens souligne l’absurdité d’évidence qu’est le mythe de la « double nationalité ». La plupart des terroristes musulmans étant précisément des double-nationaux qui abusent de l’aveuglement idéologique des gouvernements occidentaux.

Mais le coq français, « chantant les deux pieds dans la merde », n’a pas l’intention de mettre son arrogance de côté ni de faire preuve de retenue ou d’humilité :
La décision de Donald Trump, «est unilatérale, surprenante et brutale», a également assuré le ministre français, réclamant une «clarification» rapide à l’administration américaine.

«Il y a aujourd’hui des gens qui sont dans l’angoisse et dans des situations dramatiques.

Pour la France, il est indispensable que des clarifications soient apportées au plus vite» sur l’application de ce décret, a souligné l’ex-chef du gouvernement.
La décision du président américain, qui relève de la seule politique intérieure des USA, est par définition « unilatérale » et on imagine pas que Washington doive consulter Paris pour définir sa doctrine sécuritaire.

Elle n’est pas davantage « surprenante » : le Président Trump a indiqué que cette mesure serait mise en oeuvre en décembre 2015, lors de sa campagne. 
Il semble que ce qui surprenne réellement le socialiste Ayrault soit le fait qu’un président élu tienne ses promesses de campagne.

Quant à la « brutalité », elle est toute relative si l’on garde à l’esprit ce qu’il en coûte de laisser l’ennemi s’infiltrer, comme les attentats de Paris ou Nice l’ont démontré.



Le gouvernement français a choisi ses priorités : se faire le porte-parole de l’islam. Cette réalité doit être pleinement intégrée et traitée en conséquence.

Source:  http://breizatao.com/2017/01/31/