Google+ Badge

jeudi 19 janvier 2017

MIGRANTS ( CLANDESTINS ) LES EXPULSIONS EN BAISSE !

Immigration / Clandestins : les expulsions en baisse

Les expulsions de clandestins en baisse de 16,5 % en 2016 ! 

Malgré l’apparente fermeté du gouvernement, tous les chiffres du ministère de l’intérieur sont en chute libre, qu’il s’agisse des reconductions volontaires ou forcées. Floriane Jeannin
***
Éloignements contraints, aidés ou départs volontaires… en matière d’expulsion, tous les chiffres sont à la baisse. 

C’est ce qu’a révélé lundi la Direction des étrangers en France. 

En effet, en 2016, les mesures d’éloignements des étrangers en situation irrégulière ont diminué de 16,5 %. L’an dernier, moins de 25 000 éloignements ont été recensés, contre près de 30 000 en 2015.


Pour la Direction des étrangers en France, pas de panique, cette diminution s’explique par les 60 000 non admissions aux frontières enregistrées en 2016, soit 45 000 de plus qu’en 2015. 

Mais pour un préfet, ces chiffres ne veulent rien dire. En effet, un clandestin qui tente sa chance plusieurs fois va inévitablement faire gonfler les statistiques. Sans compter qu’il ne renoncera certainement pas à s’introduire sur le territoire. 

De toute façon, l’augmentation des non admissions n’excuse pas la baisse des expulsions. 

Par ailleurs, le pseudo renforcement des contrôles aux frontières, annoncé à grand renfort de communication par le gouvernement, n’empêche pas l’immigration illégale mais traduit surtout l’énorme pression qui s’agglutine à nos portes. 

Pour lutter efficacement contre le problème, des solutions existent mais sont rejetées par le pouvoir socialiste : supprimer l’Aide médicale d’Etat, sortir de la zone Schengen, rétablir de réelles contrôles aux frontières et rouvrir les centre de rétention. 

 Des mesures déjà prises en Australie et qui ont prouvé leur efficacité.

En France, c’est tout le contraire : la loi Cazeneuve a étendu le principe du regroupement familial et complexifié les procédures d’expulsion. 

La circulaire Valls avait également permis la régularisation de 120 000 migrants.

 En matière d’immigration, une seule chose est sûre, le sujet devrait une fois de plus être au coeur du débat à l’élection présidentielle.
***

Source     http://www.tvlibertes.com/2017/01/19/13643