Google+ Badge

vendredi 20 janvier 2017

L' ÉGLISE ET L' IMMIGRATION ! LE MALAISE ........

 Par Michel Lhomme, philosophe, politologue ♦

La santé mentale et psychologique des prêtres est une vraie préoccupation », indique la Conférence des évêques de France.

eglise_livre 

Surcharge d’activité, sollicitations continues, doutes spirituels, burn-out sont les maux principaux dont ils souffrent. La France compte 15 000 prêtres – plus de la moitié a plus de 75 ans –, soit deux fois moins qu’il y a vingt ans. Il n’est donc pas rare qu’un ecclésiastique soit responsable de 20 à 30 clochers. 

Pour pallier la crise des vocations, le recours à des hommes venus d’Afrique, de Pologne ou d’Inde est fréquent. Et le choc culturel n’est pas moindre. 
Nonobstant, dans ses vœux à tous les chefs d’établissement, « et par eux à l’ensemble des communautés éducatives », Pascal Balmand, secrétaire général de l’Enseignement catholique, s’en est pris, sans la nommer  à Marine Le Pen.


Après une première allusion à « la période électorale que nous vivons », qui « peut s’avérer propice à bien des surenchères, à bien des controverses non maîtrisées comme à bien des simplifications hâtives », Pascal Balmand écrit, et c’est même sa conclusion : 
« Face aux divers courants de balkanisation de notre société, et à l’heure où des voix s’élèvent pour réclamer que les portes de l’École se ferment aux enfants de parents étrangers en situation irrégulière, il en va de notre responsabilité partagée que de rappeler que l’éducation et l’instruction sont un droit pour chacun, et que notre École catholique constitue un service que l’Église propose à tous les parents qui le souhaitent, pour tous les enfants et tous les jeunes. »

 Faudra-t-il bientôt garder ses enfants à la maison pour les faire échapper à la propagande politique du public comme du privé ?
L'Église des cathédrales a un grand rôle dans la société : elle enseigne, sacre les rois et garantit la paix.
L’Église des cathédrales a un grand rôle dans la société : elle enseigne, sacre les rois et garantit la paix.
L’Eglise du Moyen-âge au cœur de la société médiévale.
L’Église du Moyen-âge au cœur de la société médiévale.

Dans Église et Immigration, le grand malaise, avec pour sous-titre « Le pape et le suicide de l’Eglise européenne« ,


 Laurent Dandrieu dénonce le discours actuel du pape et des évêques sur la question de l’immigration. 

Rappelant les impératifs de charité chrétienne, de tels discours faisant l’éloge du métissage et de l’ouverture jusqu’à la soumission à l’Islam occultent la dimension politique mais aussi théologique – mais les curés en font-ils encore ? – du problème des migrants. Dans les sermons dominicaux, ce sont des mantras qu’on récite et ce sont ceux du pape. « Le chrétien laisse venir tout le monde », dit, en effet, le pape François. 

Pendant que l’Europe, qui n’a déjà pas réussi à intégrer les précédentes générations d’immigrés, est soumise à un afflux de migrants sans précédent, l’Église catholique martèle l’unique impératif de l’accueil, se faisant totalement complice de ce que le pape lui-même a qualifié d’« invasion ».
 L'Église d'aujurd'hui entre la comùunication et l'abandon des valeurs européennes

L’Église d’aujourd’hui entre la communicationet l’abandon des valeurs européennes

Écartelés entre leur fidélité à l’Église et le légitime souci de protéger leur identité et leur civilisation, beaucoup de catholiques ressentent un malaise croissant et désertent encore plus les Églises. 
Plus largement, les populations européennes sont de plus en plus heurtées par un christianisme qui semble leur dénier le droit à la survie.

 L’Église est ici carrément prisonnière de la « culture de la rencontre » tant vantée par le pape et elle livre délibérément le continent au chaos sans profit pour ses ouailles ni pour les migrants eux-mêmes ?


Dandrieu s’interroge tout de même et se demande  s’il existe une autre voie possible, qui permette de réconcilier les impératifs de la charité authentique et la défense de la civilisation européenne ? 

Il en existe une bien sûr : c’est la croisade.
Roland Dandrieu, Église et immigration : le grand malaise , Le pape et le suicide de la civilisation européenne, 288 pages, Éditions Plon, 17,90 €.
source:   http://metamag.fr/2017/01/19